La Commission de l'UE au Sahara occupé pour autoriser les exportateurs
lists_sanco.jpg

Alors que la Cour suprême de l'UE a stipulé qu'aucun accord commercial avec le Maroc ne peut être appliqué au Sahara Occidental, la Commission Européenne a visité ce mois-ci le territoire occupé pour mettre à jour la liste des entreprises autorisées à exporter leurs produits vers l'UE.
Imprimez cette page    
"Veuillez noter que cette mission, de nature purement technique et organisée par la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne (DG SANCO), se rendra dans plusieurs bureaux vétérinaires dans le but de vérifier systèmes de contrôle sanitaire existants en vue de mettre à jour la liste des entreprises autorisées à exporter leurs produits vers l'UE ", a écrit la Commission en réponse à une organisation sahraouie demandant à rencontrer la délégation.

La Commission a admis que le voyage sur le territoire avait eu lieu le 7 décembre 2018. Elle a déclaré qu'aucune réunion de la société civile n'était prévue « en raison de la nature (...) technique et du contexte de la mission ».

Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous le ferez aussi. Si vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, et contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW serait beaucoup plus sûr. Vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute ici.
Le 18 décembre, WSRW a envoyé un courrier à la DG SANCO pour demander des éclaircissements sur la base juridique d'une telle liste ou visite, étant donné qu'aucun accord commercial de l'UE ne s'applique actuellement au Sahara Occidental et au Maroc.

En décembre 2016, la Cour de justice de l'Union européenne a statué qu'aucune association ou accord commercial de l'UE ne pouvait être appliqué au territoire du Sahara Occidental, étant donné son statut « séparé et distinct » du Maroc. La seule possibilité qu'un accord de l'UE couvre le territoire, a déclaré la Cour, est d'obtenir le consentement explicite du peuple du territoire.

L'une des implications directes de cette décision est la fin de l'accès préférentiel au marché de l'UE pour les marchandises en provenance du Sahara Occidental occupé (bien que la mise en œuvre exacte de cette obligation juridiquement contraignante reste floue). En juin 2017, la Commission européenne a envoyé un avis aux autorités douanières des États membres de l'UE afin de différencier les produits provenant du Maroc et du Sahara Occidental.

"La Commission Européenne agit maintenant directement contre la décision de la Cour de Justice. Cette mission dans le territoire occupé est en totale contradiction avec les signaux qu'elle a précédemment donnés aux autorités douanières de l'UE. Il n'existe actuellement pas de cadre juridique régissant le commerce UE - Sahara Occidental ", a déclaré Davide Contini de Western Sahara Resource Watch.

Les listes des exportateurs marocains autorisés par la DG SANCO ont été actualisées au cours de l'été 2017. À ce jour, ces listes, celle des exportateurs autorisés de produits de la pêche ou celle des exportateurs autorisés de produits transformés, incluent les établissements situés au Sahara Occidental occupé.

Le mouvement de libération sahraoui, le Front Polisario, a condamné la visite de la Commission sur le territoire. Lisez leur déclaration complète ci-dessous. (en anglais)


POLISARIO CALLS FOR URGENT LEGAL CLARITY OVER EU COMMISSION VISIT TO WESTERN SAHARA

(BRUSSELS, 18 DECEMBER) On the 7th December a technical delegation from the European Commission conducted an official visit to the city of Laayoune in Western Sahara. The city remains illegally occupied by Morocco, and the European Commission has failed to make public; important legal issues concerning the visit.

Commenting today, Polisario EU Representative Mohammed Sidati said:

"We are not surprised to see the Commission once again acting in bad faith – there are serious legal issues concerning this visit that must be urgently clarified.

The stated purpose for this visit was ‘updating the list of companies authorised to export their products to the EU’. The ECJ ruling of December 2016 made clear that Western Sahara, including the city of Laayoune, is not part of Morocco. The Commission must therefore legally obtain the consent of the Sahrawi people, in whose Territory Laayoune sits, to trade or undertake bilateral relations with any companies in Western Sahara: this is required under EU and international law. We therefore call on the Commission to confirm publicly that none of the companies with whom the delegation met in Laayoune currently export any products to the EU. This would be a clear & serious violation of EU law. In parallel, the Commission must immediately disclose the territorial scope of the visit and the delegation’s mandate, to confirm that both were in compliance with the ruling of the ECJ.

Polisario unequivocally condemns all deliberate attempts by EU institutions and Member States to undermine the ECJ ruling of December 2016 – including through clear failure to comply with it. Good-faith is required for a credible political settlement in Western Sahara – and we are disappointed that the some Member States and Institutions have decided take a destructive approach which only threatens to undermine the UN Political Process. We call on the European Commission to demonstrate its commitment to a genuine and sustainable political settlement by undertaking an official, transparent, and unrestricted visit to Western Sahara - as part of a comprehensive assessment of the political, economic, and human rights situation."


    
Actualités:

23.01 - 2018 / 23.01 - 2018Glencore a quitté le Sahara Occidental occupé
22.01 - 2018 / 22.01 - 2018Le Danemark accepte la poursuite de la pêche UE en eaux occupées
11.01 - 2018 / 11.01 - 2018Avocat de la Cour UE : accord de pêche invalide car Sahara inclu
11.01 - 2018 / 11.01 - 2018La Commission UE prépare un nouvel accord de pêche, Sahara inclu
09.01 - 2018 / 09.01 - 2018Nutrien : le nouveau géant des minerais litigieux
30.12 - 2017 / 30.12 - 2017Le soutien UE au Maroc pour la pêche renforce l'industrie au Sahara
21.12 - 2017 / 21.12 - 2017La Commission de l'UE au Sahara occupé pour autoriser les exportateurs
16.12 - 2017 / 16.12 - 2017Siemens : fournisseur des éoliennes du roi du Maroc au Sahara
11.12 - 2017 / 11.12 - 2017Paradise Papers : du nouveau sur la structure de Glencore
10.11 - 2017 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
03.11 - 2017 / 03.11 - 2017L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%
02.11 - 2017 / 02.11 - 2017Jytte Guteland : une des 5 eurodéputés expulsés du Sahara Occidental
02.11 - 2017 / 02.11 - 2017Une Cie britannique construit un parc éolien au Sahara occupé
30.10 - 2017 / 30.10 - 2017Une nouvelle étude Kosmos sur le potentiel pétrolier près de Dakhla ?
29.10 - 2017 / 25.10 - 2017Le PE approuve l'accord aérien UE-Maroc incluant le Sahara Occidental
29.10 - 2017 / 29.10 - 2017Négociations commerciales UE-Maroc : remplacer Sahraouis par Marocains
24.10 - 2017 / 24.10 - 2017Vote sur l'accord aérien UE-Maroc, couvrant le Sahara Occidental
13.10 - 2017 / 13.10 - 2017Wärtsilä va construire une centrale électrique au Sahara Occidental
09.10 - 2017 / 09.10 - 2017Le Maroc annonce plus 500% de zone agricole à Dakhla occupée
03.10 - 2017 / 03.10 - 2017L'UE semble ignorante des niveaux d'importation du Sahara Occidental
02.10 - 2017 / 02.10 - 2017Rapport WSRW : la Suède doit conseiller ses entreprises sur le Sahara
07.09 - 2017 / 07.09 - 2017Les groupes sahraouis contrent l'UE sur les négociations avec le Maroc
19.07 - 2017 / 19.07 - 2017Un tribunal civil suit un militaire contre des militants sahraouis
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Le Sahara Occidental gagne le cas du cargo en Afrique du Sud
14.07 - 2017 / 05.07 - 2017Stop aux négociations commerciales UE-Maroc sur le Sahara Occidental!
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Siemens est inconstant dans son soutien aux occupations militaires
06.07 - 2017 / 06.07 - 2017Le solaire du Sahara Occidental opérationnel en 2018
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017Le Dura Bulk décharge le sable sahraoui à Tenerife
22.06 - 2017 / 22.06 - 2017Le Polisario aux Cies maritimes : d'autres arraisonnements à venir




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi