Les réfugiés
Tandis que le Maroc vend les richesses du Sahara Occidental aux gouvernements et sociétés étrangers, la majorité de la population Sahraouie endure la crise de l’aide humanitaire d’urgence dans les camps de réfugiés en Algérie.
Mis à jour le: 18.09 - 2007 11:46Imprimez cette page    
Quand le Maroc a bombardé les villes du Sahara Occidental pendant l'occupation de 1975, la majorité de la population Sahraoui s'est enfuie du pays.

Aujourd'hui, plus de 30 ans plus tard, environ 165.000 réfugiés vivent toujours dans les camps de réfugiés, dans le désert proche de la frontière Algérienne.
Ils sont complètement dépendent de l’aide humanitaire étrangère, aide qui diminue tous les ans.

Une étude de Norwegian Church Aid (Aide de l’Église norvégienne) et de Medicos del Mundo (médecins du monde) en 2008 a montré que 19 pour cent des enfants des camps souffrent de malnutrition. En comparaison : le pourcentage pour le mieux connu Darfour est de 16. Selon l'ONU, il s’agit d’une situation d’urgence quand 15 % d'enfants sont sous-alimentés.

L'aide multilatérale (de WFP, ECHO et UNHCR) aux camps de réfugiés Sahraoui pour 2007 s’élève approximativement à 30 millions de dollars. De nouveau en comparaison : en 2008, le Maroc va gagner approximativement 1500 milliards de dollars sur les exportations illégales de phosphate provenant du territoire occupé.

    

Archives:
30.05 - 2017Sahara Occidental: réponses de l'UE sur les négociations commerciales?
18.05 - 2017Un navire danois et sa cargaison de pillage coincée à Panama
11.05 - 2017Glencore sort du Sahara Occidental
03.05 - 2017Un pilleur en route vers la Nouvelle-Zélande retenu en Afrique du Sud
03.05 - 2017Des États appellent à l'autodétermination sahraouie au Conseil des DH
27.04 - 2017Domino de régions espagnoles contre le commerce avec le Sahara
27.04 - 2017La cargaison de sel du Sahara Occidental occupé est aux Pays-Bas
26.04 - 2017San Leon en pause au Sahara occidental occupé pour cause de sécurité
24.04 - 2017Nouveau rapport : le commerce mondial des phosphates du Sahara occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi