Le consulat d’Espagne à Agadir refuse un visa à un activiste sahraoui
Sidahmed Lemjiyed voulait assister à la 34ème Conférence Européenne de soutien au Peuple Sahraoui qui a lieu le week-end des 7, 8 et 9 novembre à Valence (Espagne).
Mis à jour le: 12.11 - 2008 02:27Imprimez cette page    
Le Consulat d’Espagne à Agadir a décidé de ne pas accorder le visa à Sidahmed Lemjiyed, Président du Comité pour la Protection des Ressources naturelles du Sahara Occidental, CSPRON, bien qu'il ait eu une invitation formelle de la part de l'organisation du 34ème Eucoco à Valence et avoir présenté tous les documents nécessaires en temps et forme.

Voila la déclaration du CSPRON à propos de la décision du Consulat d’Espagne :

El Aaiun, Sahara Occidental
Vendredi 7 de novembre 2008

COMMUNIQUE DE CSPRONa

Le consulat espagnol à Agadir s'est refusé à accorder à M. Mjayed Sidi Ahmed, président de la Comité pour la Protection des Ressources naturelles du Sahara Occidental, CSPRON, un visa pour assister en Espagne à la réunion des comités et organisations pour la coordination du soutien au peuple sahraoui qui aura lieu à Valence l'aujourd'hui.

Malgré l'acquittement de toutes les conditions et la présentation tous les documents nécessaires, cependant, les fonctionnaires du consulat réaffirment leur collusion avec les autorités marocaines, en empêchant de pouvoir offrir ainsi notre point de vue sur le saccage des ressources naturelles et sur la brutalité quotidienne des autorités d'occupation.

Nous exprimons notre surprise pour cette position étrangère et réitérons notre décision ferme de continuer par nos efforts pacifiques à dénoncer les politiques d'épuisement des ressources naturelles du Sahara Occidental en connivence avec des entreprises étrangères, ainsi que la répression que les citadins sahraouis subissent afin de les dissuader de continuer par des manifestations à condamner les crimes des territoires occupés par les marocains.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi