Exploration pétrolière irlandaise à Tarfaya, frontière du Sahara
tarfaya_610.jpg

Mais de quel côté de la frontière ?
Mis à jour le: 30.06 - 2009 01:23Imprimez cette page    
San Leon Energy, Island Oil and Gas et Longreach Oil and Gas Ventures ont signé un protocole de trois ans avec la compagnie pétrolière nationale marocaine ONHYM pour un projet sur les schistes bitumineux dans le bloc de Tarfaya.

tn_onhym_map_610.jpgL’agrément rendra possible aux compagnies de faire des essais in situ plus tard cette année. San Leon peut ensuite convertir la zone en une licence. Cela est révélé dans un communiqué de presse de San Leon le 11 juin 2009. Voir le communiqué de presseici (ou le télécharger ici en pdf).

Néanmoins, il n’apparaît pas clairement si cette exploration avancée a lieu du côté du Maroc ou du Sahara Occidental de la frontière. Le bloc Tarfaya est partiellement situé au Maroc et partiellement au Sahara Occidental.

Si l’exploration a lieu au Sahara Occidental, cela sera en violation du droit international, et hautement controversé, à la fois politiquement et éthiquement, soutenant le Maroc dans l’occupation du Sahara Occidental.

sanleon_tarfaya_map1_300.jpgLocalisation hasardeuse
Les permis qui ont été originairement accordés à Island/San Leon/Longreach le 14 janvier 2008 couvre 13434 kilomètres carrés, et sont divisés en 7 bloc séparés. Vous trouvez les 7 sections sur la carte de l’ONHYM ci-dessus.

Le nouveau deal sur le schiste bitumineux, couvre seulement 6000 km2 sur les 13434 que couvrent le bloc de Tarfaya. Il n’a pas été encore révélé de quel coté de la frontière internationalement reconnue est situé le nouveau projet sur le schiste bitumineux, si c’est du coté Nord (au Maroc) ou du coté sud (au Sahara Occidental).

Deux pages qui figurent sur les pages d’accueil de San Leon, n’éclairent pas tellement la question en dehors du fait que c’est pratiquement sur la frontière, ou peut être juste au nord. Les deux cartes localisent la structure en schiste bitumineux dans la zone de la frontière. Voir la carte à droite et ci-dessous. Une troisième carte en bas, et d’une tellement mauvaise résolution qu’il est difficile de dire ce que cela montre réellement.

L’information sue les pages d’accueil de San Leon se réfère à des anciens sur la zone, exécuté par Shell en 1980. Le spécialiste sur le Sahara Occidental et écrivain Tony Hodges, a écrit dans “The Roots of a Desert War”, que ces tests ont été faits seulement du côté nord de la frontière.

sanleon_tarfaya_map2_300.jpg“Shell a décidé de restreindre son activité au nord de la frontière d’avant 1975, même si les réserves sont supposées s’étendre au sud à travers la frontière” a écrit Hodges.

On trouve aussi sur les pages Web de San Leon que le “bassin de Tarfaya est situé dans le sud-ouest du Maroc est un bassin Mésozoaire tectoniquement stable, qui s’étend sur la cote du Maroc entre les latitudes 27º 40 et 28º 40.” Si les coordonnés sont exacts, l’exploration n’aurait lieu qu’au Maroc même. Néanmoins la zone géologique du Nord Ouest du Sahara Occidental est souvent appelée Bassin Tarfaya.

Tarfaya 1-7  est même le nom donné au bloc original, dont environ 60% se situe au Sahara Occidental.

San Leon a écrit dans leur communiqué de presse qu’ils estiment en milliards de barils de pétrole récupérés à partir des schistes bitumineux sur les 6000 km2 de la zone.

San Leon est en outre en accord avec le Mountain West Energy LLC de l’Utah, pour leur technologie d’extraction in situ des schistes bitumineux par la vapeur.

sanleon_tarfaya_map3_300.jpgIsland Oil and Gas n’a pas publié de communiqué de presse sur ce nouveau développement.

Map explanations from San Leon homepages (referring to the 3 bottom maps above)

San Leon map 1.  Location map of the oil shales in Morocco.
1: Timahdit , 2: Tarfaya, 3:Tangier, 4: Beni  Arous, 5: Oulad Abdoun, 6: Tetouan, 7: Chaouen, 8: Jebel Tazarn, 9: Achouamat,  10: Targest, 11: Oued Arris, 12: Bou Ourd, 13: Tahar Essouk, 14: Tammada, 15:  Immouzer, 16: Arhbala, 17:, Tinghir, 18: Toukert, 19: Tadala, 20: Gantour, 21  Dar Caid Zeltani, 22: Min Touzrou, 23: Al Khountrir, 24: Agadir

San Leon map 2. Location map of the Cenomanian-Turonian oil shale deposits in Morocco with  their depositional paleoenvironments.
1: Tangier; 2: Timahdit; 3: Ait Oufalla  basin; 4: Haute Moulouya basin; 5: Bahira-Tadla basin; 6: Essaouira; 7: Souss  basin; 8: Oued Dades basin; 9: Tarfaya area and 10: Guir basin

San Leon map 3. Geological map of Tarfaya area and location map of the Upper Cretaceous sections
A: Tah West, B: Tah North, C: Ed Dzaroua-Tazra, D: Oued Chebeika.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi