Pendant que WSRW attend des réponses, les Russes continuent de pêcher
admiral_starikov3_610.jpg

En mai 2009, Western Sahara Resource Watch a demandé au gouvernement russe et à Murmansk Trawl Fleet de stopper toute pêche au Sahara Occidental occupé. Alors que nous attendons toujours une réponse, les géants russes continuent le chalutage.
Mis à jour le: 17.08 - 2009 00:54Imprimez cette page    
admiral_starikov_16.08.2009_380.jpgLe 31 mai 2009, WSRW a demandé à Murmansk Trawl Fleet de retirer ses navires des territoires occupés.

Le 26 mai 2009, WSRW avait décrit les controverses politique, éthique et juridique des telles pêches au président Medvedev, et avait demandé l’arrêt immédiat de la pêche actuelle.

Les deux requêtes sont restées sans réponses.

Admiral Starikov (IMO 8607218) et Kapitan Bogomolov (IMO 8607402) ont été en chalutage en mer au large de la partie sur du Sahara Occidental occupé depuis au moins la mi-juillet. La route en haut à droite est celle du Starikov et celle en dessous est celle du Bogomolov.

Le cargo de 1.810 tonnes battant pavillon russe Zamoskvorechve (IMO 8721129), appartenant à la compagnie Sovrybflot de Murmansk a été vu à Dakhla fin juillet 2009.

kapitan_bogomolov_16.08.2009_380.jpgIl était prévu que les accords de pêche russo-marocains soit renouvelés avant septembre 2009. WSRW demandait dans une lettre au président russe que l’accord exclu clairement toute pêche dans le territoire occupé. Le Maroc n’a pas le droit de signer avec des états étrangers, des accords de pêche portant sur la partie occupée du Sahara Occidental.

La photo ci-dessus montre le mazoutage du Admiral Starikov à Las Palmas en août dernier, sur la route des territoires occupés. Voir d’autres photos de la flotte russe ici.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi