"L’UE doit cesser de permettre l’exploitation du Sahara Occidental"
seminar_ep_610.jpg

"C’est en violation du droit international que les ressources naturelles du Sahara Occidental sont exploitées de cette façon. Mais l’UE continue de payer au Maroc des permis pour les navires de pêche de l’UE qui leur permettent de pêcher dans les eaux du Sahara Occidental. Le peuple du Sahara Occidental n’a jamais autorisé que cela arrive" a déclaré la MEP Jill Evans dans un communiqué de presse.

Mis à jour le: 05.12 - 2009 16:36Imprimez cette page    
Communiqué de presse
12 Novembre 2009
http://www.greens-efa.org/cms/pressreleases/dok/314/314588.eu_must_stop_allowing_exploitation_of_we@en.htm

L’Union Européenne doit cesser de permettre l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental.

Telle était la conclusion d’un séminaire tenu au Parlement Européen à Bruxelles et accueilli par la députée européenne Jill Evans,  Plaid Cymru. Pêcher dans les eaux du Sahara Occidental sans le consentement du peuple Sahraoui est illégal. Mm Evans fait partie de la campagne pour que l’UE arrête d’acheter des permis de pêche pour que les navires européens pêchent dans les eaux du Sahara Occidental.

L’audience a été informée des violations des droits de l’homme commises par le régime Marocain au Sahara Occidental et de la reconnaissance par le gouvernement Suédois que le Sahara occidental est un pays occupé duquel le Maroc n’a pas le droit d’exploiter les ressources naturelles.

Le Sahara Occidental est occupé depuis 1975 par le Maroc qui en contrôle actuellement les ressources du pays et qui refuse de reconnaître le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Aucun Etat au monde ne reconnaît les revendications marocaines sur le Sahara Occidental. L’ONU a condamné cette occupation.

L’audience du séminaire au Parlement Européen à Bruxelles a entendu John Gurr de Western Sahara Resource Watch, Asa Westlund MEP (Suédois) et Elamahjoub Maliha, un militant sahraouis des doits de l’homme, mais aussi Jill Evans MEP.

S’exprimant à la suite du séminaire, Mm Evans a dit :
"Le comportement de la Commission européenne à l'égard des ressources naturelles du Sahara occidental est complètement contraire à l'éthique.

"C’est en violation du droit international que les ressources naturelles du Sahara Occidental sont exploitées de cette façon. Mais l’UE continue de payer au Maroc des permis pour les navires de pêche de l’UE qui leur permettent de pêcher dans les eaux du Sahara Occidental. Le peuple du Sahara Occidental n’a jamais autorisé que cela arrive"

"Le Maroc continu de refuser à coopérer dans la décolonisation du Sahara Occidental et nie au peuple Sahraoui de droit de décider de son propre avenir.

"En signant cet accord de pêche l’UE ignore l’occupation illégale d’un autre pays. Nous travaillons à la suspension du présent accord de pêche UE/Maroc, et lorsque le présent accord sera à renouveler en 2011, l’UE doit se souvenir que les droits de l’Homme sont plus importants que les tractations commerciales."


Sur la photo – les intervenants du séminaire (de G à D) : John Gurr - Western Sahara Resource Watch, Jill Evans MEP, Asa Westlund MEP - Sweden, Elamahjoub Maliha – militant des Droits de l’Homme.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi