Arabies: Une mise au point
Sur la base d’une confidence d’une source, anonyme, proche du palais (marocain), sous l’intitulé " L’enjeu pétrolier du Sahara occidental " (Arabies n°214, p.10), vous évoquez la prospection pétrolière menée dans le territoire par la compagnie Total pour le compte du Maroc.
Published: 26.06 - 2010 16:48Printer version    
Une mise au point
Par Martine de Froberville
publié dans Arabies n°216 d'avril 2005.
http://www.arso.org/Arabies216.htm

Sur la base d’une confidence d’une source, anonyme, proche du palais (marocain), sous l’intitulé " L’enjeu pétrolier du Sahara occidental " (Arabies n°214, p.10), vous évoquez la prospection pétrolière menée dans le territoire par la compagnie Total pour le compte du Maroc.

Il est vrai que ce pays, via l'Office national de recherches et d'exploitations pétrolières (Onarep), a signé en octobre 2001, des contrats de prospection pétrolière le long des côtes du Sahara occidental avec plusieurs compagnies étrangères : la société norvégienne TGS-Nopec, la hollandaise Fugro, la française Total-Fina-Elf et l’américaine Kerr McGee ont ainsi été directement ou non impliquées dans ces opérations.

Les trois premières compagnies se sont retirées du territoire en 2003 et 2004. Seule demeure l’américaine Kerr McGee qui pourrait faire de même en raison de la sortie des fonds privés et publics norvégiens investis dans l’exploration.

Indiquer que " le gouvernement algérien tenterait par tous les moyens de saboter l’action des compagnies pétrolières pour prospecter le gaz et le pétrole dans les zones maritimes limitrophes du Sahara occidental " est un mauvais alibi, tout comme prétendre que Total aurait considéré que" son action est conforme aux résolutions de l’Onu et à la souveraineté marocaine dans cette zone non disputée ". Car, ni Rabat qui occupe le territoire depuis 1975, ni Total, impliquées dans ladite prospection, ne peuvent ignorer depuis janvier 2002, les tenants et les aboutissants du droit international dans cette affaire.

En effet au lendemain de l’établissement desdits contrats de prospection pétrolière, le président du conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu) a sollicité l’avis du département juridique de l’organisation " sur la légalité des décisions qu'auraient prises les autorités marocaines concernant l'offre et la signature de contrats de prospection des ressources minérales au Sahara occidental passés avec des sociétés étrangères. ", parmi lesquelles Total est parfaitement identifiée (lettre du 13 novembre 2001).

La réponse du secrétaire général adjoint aux affaires juridiques, Hans Corell, du 29 janvier 2002 (S/2002/161), ne laisse place à aucune ambiguïté sur le caractère illégal d’une initiative qui ne serait pas engagée au bénéfice du peuple du territoire, en son nom ou en consultation avec son représentant, en l’occurrence le Front Polisario, tenu par l’Onu comme l’unique représentant légitime des Sahraouis. Le territoire du Sahara occidental (ex Sahara espagnol) est considéré depuis 1963 comme territoire non autonome, en dépit de l’Accord de Madrid de 1975, du retrait de l’Espagne depuis 1976, et de l’occupation marocaine.

La souveraineté du Sahara occidental, comme l’ont affirmé la Cour internationale de justice, en octobre 1975 et toutes les résolutions de l’Onu, demeure l’apanage du seul peuple sahraoui, rappelle l’avis juridique de janvier 2002.

C’est sur la base de ces principes juridiques, que le Maroc et les compagnies pétrolières étrangères feignaient d’ignorer, qu’une campagne a été menée conjointement par des organisations non gouvernementales de Norvège et le Front Polisario contre les contrats mentionnés. Elle a abouti au retrait successif de trois sociétés concernées sur quatre. C’est au nom du respect du droit international et non par de prétendues manigances algériennes, qu’un tel résultat a été atteint.

L’avis juridique qui précise que les principes énoncés s’appliquent à toutes les ressources naturelles du territoire, justifie, il faut bien le reconnaître, la dénonciation de l’exploitation marocaine de bien d’autres richesses du Sahara occidental, dans les secteurs halieutique, touristique et minéral (sable, nappes phréatiques, phosphates…). n

p. 66 Arabies /Avril 2005

    


EN ES FR DE AR

Morocco occupies the major part of its neighbouring country, Western Sahara. Entering into business deals with Moroccan companies or authorities in the occupied territories gives an impression of political legitimacy to the occupation. It also gives job opportunities to Moroccan settlers and income to the Moroccan government. Western Sahara Resource Watch demands foreign companies leave Western Sahara until a solution to the conflict is found.
Stand up for the Gdeim Izik 25!

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Leading activists from Western Sahara are condemned to sentences ranging from 20 years to life imprisonment in connection to a mass protest in 2010 denouncing the Saharawi people’s social and economic marginalization in their occupied land; the Gdeim Izik protest camp.
Support Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Help us to protect the natural resources of Western Sahara for the Saharawi people. Support our work by making a donation.
Report: Moroccan green energy used for plunder

tn_poweringplunder_eng_610.jpg

At COP22, beware of what you read about Morocco’s renewable energy efforts. An increasing part of the projects take place in the occupied territory of Western Sahara and is used for mineral plunder, new WSRW report documents.
The Western Sahara oil curse

tn_san_leon_protest_camps_8_august_2015_610x200.jpg

Big oil’s interest in occupied Western Sahara has taken a dramatic turn for the worse. Some companies are now drilling, in complete disregard of international law and the Saharawi people’s rights. Here’s what you need to know.

WSRW.org News Archive 2017
WSRW.org News Archive 2016
WSRW.org News Archive 2015
WSRW.org News Archive 2014
WSRW.org News Archive 2013
WSRW.org News Archive 2012
WSRW.org News Archive 2011
WSRW.org News Archive 2010
WSRW.org News Archive 2009
WSRW.org News Archive 2008
WSRW.org News Archive 2007
WSRW.org News Archive 2004-2006


Register for our English newsletter:









These web pages have been built with the financial support of the trade union Industry Energy