À la queue pour finir une mission de pillage
orient_dream_26.12.2010_610.jpg

Le vraquier Orient Dream, dans le coin à droite, est actuellement en attente de décharger sa cargaison de phosphates du Sahara Occidental occupé. La photo a été prise en Tasmanie, en Australie, il y a deux jours.
Mis à jour le: 29.12 - 2010 00:41Imprimez cette page    
orient_dream2_26.12.2010_250.jpgLa photo de droite montre le vraquier Orient Dream en route pour Risdon, Tasmanie, Australie. Sur place, il fait la queue pour attendre son tour pour décharger la cargaison (ci-dessus). Au moment de l’écriture de cet article, le déchargement n’avait toujours pas commencé.

Le navire contient des roches de phosphate du Sahara Occidental occupé. Le commerce viole le droit international, et est très contraire à l'éthique car il contribue à maintenir l'occupation illégale du Sahara Occidental.

Le navire a fait escale à Cape Town, en Afrique du Sud, la première semaine de décembre pour faire le plein sur son chemin. Orient Dream est sans doute la propriété de Macsteel International Holdings BV, Amsterdam, Pays-Bas, et géré par MUR Shipping Holdings, qui est la division d’expédition de Dubaï d'une société  en joint-venture entre Mittal Steel Afrique du Sud et Macsteel International Holdings BV.

La cargaison arrive seulement trois mois après l'entrée du navire Christine O dans le même port (vidéo à droite).

Le navire Star Canopus est arrivé plus tôt cette année avec la même cargaison.

Les importations sont réalisées par le producteur d'engrais australien Impact Fertiliser.








Mise à jour 2 janvier 2011. Orient Dream, ci-dessous, décharge maintenant les phosphates :
orient_dream_02.01.2011_609.jpg

orient_dream_02.01.2011b_609.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi