Sahara Occidental occupé : des poissons détruits, sur terre aussi
el_carian12_610.jpg

Lorsque les bateaux ramènent trop de poissons au port d’El Aaiun, l'excédent est éliminé dans un dépotoir à proximité. Voici des images toutes fraîches montrant des tonnes de poissons déversés sur le sol.
Mis à jour le: 22.11 - 2013 10:11Imprimez cette page    
Western Sahara Resource Watch a révélé cette semaine les images choquantes, datant de cette année, de 60 tonnes de sardines déversées dans la mer par le navire Adrar. D'après les informations parvenues à WSRW, ce n’est qu’une des nombreuses fois où l'Adrar a éliminé du poisson parfaitement comestible.

WSRW a également reçu des images de l’élimination de poissons dans une décharge appelée El Carie, à proximité du port de la capitale du Sahara Occidental El Aaiun. Les images ci-dessous ont été prises dans cette décharge, le 14 novembre 2013.

D'après les informations de WSRW, le déversement de poissons onshore est fait pour éviter que les pêcheurs ne dépassent les quotas qui leur sont alloués. Quant au poisson mis en décharge, on dit qu’il serait récupéré et transporté jusqu’à la ville marocaine de TanTan où il serait utilisé comme engrais agricole. Information non confirmée.

Le Maroc occupe actuellement la majeure partie du territoire du Sahara Occidental. C’est en partie grâce à l'industrie de la pêche que le Maroc a pu déplacer une partie de sa propre population dans le territoire occupé, entravant ainsi la solution du conflit. La Cour internationale de justice avait rejeté les revendications du Maroc sur le territoire. La moitié de la population du Sahara Occidental vit comme réfugiés dans les camps, où, par intermittence, un enfant sur cinq souffre de malnutrition sévère.

Cliquez sur les images pour une plus grande résolution. L'utilisation est libre.

el_carian1_609.jpg

el_carian2_609.jpg

el_carian3_609.jpg

el_carian4_609.jpg

el_carian5_609.jpg

el_carian6_609.jpg

el_carian7_609.jpg

el_carian8_609.jpg

el_carian9_609.jpg

el_carian10_609.jpg

el_carian11_609.jpg

el_carian12_609.jpg

el_carian13_609.jpg

el_carian14_609.jpg






    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi