Hassana Alia
25 ans
Condamné à vie - par contumace
Mis à jour le: 18.11 - 2014 15:47Imprimez cette page    
hassana_alia_300.jpg«Être condamné à perpétuité ne me fait rien », dit Hassana, « ce qui me fait vraiment mal c’est que je ne peux pas retourner voir mes parents, frères et sœurs».

Hassana Alia est né en 1989. Il a entendu le verdict de la Cour militaire à la radio, depuis le Pays basque, en Espagne, où il vit aujourd'hui. Cela ne le dérange pas que les autorités marocaines sachent où il se trouve. «Je ne vais pas me cacher », dit-il. «On m'a arrêté en 2010 alors que nous étions expulsés du camp de Gdeim Izik. La police marocaine m'a libéré deux fois, parce qu'ils n’avaient aucune preuve contre moi. On m'a donné sans aucune difficulté un visa pour quitter le pays. Maintenant, ils m’ont condamné pour quelque chose dont ils ont dit auparavant que je ne l’avais pas fait ».

Hassana consacre maintenant sa vie à la sensibilisation sur le sort de ses amis qui sont en prison, condamnés à des peines sévères pour les mêmes raisons que lui. Il est militant, mais son regard se brouille quand on lui demande s’il aimerait rentrer. Hassana prend une profonde inspiration, et dit « pas maintenant. Je serais content de voir mes parents, mes frères et sœurs, mon peuple, mon pays, mais si je finis en prison, alors je ne pourrais plus rien faire. De l'extérieur, je peux dire au monde ce qui est arrivé à mes amis, et me battre pour eux ».

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi