Une Cie suisse va construire des centrales solaires au Sahara occupé
terra_sola_logo_610.jpg

La compagnie suisse Terra Sola Groupe AG a signé un contrat avec le gouvernement marocain pour la construction de centrales solaires au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 28.11 - 2014 11:28Imprimez cette page    
Les médias marocains ont rapporté le 26 novembre 2014 que cette compagnie suisse, Terra Sola Group AG, un développeur de guichet unique pour l'énergie solaire, a signé des contrats avec le gouvernement marocain pour construire 16 centrales photovoltaïques au Maroc. Mais plusieurs des sites solaires indiqués ne sont pas au Maroc, mais dans les zones du Sahara Occidental qui sont illégalement occupés par le Maroc depuis 1975.

Les sept sites déjà identifiés sont Ouarzazate et Ain Bni Mathar au Maroc, et Foum Al Oued et Boujdour au Sahara Occidental occupé. La zone Sebkat Tah, juste au nord de la frontière entre le Maroc et le Sahara Occidental, est également dans la liste.

Chaque usine aura une capacité de 25 mégawatts.

Terra Sola devrait prochainement lancer la construction et vise à travers sa prochaine entrée à la Bourse de Berlin, à une contribution de 50 millions d'€uros.

Les projets sur les énergies renouvelables du Maroc au Sahara Occidental occupé ne sont pas nouveaux. En août 2013, WSRW a publié le rapport la "Sale marche verte" sur les projets éoliens et solaires du Maroc sur le territoire, destinés à lier d'avantage le territoire qu'il occupe illégalement au sien et rendre plus lucrative l'illégale industrie extractive et de la pêche. En 2020, le Maroc vise à accroître la part du Sahara occidental dans la production totale d'énergie du Maroc à 26,4%, contre 5,5% en 2013.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi