La plate-forme belliqueuse est arrivée au port de Las Palmas
atwood_achiever_16.12.2014_b_610.jpg

Le navire de forage le Atwood Achiever est entré aujourd'hui dans le port de Las Palmas, dans les Îles Canaries. Là, il va faire ses derniers réglages avant de commencer le forage au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 16.12 - 2014 18:20Imprimez cette page    
Avant la fin de l'année aura lieu le premier forage au Sahara Occidental occupé.

Le forage débutera en violation du droit international, tel que décrit par le Conseiller juridique des Nations Unies.

"Aucun État ne reconnaît ces eaux comme marocaines, et ce forage est jugé illégale par l'ONU. Cette plate-forme symbolise la pire espèce imaginable d'opération de forage, c'est tout simplement le vol de la richesse d'un peuple. Elle contribuera directement à saboter les pourparlers de paix de l'ONU ", a déclaré Erik Hagen, président de Western Sahara Resource Watch (WSRW).

La plate-forme va forer entre le Sahara Occidental et les îles Canaries, dans les eaux du Sahara Occidental, à plus de deux kilomètres de profondeur. Aucune étude environnementale n'a encore été publiée, et les océanographes de l'université de Las Palmas de Gran Canaria ont averti qu'une marée noire irait directement sur les plages des Canaries.

"Ce forage a lieu en dehors des eaux nationales marocaines. Alors, qui va payer la facture s'il y a un déversement de pétrole sur les plages des Canaries? L'absence de cadre juridique et l'emplacement ultraprofond du forage constituent un risque élevé pour les Canaries. Il est curieux de voir que le gouvernement des Canaries permet l'utilisation de son port de Las Palmas pour faciliter un tel projet kamikaze ", a déclaré Hagen.

Le peuple du Sahara Occidental a manifesté à de nombreuses reprises contre les projets du gouvernement marocain d'effectuer ce premier forage au Sahara Occidental. Kosmos n'a pas sollicité le consentement du peuple du territoire.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement dangereux et controversé, lire notre rapport "Une plate-forme pour un conflit".

atwood_achiever_16.12.2014_610.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi