Les Sahraouis au Sahara Occidental occupé : "Honte à vous San Leon !"
el_aaiun_6_august_2015_610_x_200.jpg

Les Sahraouis habitant les parties occupées du Sahara Occidental continuent à dénoncer les projets de la compagnie irlandaise-britannique San Leon Energy de forer pour le pétrole dans leur patrie. "Cessez de soutenir l'occupation brutale du Sahara Occidental", disent-ils.
Mis à jour le: 13.08 - 2015 21:12Imprimez cette page    
San Leon Energy a annoncé il y a quelques semaines qu'il prévoyait des forages pétroliers au "Maroc" en août. En réalité, le site de forage est situé à l'extérieur des frontières du Maroc, à environ 14 kilomètres au nord d'El Aaiun, dans le territoire du Sahara Occidental que le Maroc occupe illégalement depuis 1975. L'opération est en flagrant irrespect du droit international, qui accorde au peuple sahraoui le droit de déterminer librement le statut futur de sa patrie et de ses ressources. Les Sahraouis s’opposent aux projets de San Leon.

"San Leon Energy, cessez de soutenir l'occupation brutale du Sahara Occidental", disent les banderoles de l'Association pour la surveillance des Ressources naturelles et pour la protection de l'environnement au Sahara Occidental. "Entrepose, pas les bienvenus", peut on lire aussi. Entrepose est l'entreprise française qui a été contractée pour mener à bien l'opération de forage au nom de San Leon.

Les protestations sahraouies contre les compagnies étrangères travaillant pour le Maroc au Sahara Occidental occupé ont généralement lieu dans les bâtiments, pour des raisons de sécurité. Sans exception, les manifestations sahraouies dans les rues du territoire occupé sont réprimées avec des brutalités et des violences par la police marocaine et le personnel de sécurité.

Plus tôt, les Sahraouis vivant précisément sur le bloc pétrolier où San Leon projettent de forer, se sont prononcés contre le forage prévu. Le président sahraoui, résidant en exil dans les camps de réfugiés en Algérie, a demandé aux Nations Unies d’intervenir et d’arrêter San Leon dans son élan. Les Sahraouis vivant dans les camps de réfugiés algériens ont également manifesté contre San Leon.

Mais il semble qu’ils n’ont pas du tout été entendus des responsables de San Leon.


el_aaiun_6_august_2015_a_610.jpg

el_aaiun_6_august_2015_b_610.jpg

el_aaiun_6_august_2015_610.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi