Voilà le « parc des éoliennes du phosphate »
siemens_foumeloued.jpg

Il y a peu de renouvelable dans les opérations du parc éolien Siemens au Sahara Occidental occupé. Voyez les moulins qui aliment l'exploitation minière illégale marocaine, en partenariat avec le roi du Maroc.
Mis à jour le: 03.11 - 2016 22:44Imprimez cette page    
Western Sahara Resource Watch sort le rapport « Electrifier le pillage - Ce que le Maroc et Siemens cachent à COP22, à Marrakech » et détaille les prétendus projets «énergie durable» du Maroc et de la société allemande Siemens, qui contribuent à cimenter l'occupation illégale de Sahara Occidental. Le projet augmente les profits de l'exploitation minière  illégale du Maroc dans le territoire qu'il occupe.

L'ancien conseiller juridique de l'ONU, Hans Corell, a déclaré hier aux médias danois qu'une telle opération viole le droit international et les principes commerciaux de base.

Selon l’OCP, la compagnie nationale marocaine de phosphate qui pille le territoire, 95% de l'énergie nécessaire est fournie par les éoliennes. Celles-ci ont été construites par la compagnie allemande Siemens, qui refuse de répondre aux questions concernant sa demande le consentement du peuple du territoire. Siemens a remporté l'appel d'offres en partenariat avec une compagnie appartenant au roi marocain.

27°01'34.0"N 13°22'48.7"W. Entrez ces coordonnées directement dans Google, et voyez-vous même les éoliennes.

Les moulins sont situés juste à côté de l'usine de production de phosphate qu'elle fournit en énergie. Les photographies ci-dessous montrent même que le tapis roulant OCP convoyeur de la roche de phosphate de l'intérieur des terres vers la mer, coupe à travers le parc éolien.

Le Maroc a envahi militairement le territoire du Sahara Occidental en 1975, forçant la moitié de la population à fuir. De graves violations des droits de l'homme sont commises contre ceux qui prônent l'autodétermination. Plus de 100 résolutions de l'ONU demandent le respect du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Les images ci-dessous sont libres de droit. Cliquez sur les images pour obtenir la version haute résolution.


foumeloued_55_609.jpg


foumeloued_609.jpg


foumeloued_b_610.jpg


foumeloued20_609.jpg


978ffoumeloued51_609.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi