"Le plus gros importateur" de minerai de phosphate se retire !
bu_craa_conveyor_belt_610.jpg

La société canadienne Nutrien a annoncé la semaine dernière que ses importations de plusieurs millions de dollars de minerais de phosphate litigieux s'arrêtaient à Vancouver. Nutrien est en train de réexaminer que faire de ses importations «PotashCorp» aux États-Unis.
Imprimez cette page    
"There are two elements on the Western Sahara. [...]
We've already given ...the Agrium legacy organisation already gave ....notice to stop the contract at the end of this year.
And so that's, I'd say, the majority of the Western Saharan phosphate coming in to Nutrien would come from there, so at the end of this year, that will no longer be, be there.
There is a little bit of Western Saharan phosphates that's going into the legacy PotashCorp asset for some specialty products. And that is currently under review and discussion to see what our options are there. And given the company combination, there might be other options for that product. We might be able to reallocate that product into other parts of our business, maybe through retail, and we'll hopefully have some information for you by the...certainly by the middle of the year, we hope to make that decision.
I think it is fair to say the long-term goal is not to have a Western Sahara issue as part of the new company going forward.
We've certaintainly heard that from several of our shareholders as their preference, and we're just trying to find a right, both economic and social answer.
And we'll come to the right answer, I believe, probably by the middle of the year."


Mr. Chuck Magro, President and CEO, Nutrien, 25 January 2018
Lors d'une conférence des investisseurs à Whistler, en Colombie-Britannique, le 25 janvier, Chuck Magro, président et chef de la direction de Nutrien, a déclaré que la compagnie avait l'intention d'arrêter d'acheter du minerai de phosphate du Sahara Occidental. Cela a été rapporté par Reuters.

Cependant, Reuters n'a pas insisté sur la partie la plus intéressante de l'actualité : le PDG a annoncé que le contrat entre Agrium et OCP arrivait à son terme en 2018. Voir la transcription complète des références de Magro au Sahara Occidental dans l'encart de droite.

Nutrien est devenue une nouvelle entreprise canadienne la première semaine de janvier 2018, fusion entre PotashCorp et Agrium. Selon les calculs de WSRW, la nouvelle société Nutrien est, de loin, le plus gros bailleur de fonds de l'occupation illégale du territoire du Sahara Occidental. L'entreprise achète la moitié du minerai de phosphate du Sahara Occidental. Depuis le commencement de ses importations en 2013, Agrium a importé environ 27% du minerai que le Maroc extrait sur le territoire sous occupation, soit pour une valeur d'environ 276 millions USD versés au gouvernement marocain. Agrium était pendant ces années le plus grand importateur du Sahara Occidental. Cette pratique va prendre fin.

Le deuxième plus gros importateur de 2012 à 2017 est PotashCorp, avec 22% du total des achats, pour une valeur de 250 millions USD. Western Sahara Resource Watch (WSRW), a le 9 janvier 2018, publié un article sur l'implication massive de Nutrien.

La déclaration du PDG de Nutrien, la semaine dernière, selon laquelle les importations actuelles de PotashCorp constituent "un petit peu"n'est pas correcte.

L'usine d'importation de PotasnCorp à Baton Rouge, en Louisiane, a importé l'année dernière du phosphate pour une valeur de 33 millions d'USD. Cela équivaut à peu près à toute l'aide humanitaire internationale accordée aux réfugiés sahraouis (propriétaires du minerai) l'année dernière. Le gouvernement sahraoui a entamé en 2017 les premières actions judiciaires contre les acteurs du commerce du phosphate avec le Maroc. Les Sahraouis n'ont pas autorisé PotashCorp à acheter le minerai de phosphate au gouvernement qui occupe illégalement leur territoire.

Au cours des dernières années, Agrium et PotashCorp ont été mis sur liste noire de plusieurs douzaines d'investisseurs institutionnels pour des questions de droit international et de droits humains. On s'attend au cours des six premiers mois de 2018 à ce que de nombreux investisseurs appliquent automatiquement les anciennes décisions d'exclusion d'Agrium / PotashCorp à nouvelle société Nutrien. Le PDG de Nutrien a reconnu la pression des propriétaires sur le sujet.

En plus d'annoncer l'arrêt des importations directes au Canada, M. Magro a annoncé que l'entreprise, dans un an et demi, déciderait du sort des importations par PotashCorp des minerais du Sahara Occidental.

"Bien que nous apprécions l'intention de Nutrien d'arrêter les importations en provenance du territoire occupé, nous ne serons pas convaincus avant d'avoir vu le dernier navire entrer dans les ports de Baton Rouge et de Vancouver. Les importations de PotashCorp sont encore massives et toujours d'actualité. Agrium a fait la même promesse de diversifier sa chaîne d'approvisionnement au cours des cinq dernières années, mais ne le fait seulement qu'en 2018. Dans la même période, PotashCorp était dans le déni. Le peuple du Sahara Occidental ne peut pas attendre que Nutrien s'arrête au même rythme progressif à Baton Rouge qu'à Vancouver", a déclaré Sylvia Valentin, présidente de WSRW.

Même si les importations de Vancouver était arrêtées, Nutrien serait toujours le deuxième plus gros acheteur au monde, en raison de ses importations à Baton Rouge, aux États-Unis, à condition que la tendance de l'an dernier se poursuive.

"Bien que nous saluons la décision de l'arrêt des importations à Vancouver, nous demandons aux investisseurs mondiaux qui ont déjà exclu l'une des deux sociétés d'appliquer immédiatement leurs exclusions à Nutrien. Les investisseurs doivent maintenir une pression sur Nutrien jusqu'à ce que son rôle dans le pillage cesse effectivement, et que le dernier navire ait approvisionné l'entreprise", a déclaré Sylvia Valentin.

Dans une lettre d'Agrium à WSRW en avril 2017, la compagnie avait déclaré qu'elle se tournait vers d'autres sources pour sa production à Redwater, au Canada, importée via Vancouver.

Le 10 janvier 2018, l'avocat général de l'UE a souligné que l'UE et le Maroc ne peuvent inclure le Sahara Occidental dans un accord de pêche bilatéral, le Sahara Occidental étant un territoire séparé du Maroc. Il a souligné que le Sahara Occidental est sous occupation et que le droit international humanitaire s'applique. L'avocat général a déclaré que l'autodétermination est un droit de l'homme. Agrium et PotashCorp n'ont jamais répondu à cette préoccupation dans leur correspondance avec WSRW, et les deux n'ont pas cherché ni obtenu le consentement des représentants du peuple sahraoui.

Outre Nutrien, seules trois autres compagnies s'approvisionnent en minerai de phosphate du Sahara Occidental : une filiale indienne de la société exportatrice marocaine, ainsi que deux coopératives appartenant à des agriculteurs néo-zélandais.

Selon les calculs de WSRW, au cours de la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017, Agrium et PotashCorp ont pris en charge 75 des 186 navires transportant le minerai de phosphate du territoire. Ces 75 navires contenaient 4,54 millions de tonnes de roche, sur un volume total exporté de 9,15 millions de tonnes.

Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..




    

Haut de page
Actualités:

19.09 - 2018 / 19.09 - 2018Plainte du Polisario contre une Cie française de produits de la mer
18.09 - 2018 / 18.09 - 2018Pour comprendre la controverse Neo-Zélandaise sur les phosphates
18.09 - 2018 / 18.09 - 2018Les litigieuses importations US du Sahara Occidental c'est fini
17.09 - 2018 / 17.09 - 2018Poisson congelé volant du Sahara Occidental occupé vers l'Espagne
02.09 - 2018 / 02.09 - 2018Mission d'information du Parlement européen au Sahara Occidental
22.08 - 2018 / 22.08 - 2018ISOCARD fait marche arrière sur la conférence chameaux hors du Sahara
22.08 - 2018 / 22.08 - 2018La Suède : l'accord commercial UE-Maroc va contre la justice UE
14.08 - 2018 / 14.08 - 2018Bitcoins : controverse sur le parc éolien géant au Sahara occupé
03.08 - 2018 / 03.08 - 2018Le Maroc n'accorde aux Sahraouis que 5% des permis de pêche à Dakhla
26.07 - 2018 / 26.07 - 2018La Cour confirme : l'accord de pêche UE-Maroc n'inclut pas le Sahara
26.07 - 2018 / 26.07 - 2018Vaste étude pétrolière russo-sino-britannique au Sahara Occidental
25.07 - 2018 / 25.07 - 2018Nouvel accord de pêche UE-Maroc : le Sahara Occidental est inclu
25.07 - 2018 / 25.07 - 2018Un acteur clé quitte la scène du phosphate sale du Sahara Occidental
25.07 - 2018 / 25.07 - 2018De la farine de poisson du Sahara occupé déchargée en Allemagne
22.07 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
18.07 - 2018 / 18.07 - 2018Pris en flagrant délit au Sahara Occidental occupé
17.07 - 2018 / 17.07 - 2018Le Polisario condamne l'approbation du Conseil
17.07 - 2018 / 17.07 - 2018Conseil UE ok : Sahara Occidental inclus à l'accord commercial Maroc
16.07 - 2018 / 16.07 - 2018Les navires UE chez eux : pas de nouvel accord de pêche UE-Maroc
06.07 - 2018 / 06.07 - 2018Le PE soutient l'autodétermination - scission sur l’arrêt de la CJUE
05.07 - 2018 / 05.07 - 2018Berlin sceptique - trompé par la Commission européenne
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Les Sahraouis contre les plans commerciaux de l'UE pour le Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018C'est ainsi que la Commission européenne viole la décision de la CJUE
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le Maroc exige deux fois plus d'argent pour la pêche de l'UE au Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le PE critique l'approche de la Commission au Sahara Occidental
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Maersk lâche les transports du minerai litigieux du Sahara occupé
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouvelle action en justice Polisario contre accord de pêche UE-Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Polisario / Conseil UE devant la Cour : accord aérien avec le Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouveau livre sur le pillage du Sahara Occidental
17.06 - 2018 / 17.06 - 2018La CE trompe les États de l'UE sur les échanges avec le Polisario




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi