Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
couv_p_pillage_2018_610_fr.jpg

Le Maroc a expédié plus de 1,5 million de tonnes de phosphate en provenance du Sahara Occidental occupé en 2017, pour un montant de plus de 142 millions de dollars. Mais le nombre d'importateurs internationaux du minerai litigieux diminue. Le rapport annuel de WSRW le montre.
Mis à jour le: 24.04 - 2018 22:53Imprimez cette page    
Pour la cinquième année consécutive, Western Sahara Resource Watch publie un aperçu annuel détaillé des compagnies impliquées dans l'achat de l'or blanc du Sahara Occidental occupé : le phosphate.

Le minerai phosphaté illégalement exploité est une importante source de revenus pour le gouvernement marocain, qui maintient une grande partie du territoire du Sahara Occidental sous occupation militaire, à l'encontre au droit international. Les représentants du peuple sahraoui se sont constamment exprimés ouvertement contre le commerce, à la fois à l'ONU, en général, et auprès des entreprises concernées.

La liste présentée dans le rapport de 48 pages de WSRW est complète pour l'année civile 2017. Elle contient toutes les expéditions de phosphate d'El Aaiun vers des acheteurs dans le monde entier. Les importations de 2017 sont attribuées à 6 entreprises dans 5 pays à l'échelle internationale, et environ 70 entreprises dans le monde ont été identifiées comme possédant ou exploitant les navires qui effectuent les transports du minerai vers ses acheteurs.

Téléchargez le rapport ici.

Ce rapport détaille un volume total exporté du Sahara Occidental en 2017 de 1,59 million de tonnes, d'une valeur estimée à 142,74 millions de dollars, expédiés dans 27 vraquiers. Cela constitue une diminution des exportations par rapport à 2016. Cela est en grande partie expliqué par un nombre décroissant d'importateurs. 2017 a vu le plus petit nombre d'importateurs jamais enregistré par WSRW. Pour comparer, en 2012, il y avait 15 importateurs dans 12 pays. En 2017, ils étaient en baisse d'un tiers.

Le plus grand importateur de 2017 était Agrium Inc (maintenant Nutrien Inc) du Canada. L'opérateur le plus impliqué est Ultrabulk A / S du Danemark.

Fait notable en 2017,  un navire transportant du minerai de phosphate du Sahara Occidental vers un importateur néo-zélandais a été arrêté en Afrique du Sud. La Haute Cour sud-africaine a attribué la légitimité de la propriété de la cargaison au gouvernement exilé du Sahara Occidental. L'effet sur le commerce a été remarquable. Trois importateurs à long terme ont semble-t-il bloqué les achats après cet incident, et les routes de navigation habituelles ont changé pour éviter le cap de Bonne-Espérance et le Panama.

Des rapports similaires ont également été publiés en 2014, 2015, 2016, et 2017. WSRW appelle toutes les entreprises impliquées dans le commerce à cesser immédiatement tout achat de phosphates du Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution au conflit ait été trouvée et que le droit fondamental à l'autodétermination du peuple sahraoui ait été appliqué. Les investisseurs sont invités à dialoguer ou à déinverstir à moins que les entreprises ne s'engagent clairement à se retirer du marché.

  P pour Pillage - 2017 by Western Sahara Resource Watch on Scribd




    

Haut de page
Actualités:

12.10 - 2020 / 12.10 - 2020La pêche Russe toujours absente du Sahara Occidental
07.10 - 2020 / 07.10 - 2020Reprise des imports controversés de poisson en Afrique de l'Ouest
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Fin des fournitures suédoises pour la mine de Bou Craa
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Le pillage allemand des eaux au Sahara Occidental est important
29.09 - 2020 / 05.09 - 202010 ans de prison injuste : libération immédiate du groupe Gdeim Izik
29.09 - 2020 / 29.09 - 2020DHL ignore les droits sahraouis pour 5 colis par jour
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Plans pour la troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Voltalia veut construire un parc éolien au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020AG de Deutsche Post : quid des opérations au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Une nouvelle entreprise indienne au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Continental doute sur l'approvisionnement au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020L'installation à Bitcoin garde le silence sur le parc éolien de Dakhla
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020La Namibie accuse l'Espagne de ne pas respecter les droits sahraouis
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
07.06 - 2020 / 07.06 - 2020Le navire de gaz norvégien détourné du Sahara Occidental
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi