Des investisseurs black-listent Nutrien du fait du Sahara Occidental
refugees_protest_phosphate_canada_610_200.jpg

De plus en plus d'investisseurs sortent Nutrien de leurs portefeuilles pour ses importations de phosphate du Sahara Occidental occupé. Mais la société ne montre aucune indication quant à son intention déclarée d'éliminer les importations controversées d'ici la fin de cette année.
Mis à jour le: 03.06 - 2018 15:44Imprimez cette page    
En ce moment même, 160 000 tonnes de minerai de phosphate provenant du Sahara Occidental occupé se dirigent vers les usines de l'entreprise canadienne Nutrien en Amérique du Nord, à bord de trois grands navires vraquiers. L'important commerce a lieu alors qu'un certain nombre d'investisseurs dégagent l'entreprise de leurs portefeuilles pour avoir violé leurs directives éthiques en matière d'investissements.

Au début de l'année, Nutrien est née de la fusion de deux des plus importants importateurs canadiens de phosphates sahraouis : Agrium Inc et PotashCorp Inc. Depuis 2013, les deux sociétés ont reçu pratiquement la moitié de tout le minerai de phosphatée exportée par le Maroc depuis la partie du Sahara Occidental qu'elle maintient sous occupation. Les deux sociétés ont toutes deux fait l'objet d'exclusions d'investisseurs internationaux au cours des dernières années, précisément à cause de ces importations.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a publié en janvier, au moment de la fusion, qu'elle s'attendait à ce que tous ceux qui avaient mis sur liste noire l'une ou l'autre des deux anciennes sociétés appliquent automatiquement cette décision à la société fusionnée. C'est ce qui se passe en ce moment.

Le plus grand fonds souverain du monde, le fonds de pension du gouvernement norvégien, a, sans émettre de communiqué de presse, remplacé le nom de «Potash Corp» par «Nutrien» sur sa liste d'exclusions. Le fonds publie normalement des communiqués de presse lorsqu'il exclut une société de ses portefeuilles, mais il a récemment discrètement exclu Nutrien. Avec, le gouvernement norvégien a vendu 190 millions de dollars d'actions Agrium.

Le fonds de pension du gouvernement norvégien n'est pas le seul investisseur qui a automatiquement mis Nutrien sur liste noire en remplaçant simplement l'une ou l'autre des anciennes sociétés par la nouvelle société.
- La principale banque norvégienne, DNB, a remplacé Agrium et PotashCorp par Nutrien sur sa liste d'exclusion.
- La société suédoise Nordea a remplacé PotashCorp par Nutrien sur sa liste noire.
- Wespath, la caisse de retraite de l'Église Méthodiste américaine, a également remplacé les deux anciennes sociétés par Nutrien.
- Les fonds de pension suédois AP1, AP2, AP3, AP4 et AP
- La banque danoise Nykredit a également exclu Nutrien pour "violation des droits de l'homme dans les territoires occupés".
- L'investisseur suédois KPA.
- La compagnie d'assurance norvégienne Storebrand.
- L'investisseur norvégien KLP.

Nutrien est également indiqué comme « contacté » en raison de son implication sur « terres occupées » par l'investisseur suédois Swedbank Robur.

Les importations massives continuent sans relâche

En janvier 2018, le PDG de Nutrien, Chuck Magro, a déclaré que "l'organisation ex Agrium a déjà reçu l'ordre d'arrêter le contrat à la fin de cette année". Une décision sur la façon de procéder avec l'héritage de PotashCorp quant à cette importation serait prise "vers le milieu de l'année", mais "il est juste de dire que l'objectif à long terme n'est pas de garder à l'avenir la question du Sahara Occidental dans la nouvelle entreprise".

Cette intention ne correspond pas particulièrement au fait que Nutrien va recevoir trois grosses cargaisons de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé au cours des trois prochaines semaines.

Deux vraquiers, avec une cargaison combinée de plus de 100 000 tonnes dans leurs cales, se dirigent vers Vancouver, où Agrium - et donc Nutrien - reçoit les cargaisons. L'Ultra Agility, sous pavillon panaméen, devrait arriver le 5 juin avec une cargaison estimée à 59 000 tonnes de roches litigieuses. Le navire est exploité par la société danoise Ultrabulk, l'opérateur le plus impliqué dans le transport du phosphate du Sahara Occidental vers les acheteurs dans le monde entier. Le Desert Osprey, enregistré aux îles Marshall, arrivera 10 jours plus tard avec une autre cargaison d'environ 54 000 tonnes. Le navire est géré par Atlantic Bulk Carriers Management Ltd, mais appartient à Lazio Shipping and Investment Ltd.

De plus, le Mackenzie doit décharger 60 000 tonnes du minerai de la guerre au port de Baton Rouge, aux États-Unis, dans trois jours - le port où se trouve l'ex PotashCorp de Nurien.

En ajoutant ces trois cargaisons à la liste d'importation de Nutrien cette année, on obtient un total de cinq importations - trois à Vancouver et deux à Baton Rouge - pour environ 294 000 tonnes.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a envoyé aujourd'hui un nouveau courrier à Nutrien Ltd, notre précédent du 21 février 2018 n'ayant pas reçu de réponse. Ce courrier contenait des questions concernant l'annonce par la société de son arrêt des importations de phosphate du Sahara Occidental. "La société est sur la même voie que l'an dernier, et rien n'indique qu'elle ait l'intention de mettre fin, ou même de réduire, ses importations en provenance du Sahara Occidental", écrit WSRW à la société dans son dernier courrier.

Agrium et PotashCorp ont été respectivement les deux plus grands importateurs de roches phosphatées sahraouies en 2017, tel que détaillé dans le rapport annuel de WSRW sur le commerce de phosphate du Sahara Occidental. Lisez Ici l'édition 2017 de P pour Pillage.

Jusqu'à la fusion des deux sociétés, les investisseurs avaient plus exclu PotashCorp qu'Agrium. PotashCorp est apparu plus fréquemment sur ces listes, en raison de sa longue implication. L'inclusion de Nutrien dans les listes noires de ces investisseurs signifie donc que ceux qui n'avaient auparavant mis que PotashCorp en liste noire doivent désormais vendre les actions qu'ils détenaient dans Agrium. L'investissement du fonds souverain du gouvernement norvégien était par exemple de 190,6 millions USD dans Agrium au 31 décembre 2017, une semaine seulement avant la fusion d'Agrium avec PotashCorp. Ces actions, qui représentent environ 1% des actions de la société, sont maintenant vendues. Le gouvernement norvégien était l'un des plus gros actionnaires d'Agrium avant la fusion.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Les consommateurs UE, les Sahraouis, ignorés des législateurs de l'UE
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Les groupes sahraouis, encore une fois, interpellent l'UE
11.01 - 2019 / 11.01 - 2019WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
09.01 - 2019 / 09.01 - 2019Un rapport INTA mensonger comme base de vote du Parlement
18.12 - 2018 / 18.12 - 2018Manifestation en Nouvelle-Zélande contre les phosphates conflictuels
11.12 - 2018 / 11.12 - 2018INTA approuve un accord malgré la condamnation des Sahraouis
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018Démission de la rapporteure PE pour l'accord commercial sur le Sahara
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018La raison du refus de transparence du Conseil de l'UE sur le Sahara
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Airbnb met le Sahara Occidental occupé dans le Maroc
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Le Conseil approuve un nouvel accord de pêche, la Suède s'oppose
05.12 - 2018 / 05.12 - 2018La Cour européenne de justice invalide l'accord aérien au Sahara
04.12 - 2018 / 04.12 - 2018Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Vigeo Eiris : deux ans sans répondre de son soutien à l'occupation
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Les ambassadeurs de l'UE approuvent l'accord de pêche du Sahara
28.11 - 2018 / 28.11 - 201895 groupes sahraouis : UE, ne prend pas nos poissons !
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Le Polisario au SEAE : de quoi est il vraiment question ?
25.11 - 2018 / 25.11 - 2018Révélation : agenda marocain pour la rapporteur du PE sur le Sahara
24.11 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Le Conseil UE doit divulguer ses avis juridiques sur le Sahara
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB
21.11 - 2018 / 21.11 - 2018Go ! La CE commence sa pression sur le PE pour le poisson volé
20.11 - 2018 / 20.11 - 2018L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée
14.11 - 2018 / 14.11 - 2018Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
12.11 - 2018 / 12.11 - 2018Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi