Les litigieuses importations US du Sahara Occidental c'est fini
doublerejoice2012_610.jpg

Une décision historique a été prise. Les exportations à grande échelle de phosphates de conflit du Sahara Occidental occupé vers les États-Unis s’arrêteront cette année.
Mis à jour le: 18.09 - 2018 00:20Imprimez cette page    
Ci-dessus: le navire en vrac Double Rejoice, le 12 avril 2012, au chargement de minerai de phosphate au Sahara Occidental occupé, à destination des États-Unis. Le commerce qui dure depuis des décennies va maintenant s’arrêter.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) vient tout juste de découvrir une annonce importante de la société Nutrien, le 1er août 2018.

"Nutrien a décidé de fermer son petit site de production de phosphate à Geismar, en Louisiane, d’ici à la fin de 2018 et n’aura plus besoin d’importations de phosphate à partir de 2019", a indiqué la société dans son rapport du deuxième trimestre.

L'annonce implique que la société qui a importé 50% des phosphate au cours des dernières années a annoncé qu'elle mettrait fin à ses achats au Sahara Occidental. Nutrien avait déjà déclaré qu’il mettrait fin aux importations du minerai du litige pour ses installations au Canada en 2018.

La divulgation ci-dessus est la confirmation finale de la fin des importations des États Unis - et de Nutrien - du minerai controversé. Désormais, le nombre d'entreprises qui importent actuellement le minerai du Sahara Occidental sera réduit de quatre à trois. Les derniers restants sont Paradip (Inde), Ballance Agri-Nutrients (Nouvelle-Zélande) et Ravensdown (Nouvelle-Zélande). En 2012, 15 entreprises dans 13 pays étaient impliquées dans le commerce illicite.

La décision concernant la fermeture de l’usine de Nutrien à Geismar est attendue depuis longtemps. Le 25 janvier 2018, le PDG de la société a annoncé à ses investisseurs qu'une annonce serait faite "d'ici le milieu de cette année".

Western Sahara Resource Watch salue cette décision.

"Si le Maroc ne profite plus de ces exportations vers l’Amérique du Nord, les chances sont plus grandes que son gouvernement s’engage dans des pourparlers de paix de l’ONU. Nous appelons maintenant le gouvernement et les agriculteurs de Nouvelle-Zélande à suivre le reste de la communauté internationale pour soutenir les droits du peuple sahraoui", a déclaré Morten Nielsen de WSRW au Danemark.

En juillet, WSRW a annoncé que Nutrien avait perdu son principal (ou unique) client dans Geismar : Innophos Holdings. L’usine d’acide phosphorique bientôt fermée de Nutrien et l’usine de traitement voisine d’Innophos Holdings sont raccordées à une structure de pipeline. En prenant la décision de se retirer du marché, Innophos a fait référence à ses politiques de responsabilité. Sur la base du retrait d’Innophos, WSRW a écrit qu'"un scénario probable" serait la fin des activités de leur fournisseur Nutrien. C'est maintenant fait.

“C'est une décision historique. L'usine de Geismar a été le plus gros acheteur de phosphate naturel du territoire occupé", a déclaré Nielsen de WSRW.

WSRW surveille quotidiennement le commerce depuis 2011 et estime les importations américaines aux niveaux suivants :
2012 : 298 000 tonnes, 55 000 000 USD
2013 : 710 000 tonnes, 107 000 000 USD
2014 : 186 000 tonnes, 20 460 000 USD
2015 : 474 000 tonnes, 56 490 000 USD
2016 : 287 000 tonnes, 33 000 000 USD
2017 : 382 000 tonnes, 34 250 000 USD

Au total, PotashCorp a, depuis 2012, à elle seule importé pour 306 millions USD, de phosphate, un minéral appartenant au peuple du Sahara Occidental, et non à la compagnie nationale marocaine qui l'a vendue. Les détails de chaque cargaison pour PotashCorp peuvent être trouvés dans les rapports WSRW P pour pillage des années  2012-2013, 2014, 2015, 2016, 2017.

WSRW a correspondu avec Nutrien - et son entreprise historique PotashCorp - pendant plusieurs années. Plusieurs investisseurs internationaux ont mis sur liste noire Nutrien, dont le Fonds de pension du gouvernement norvégien, qui a vendu cette année 190 millions de dollars d’actions de Nutrien en raison de la controverse.

Sur la base de l’absence de politique de Nutrien sur ces importations, WSRW recommande aux investisseurs qui ont mis sur liste noire Nutrien de maintenir leurs décisions d’exclusion jusqu’à ce que Nutrien ait mis en place une telle politique.

Le dernier navire à arriver à Geismar était le grand vraquier m.v. Lady Giovi en août, un navire exploité par la compagnie maritime danoise Ultrabulk. Aucun navire ne charge actuellement dans le port d'El Aaiún au Sahara Occidental. Comme l'usine devrait fermer ses portes d'ici la fin de l'année, WSRW estime que l'arrivée de Lady Giovi pourrait avoir été la dernière (ou l'une des toutes dernières) importations aux États-Unis, après 30 ans de pillage. Les États-Unis avaient également importé en Floride auparavant, mais cette société importatrice, Mosaic Inc, a mis fin au commerce en 2010, se référant à la situation des droits de l'homme sur le territoire.

La conséquence du retrait nord-américain du commerce est que les agriculteurs néo-zélandais sont les seuls acteurs qui restent à acheter auprès de l’entreprise marocaine au Sahara Occidental. En plus de vendre à la Nouvelle-Zélande, la mine fournit également à la filiale d’OCP en Inde.

Tous les autres importateurs actifs dans l'histoire du pillage ont maintenant cessé. Le gouvernement marocain envoie une délégation en Nouvelle-Zélande cette semaine pour défendre ses intérêts dans le territoire occupé.

Lorsque WSRW a commencé à cartographier le commerce en 2011, 15 entreprises étaient impliquées. 13 d'entre eux ne participent plus à la controverse.

L'histoire et la fin des importations américaines des phosphates conflictuels du Sahara Occidental.
* 1980 La société Arcadian Corp, basée à Geismar, en Louisiane, commence à importer du minerai de phosphate. L'usine transforme le minerai du Sahara occidental occupé en acide phosphorique.
* 1996. Arcadian est acquis par la société canadienne PotashCorp.
* Début des années 2000 Le commerce est découvert et les investisseurs internationaux commencent à soulever la question avec PotashCorp. L'importateur est mis sur la liste noire pour le comportement contraire à l'éthique de nombreux investisseurs, en particulier en Europe. PotashCorp répond en émettant des déclarations controversées défendant le commerce.
* 2013. Agrium, le concurrent canadien de PotashCorp, annonce un accord commercial avec OCP. À partir de ce moment-là, Agrium importe beaucoup à Vancouver, au Canada. Agrium reçoit rapidement les critiques de la communauté des investisseurs.
* 2017. Un navire à destination de Agrium, à Vancouver, est arrêté dans le canal de Panama parce qu'il transporte du phosphate provenant du Sahara Occidental.
* De 2013 à 2018, Agrium et PotashCorp représentent 50% de tous les achats mondiaux de phosphate de Sahara Occidental.
* 2 janvier 2018. Agrium et PotashCorp fusionnent dans une société plus grande, Nutrien.
* 25 janvier 2018. La nouvelle direction de Nutrien annonce qu'elle n'importera plus à Vancouver, dans l'usine autrefois contrôlée par Agrium. La direction déclare qu’elle annoncera ses intentions avec les importations de "PotashCorp" à Geismar, en Louisiane, "certainement au milieu de l’année".
* 15 juin 2018. Nutrien déclare à Business and Human Rights Resource Center qu'"une décision sur la nécessité d'importer des minerais pour cette installation est attendue après un examen des besoins de nos clients finaux, qui devraient être prise avant l'automne cette année" .
* 2 juillet 2018. Innophos Holding, la société de Louisiane qui achète le produit final de l’usine "PotashCorp" de Nutrien à Geismar, annonce qu’elle n’achètera plus ce produit, en invoquant des raisons de responsabilité.
* 1er août 2018. PotashCorp annonce la fermeture de son usine de Geismar. C’est la fin de l’engagement de PotashCorp, et donc de Nutrien. Cela implique que les exportations du Sahara Occidental vers les Amériques ont complètement cessé.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

10.11 - 2019 / 10.11 - 2019La litigieuse aquaculture turque en question
10.11 - 2019 / 10.11 - 2019CGG désigne Shell comme responsable de l'étude sahraouie
18.10 - 2019 / 16.10 - 2019GeoEx vend les données sismiques des terres occupées
17.10 - 2019 / 17.10 - 2019L'huile de poisson du Sahara Occidental occupé importée aux Pays-Bas ?
17.10 - 2019 / 17.10 - 2019le Maroc va construire un port d'1 milliard de $ au Sahara Occidental
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Le salon allemand ne doit pas promouvoir Azura
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Les agriculteurs espagnols contre la fraude en pays occupé
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Contre les importations de phosphate sanglant de Ravensdown, suite
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Imports de phosphate sanglant par les agriculteurs néo-zélandais
17.06 - 2019 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
29.05 - 2019 / 29.05 - 2019Atlas Copco affirme que le pillage marocain du phosphate est légal
20.05 - 2019 / 20.05 - 2019Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé
11.05 - 2019 / 11.05 - 2019HeidelbergCement nous doit une réponse
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019À nouveau de la farine de poisson du Sahara Occidental en Allemagne ?
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Continental esquive la question sur le Sahara Occidental
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Un groupe de construction gréco-néerlandais s'installe à El Aaiun
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019CJUE : Polisario contre Conseil UE sur l'accord agricole UE-Maroc
08.04 - 2019 / 08.04 - 2019Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental
21.03 - 2019 / 21.03 - 2019Le contrat de Continental au Sahara Occidental expire l'an prochain
28.02 - 2019 / 28.02 - 2019Voila les eurodéputés pour l'accord de pêche au Sahara Occidental
25.02 - 2019 / 25.02 - 2019Brême : importante importation controversée de farine de poisson
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Le PE ignore la Cour et adopte un accord de pêche marocain
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Human Rights Watch pour avis de la cour sur l'accord de pêche UE-Maroc
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019110 députés pour le renvoi de l'accord de pêche UE-Maroc à la Cour
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019Le PE traitera-t-il avec un territoire des moins libre du monde ?
06.02 - 2019 / 06.02 - 201998 groupes sahraouis appellent le PE à rejeter l'accord de pêche
04.02 - 2019 / 04.02 - 2019Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
03.02 - 2019 / 03.02 - 2019Ces eurodéputés ont voté pour le commerce avec le Sahara Occupé
01.02 - 2019 / 01.02 - 2019Les fermiers espagnols soucieux de l'accord UE pour le Sahara occupé
30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Le Conseil UE refuse la transparence sur l'avis pour l'accord de pêche




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi