Un groupe irlandais lance une plainte auprès de l'OCDE contre San Leon
8666sanleonfoto_610.jpg

L'organisation irlandaise GLAN a déposé aujourd'hui une plainte contre le groupe pétrolier irlandais / britannique San Leon Energy pour violation des principes directeurs de l'OCDE pour les entreprises multinationales.
Mis à jour le: 24.10 - 2018 19:40Imprimez cette page    

La petite compagnie pétrolière San Leon Energy, inscrite sur l'Alternative Investment Market à Londres, est la seule compagnie à entrepris des forages pétroliers sur le territoire du Sahara Occidental au cours des 40 années de son occupation par le Maroc, son voisin.

Le bureau national en Irlande des Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales a reçu aujourd'hui une plainte de l'organisation irlandaise GLAN.

"Les activités de San Leon au Sahara Occidental contribuent au maintien d'une annexion illégale et au déni du droit internationalement reconnu du peuple sahraoui à l'autodétermination sur son territoire. Des entreprises comme San Leon bénéficient de l'économie illicite du Maroc au Sahara Occidental et contribue à la gravité des violations des droits de l'homme en cours", a expliqué la doctoresse Valentina Azarova, conseillère juridique de GLAN, dans un communiqué de presse publié aujourd'hui.

L'organisation explique que la plainte est liée à la violation des droits humains du peuple du Sahara Occidental. La plainte allègue que la compagnie n’a pas obtenu le consentement du peuple du Sahara Occidental avant d'entendre ses forages pétroliers sur ses terres. Le siège de San Leon est à Dublin.

Forbes a déjà couvert la plainte, San Leon n'a pas répondu à Forbes à ce sujet.

"Ce n'est pas un peuple représentatif", a déclaré un représentant de San Leon à la télévision nationale irlandaise en 2011. Le fonds de pension du gouvernement norvégien à désinvesti de la compagnie à cause de cette affaire en 2016.

La plainte de GLAN est appuyée par le Front Polisario - le représentant international du peuple sahraoui - en plus de trois organisations de la société civile du Sahara Occidental travaillant sur la question des ressources naturelles.

Lire aussi : Des milliers de Sahraouis protestent contre San Leon Energy
tn_8666sanleonfoto_610.jpg
Un très grand nombre de réfugiés sahraouis se sont réunis la semaine dernière à envoyer un message clair à la société pétrolière irlandaise San Leon Energy, qui recherche du pétrole dans leur patrie occupée : "San Leon: rentrez chez vous".
La plainte montre que des entreprises comme San Leon, qui sont tenues de veiller à ce que toute transaction commerciale au Sahara Occidental se fasse avec le consentement préalable du peuple sahraoui, ne peuvent le faire lorsqu'elles exercent leurs activités au Sahara Occidental sous l'égide et l'autorité du Maroc. La Cour de justice de l'UE a également affirmé l'obligation de consentement lors de l'examen de l'extension des relations UE-Maroc au Sahara Occidental en 2016 et 2018. San Leon a, de son propre aveu, ignoré cette exigence juridique fondamentale et a publiquement qualifié le territoire de "provinces du sud" du Maroc (conformément à sa définition dans le droit interne marocain).

Le conseiller juridique de GLAN, le Dr Ioannis Kalpouzos, a ajouté: "Le bureau national irlandais de l’OCDE a été créé pour veiller à ce que les entreprises irlandaises n’autorisent pas les violations des règles fondamentales du droit international. L'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara Occidental par San Leon est exactement le genre de cas qui devrait en activer l'utilisation. "

La plainte est déposée à la suite de l'approbation par le Sénat irlandais du projet de loi 2018 sur l'activité économique dans les territoires occupés, qui vise à interdire les activités commerciales dans les territoires occupés, qui bénéficient et contribuent à la création et à la cession illicites de droits de propriété, et à l'utilisation de ressources naturelles au profit des ressortissants d'un État occupant.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

17.06 - 2019 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
29.05 - 2019 / 29.05 - 2019Atlas Copco affirme que le pillage marocain du phosphate est légal
20.05 - 2019 / 20.05 - 2019Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé
11.05 - 2019 / 11.05 - 2019HeidelbergCement nous doit une réponse
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019À nouveau de la farine de poisson du Sahara Occidental en Allemagne ?
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Continental esquive la question sur le Sahara Occidental
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Un groupe de construction gréco-néerlandais s'installe à El Aaiun
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019CJUE : Polisario contre Conseil UE sur l'accord agricole UE-Maroc
08.04 - 2019 / 08.04 - 2019Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental
21.03 - 2019 / 21.03 - 2019Le contrat de Continental au Sahara Occidental expire l'an prochain
28.02 - 2019 / 28.02 - 2019Voila les eurodéputés pour l'accord de pêche au Sahara Occidental
25.02 - 2019 / 25.02 - 2019Brême : importante importation controversée de farine de poisson
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Le PE ignore la Cour et adopte un accord de pêche marocain
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Human Rights Watch pour avis de la cour sur l'accord de pêche UE-Maroc
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019110 députés pour le renvoi de l'accord de pêche UE-Maroc à la Cour
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019Le PE traitera-t-il avec un territoire des moins libre du monde ?
06.02 - 2019 / 06.02 - 201998 groupes sahraouis appellent le PE à rejeter l'accord de pêche
04.02 - 2019 / 04.02 - 2019Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
03.02 - 2019 / 03.02 - 2019Ces eurodéputés ont voté pour le commerce avec le Sahara Occupé
01.02 - 2019 / 01.02 - 2019Les fermiers espagnols soucieux de l'accord UE pour le Sahara occupé
30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Le Conseil UE refuse la transparence sur l'avis pour l'accord de pêche
30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Nutrien garde des liens avec le Sahara Occidental via la chine
25.01 - 2019 / 25.01 - 2019Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Wolverine finalise l'acquisition d'une entreprise controversée
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Coromandel : nouvel acheteur de minerais du Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi