Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental
maletterwaitz.jpg

Le gouvernement marocain utilise maintenant tous les arguments possibles pour amener les eurodéputés dans leur direction. En jeu : l'extension d'un nouvel accord commercial UE-Maroc au territoire sous occupation.
Mis à jour le: 12.11 - 2018 23:04Imprimez cette page    
Les choses chauffent au Parlement européen ces jours-ci.

Les propositions des députés européens visant à modifier une nouvelle proposition d'accord commercial sont qualifiées d'"hostiles" par le gouvernement marocain, qui estime que cela influerait sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc dans la "lutte contre le terrorisme, les flux migratoires et questions de sécurité ".

Le langage rhétorique apparaît dans des lettres envoyées par les ambassadeurs marocains aux parlementaires européens. Voir ici une lettre datée du 29 octobre 2018 adressée par l'ambassadeur Lotfi Bouchaara à l'eurodéputé autrichien Thomas Waitz.

Les lettres accusent les membres des commissions de Agriculture, Affaires étrangères et Pêches du Parlement d’avoir "élaboré des projets d’avis et voulu incorporer des amendements hostiles de nature politique et technique". Les représentants du Maroc ont énuméré 36 amendements qu'ils jugeaient "manifestement injustifiés et ni utiles, ni constructifs" ou en dehors du domaine de compétence des commissions.

La réponse marocaine a exaspéré le député vert/EFA autrichien Thomas Waitz. Il a invité aujourd'hui le président du Parlement européen, Antonio Tajani (S&D), à prendre "toutes les mesures appropriées" concernant ce qu'il considère comme "un incident grave de pression indue d'une mission diplomatique". "Je considère que cette lettre constitue une atteinte grave à l'indépendance de mon mandat énoncé à l'article 2 du règlement du Parlement Européen. Je considère également qu'un tel comportement exceptionnel constitue une violation du code de conduite de l'UE, notamment de l'obligation "n’obtiennent pas ou n’essaient pas d’obtenir des décisions d’une manière malhonnête ou en recourant à une pression abusive ou à un comportement inapproprié", a écrit Waitz.

Le Parlement européen évalue actuellement la proposition d'extension de l'accord commercial UE-Maroc au Sahara Occidental occupé. Dans différentes commissions parlementaires, des députés de tous les groupes politiques ont soulevé des questions, notamment sur la légalité de la prolongation proposée - qui découle elle-même d'un arrêt rendu en 2016 par la Cour de justice de l'Union Européenne, selon lequel aucun accord UE-Maroc ne peut être étendu au Sahara Occidental, sans le consentement explicite du peuple du territoire.

Sachant très bien que des thèmes tels que la lutte contre le terrorisme et la migration dominent l'agenda politique de l'Union, le Maroc ne cache pas qu'il a un rôle "stratégique" à jouer dans ces dossiers. "Le partenariat entre le Maroc et l'Union européenne est riche et multidimensionnel. Décidément, il n'est pas seulement économique, mais stratégique dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, les flux migratoires et les questions de sécurité."

WSRW a publié il y a deux semaines que les diplomates marocains faisaient également circuler un document indiquant que l'UE devait adopter un tel accord afin de montrer la reconnaissance des revendications marocaines sur le territoire qu'elle occupe.

Le Parlement européen devrait voter sur la proposition d'inclure le Sahara Occidental dans l'accord commercial UE-Maroc en plénière en janvier 2019. Les travaux préparatoires des commissions - que le Maroc cherche à influencer en exerçant des pressions individuelles injustifiées sur des députés européens - seront terminés en décembre de cette année.



    

Haut de page
Actualités:

16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Les consommateurs UE, les Sahraouis, ignorés des législateurs de l'UE
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Les groupes sahraouis, encore une fois, interpellent l'UE
11.01 - 2019 / 11.01 - 2019WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
09.01 - 2019 / 09.01 - 2019Un rapport INTA mensonger comme base de vote du Parlement
18.12 - 2018 / 18.12 - 2018Manifestation en Nouvelle-Zélande contre les phosphates conflictuels
11.12 - 2018 / 11.12 - 2018INTA approuve un accord malgré la condamnation des Sahraouis
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018Démission de la rapporteure PE pour l'accord commercial sur le Sahara
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018La raison du refus de transparence du Conseil de l'UE sur le Sahara
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Airbnb met le Sahara Occidental occupé dans le Maroc
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Le Conseil approuve un nouvel accord de pêche, la Suède s'oppose
05.12 - 2018 / 05.12 - 2018La Cour européenne de justice invalide l'accord aérien au Sahara
04.12 - 2018 / 04.12 - 2018Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Vigeo Eiris : deux ans sans répondre de son soutien à l'occupation
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Les ambassadeurs de l'UE approuvent l'accord de pêche du Sahara
28.11 - 2018 / 28.11 - 201895 groupes sahraouis : UE, ne prend pas nos poissons !
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Le Polisario au SEAE : de quoi est il vraiment question ?
25.11 - 2018 / 25.11 - 2018Révélation : agenda marocain pour la rapporteur du PE sur le Sahara
24.11 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Le Conseil UE doit divulguer ses avis juridiques sur le Sahara
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB
21.11 - 2018 / 21.11 - 2018Go ! La CE commence sa pression sur le PE pour le poisson volé
20.11 - 2018 / 20.11 - 2018L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée
14.11 - 2018 / 14.11 - 2018Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
12.11 - 2018 / 12.11 - 2018Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi