Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
agri_610.jpg

WSRW met au défi ces 23 eurodéputés de lire l’avis qu’ils ont choisi et de présenter un argument solide pour étayer leur vote. Les 23 proposent d'inclure le Sahara Occidental occupé dans un accord commercial avec le Maroc.
Mis à jour le: 14.11 - 2018 23:15Imprimez cette page    
Les membres de la commission agriculture et développement rural du Parlement européen (AGRI) ont voté cette semaine en faveur de la proposition d'appliquer l'accord commercial UE-Maroc à la partie du Sahara Occidental sous occupation marocaine.

Le démocrate-chrétien français Michel Dantin, rapporteur de la commission sur le dossier - l'eurodéputé chargé de revoir en profondeur la proposition au nom de sa commission - avait déjà présenté son avis le 9 octobre. Cet avis était étonnant, parce qu'il recensait tout ce qui n'allait pas dans l'accord, mais concluait qu'il méritait d'être approuvé. Et c'est ce qu'a fait la majorité des membres d'AGRI le lundi 12 novembre 2018.

M. Dantin avait entre autres souligné "de sérieux problèmes de compétitivité pour les producteurs européens" et que certaines importations de fruits et légumes en provenance du Maroc et du Sahara Occidental (tomates, concombres, melons, etc.) constituent un enjeu majeur pour le secteur horticole européen. Il a appelé à l'utilisation "de la clause de sauvegarde prévue par l'accord" afin de protéger les propres agriculteurs de l'UE des perturbations du marché. Dantin a déploré "que la Commission ne soit pas en mesure de fournir des données fiables sur les importations préférentielles de produits en provenance du Sahara Occidental" et a dit son "doute sur la capacité de la Commission à évaluer correctement l'impact de l'accord proposé". Lisez ici la liste complète des préoccupations du député européen Dantin.

Son seul argument en faveur de la proposition était que "cela fournirait un cadre stable et inattaquable pour les échanges commerciaux avec un partenaire majeur de l'UE". C'est cependant loin d'être certain. La représentation du peuple du Sahara Occidental, le Front Polisario, a déjà annoncé une action en justice supplémentaire, car il estime que l'exigence fondamentale formulé par la Cour européenne de justice (CJUE) - que l peuple du Sahara Occidental doit consentir à un accord UE-Maroc couvrant leur territoire - n'a pas été respecté. La Cour a mis en avant le critère du consentement dans son arrêt du 21 décembre 2016, qui concluait qu'aucun accord de commerce ou d'association UE-Maroc ne peut être appliqué au Sahara Occidental.

"Nous mettons les membres de la commission AGRI au défi de lire le texte sur lequel ils viennent de voter, puis de donner au moins un argument pour défendre cet accord", a déclaré Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch.

"En plus de la fragilité de la base juridique de l'application d'un accord UE-Maroc au Sahara Occidental occupé, il semble que les députés au sein de la commission de l'agriculture se soucient davantage des tabous nationaux du Maroc que des agriculteurs européens. Alors que le Maroc peut augmenter sa production non durable sur le territoire, le peuple qui a fui le pays où se trouve l’agro-industrie en question est privé de produits frais dans son panier alimentaire de réfugiés - à la suite de réductions de l'UE", a déclaré Eyckmans.

D'après ce que WSRW comprend, les membres du comité ont reçu le même type de lettre de menaces du gouvernement marocain que celle que nous avons rapporté cette semaine. L'eurodéputé autrichien Waitz a qualifié l'ingérence marocaine d'"incident grave de pression indue" et d'"attaque grave contre l'indépendance de mon mandat".

Concrètement, le vote a eu lieu lundi sur deux textes distincts sur la même proposition visant à modifier l'accord d'association UE-Maroc afin qu'il permette les échanges commerciaux avec le Sahara Occidental occupé. Le premier texte est l'avis rédigé par le rapporteur Dantin : un texte court dans lequel Dantin invite le Parlement à approuver l'accord et quelques paragraphes justifiant cette conclusion. Le deuxième texte contient la contribution d’AGRI à la proposition de résolution non législative - une résolution non contraignante qui permet au Parlement d’exprimer son point de vue sur la proposition et, en tant que tel, va au-delà du simple fait de voter pour ou contre.

Les députés d'AGRI ont donc voté sur les deux textes. Voici les résultats de ce vote qui a eu lieu le lundi 12 novembre 2018 :
- Sur les suggestions de contribution à la résolution: 23 voix pour, 8 contre et 2 abstentions.
- Sur l'avis du rapporteur d'accepter l'accord : 23 voix pour, 10 contre et une abstention.

Le vote de chaque député peut être consulté ici ou plus bas.

Vote par appel nominal sur la proposition de résolution
Pour :
ALDE : Ulrike Müller (All), Hilde Vautmans (Be)
ECR : Zbigniew Kuzmiuk (Pl), Anthea McIntyre (GB)
EFDD : John Stuart Agnew (GB), Marco Zullo (It)
ENF : Jacques Colombier (Fr), Philippe Loiseau (Fr)
NI : Diane Dodds (GB)
PPE : Franc Bogovič (Sl), Daniel Buda (RO), Michel Dantin (Fr), Angélique Delahaye (Fr), Albert Deß (All), Norbert Erdős (Hun), Peter Jahr (All), Norbert Lins (All), Marijana Petir (Hr), Czesław Adam Siekierski (Pl)
S&D : Clara Eugenia Aguilera García (Es), Paolo De Castro (It), Karine Gloanec Maurin (Fr), Maria Gabriela Zoană (Ro)

Contre :
GUE/NGL : Matt Carthy (Irl), Luke Ming Flanagan (Irl), Maria Lidia Senra Rodríguez (Es), Miguel Viegas (Prt)
S&D : Maria Noich (All)
Verts/ALE : José Bové (Fr), Martin Häusling (All), Thomas Waitz (Aut)

Abstentions :
EFDD : Giulia Moi (It)
S&D : Eric Andrieu (Fr)


Vote par appel nominal sur l'avis relatif au consentement
Pour :
ALDE : Ulrike Müller, Hilde Vautmans
ECR : Zbigniew Kuzmiuk, Anthea McIntyre
EFDD : Marco Zullo
ENF : Jacques Colombier, Philippe Loiseau
NI : Diane Dodds
PPE : Franc Bogovič, Daniel Buda, Michel Dantin, Angélique Delahaye, Albert Deß, Norbert Erdős, Peter Jahr, Norbert Lins, Marijana Petir, Czesław Adam Siekierski
S&D : Clara Eugenia Aguilera García, Paolo De Castro, Karine Gloanec Maurin, Tibor Szanyi (Hun), Maria Gabriela Zoană

Contre :
EFDD : John Stuart Agnew
GUE/NGL : Matt Carthy, Luke Ming Flanagan, Maria Lidia Senra Rodríguez, Miguel Viegas
S & D : Eric Andrieu, Maria Noich
Verts/ALE : José Bové, Martin Häusling, Thomas Waitz

Abstentions :
EFDD : Giulia Moi



    

Haut de page
Actualités:

16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Les consommateurs UE, les Sahraouis, ignorés des législateurs de l'UE
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Les groupes sahraouis, encore une fois, interpellent l'UE
11.01 - 2019 / 11.01 - 2019WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
09.01 - 2019 / 09.01 - 2019Un rapport INTA mensonger comme base de vote du Parlement
18.12 - 2018 / 18.12 - 2018Manifestation en Nouvelle-Zélande contre les phosphates conflictuels
11.12 - 2018 / 11.12 - 2018INTA approuve un accord malgré la condamnation des Sahraouis
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018Démission de la rapporteure PE pour l'accord commercial sur le Sahara
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018La raison du refus de transparence du Conseil de l'UE sur le Sahara
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Airbnb met le Sahara Occidental occupé dans le Maroc
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Le Conseil approuve un nouvel accord de pêche, la Suède s'oppose
05.12 - 2018 / 05.12 - 2018La Cour européenne de justice invalide l'accord aérien au Sahara
04.12 - 2018 / 04.12 - 2018Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Vigeo Eiris : deux ans sans répondre de son soutien à l'occupation
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Les ambassadeurs de l'UE approuvent l'accord de pêche du Sahara
28.11 - 2018 / 28.11 - 201895 groupes sahraouis : UE, ne prend pas nos poissons !
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Le Polisario au SEAE : de quoi est il vraiment question ?
25.11 - 2018 / 25.11 - 2018Révélation : agenda marocain pour la rapporteur du PE sur le Sahara
24.11 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Le Conseil UE doit divulguer ses avis juridiques sur le Sahara
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB
21.11 - 2018 / 21.11 - 2018Go ! La CE commence sa pression sur le PE pour le poisson volé
20.11 - 2018 / 20.11 - 2018L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée
14.11 - 2018 / 14.11 - 2018Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
12.11 - 2018 / 12.11 - 2018Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi