SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
siemens_foumeloued.jpg

95% de l'énergie nécessaire au Maroc pour piller les phosphates du Sahara Occidental est fournie par les éoliennes de SiemensGamesa. La société a maintenant prolongé de 15 ans son contrat de service pour les éoliennes controversées, tout en continuant de refuser de faire un quelconque commentaire sur la question du consentement sahraoui.
Mis à jour le: 09.12 - 2018 12:44Imprimez cette page    
22 éoliennes de SiemensGamesa fournissent 95% de l'énergie nécessaire à la société nationale marocaine de phosphate, l'OCP, pour piller les ressources en phosphate non renouvelables du territoire.

Les éoliennes ont été livrées par Siemens en 2013 et l’accord a été suivi d’un contrat de maintenance d’une durée de cinq ans. Ce contrat a donc expiré en 2018.

Au terme du contrat de maintenance, WSRW a envoyé un courrier à SiemensGamesa pour lui demander ce qui suivrait. Dans une réponse de Siemens Gamesa à WSRW le 16 novembre 2018, la société a précisé que le contrat avait été prolongé de 15 (!) années supplémentaires.

Le rapport 2016 de WSRW, "Électrifier le pillage", traite du rôle joué par Siemens dans l'épuisement illégal des ressources minérales du Sahara Occidental occupé par le Maroc. Les projets de SiemensGamesa sont réalisés en partenariat avec une société propriété du roi du Maroc.

WSRW a également demandé à SiemensGamesa de préciser ce qu’elle avait fait pour demander l’autorisation du peuple du territoire. SiemensGamesa refuse toujours de clarifier ce point. Le Dr Markus Tacke, PDG de SiemensGamesa Renewable Energy, a écrit que la société "ne prend pas position et ne juge pas sur des questions de droit public international".

"Nous doutons que Siemens soutienne que les bénéfices pour la population locale sont une bonne raison d'investir en Crimée occupée. Pourquoi argument-t-il de cette façon pour le Sahara Occidental ? Nous blâmons SiemensGamesa de ne pas respecter les droits du peuple sahraoui. L'approche du conflit par SiemensGamesa d'affirmant au monde que la compagnie sait parfaitement mieux ce que veulent les Sahraouis que les Sahraouis eux-mêmes est une attitude profondément colonialiste et va directement à l’encontre du principe de l’autodétermination" a déclaré Sara Eyckmans, de Western Sahara Resource Watch,

En 2016, la Cour de justice de l'UE a conclu que les aspects liés aux bénéfices ne sont pas pertinents pour évaluer la nature juridique des activités commerciales au Sahara Occidental. Le jugement ne fait aucunement référence à la "population". Ce qui est requis est le consentement du peuple du territoire.

SiemensGamesa ne répond pas non plus à la question de savoir si, à son avis, le Sahara Occidental est séparé du Maroc. La société affirme que "la région du Sahara Occidental est contestée par les Nations Unies", même si les Nations Unies ne le considère ni de contesté ni de région. Le terme "région" est un terme marocain, alors que l'ONU le qualifie de "territoire".

Le manque de connaissances de Siemens quant à la différence du territoire d'avec le Maroc est également visible sur les présentations depuis 2013. Le site Web de Siemens indique toujours que le parc de 50 MW se trouve au Maroc. Voici une présentation de 2015 et une de 2014.

À ce jour, Siemens est impliqué dans pratiquement tous les parcs éoliens du territoire, qui font tous partie du portefeuille de la compagnie d'éoliennes du roi du Maroc, Nareva :
• Siemens a fourni des pièces d’éoliennes pour le parc opérationnel de Foum el Oued, d’une puissance de 50 MW
• En collaboration avec Enel Green Energy et Nareva, Siemens a remporté l'appel d'offres pour la construction du parc éolien de Tiskrad de 300 MW et du parc de Boujdour de 100 MW.
• Siemens fournit les pièces nécessaires à la construction du parc éolien Aftissat de 200 MW.
Les autres sont un parc éolien de 5 MW appartenant à l’usine CIMAR à El Aaiun et WSRW a trouvé quelque références à des projets de construction d’un autre parc éolien de 400 MW près de Boujdour - mais peu d’informations sont disponibles sur ces projets, et WSRW n’a pas trouvé le nom de Siemens dans ce cadre.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Les consommateurs UE, les Sahraouis, ignorés des législateurs de l'UE
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Les groupes sahraouis, encore une fois, interpellent l'UE
11.01 - 2019 / 11.01 - 2019WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
09.01 - 2019 / 09.01 - 2019Un rapport INTA mensonger comme base de vote du Parlement
18.12 - 2018 / 18.12 - 2018Manifestation en Nouvelle-Zélande contre les phosphates conflictuels
11.12 - 2018 / 11.12 - 2018INTA approuve un accord malgré la condamnation des Sahraouis
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018Démission de la rapporteure PE pour l'accord commercial sur le Sahara
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018La raison du refus de transparence du Conseil de l'UE sur le Sahara
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Airbnb met le Sahara Occidental occupé dans le Maroc
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Le Conseil approuve un nouvel accord de pêche, la Suède s'oppose
05.12 - 2018 / 05.12 - 2018La Cour européenne de justice invalide l'accord aérien au Sahara
04.12 - 2018 / 04.12 - 2018Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Vigeo Eiris : deux ans sans répondre de son soutien à l'occupation
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Les ambassadeurs de l'UE approuvent l'accord de pêche du Sahara
28.11 - 2018 / 28.11 - 201895 groupes sahraouis : UE, ne prend pas nos poissons !
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Le Polisario au SEAE : de quoi est il vraiment question ?
25.11 - 2018 / 25.11 - 2018Révélation : agenda marocain pour la rapporteur du PE sur le Sahara
24.11 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Le Conseil UE doit divulguer ses avis juridiques sur le Sahara
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB
21.11 - 2018 / 21.11 - 2018Go ! La CE commence sa pression sur le PE pour le poisson volé
20.11 - 2018 / 20.11 - 2018L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée
14.11 - 2018 / 14.11 - 2018Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
12.11 - 2018 / 12.11 - 2018Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi