WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
foumeloued_609.jpg

La multinationale française ENGIE opère au Sahara Occidental occupé. WSRW et l'association française Apso ont écrit aujourd’hui à la société pour lui demander comment elle envisageait les aspects éthiques et juridiques de telles opérations.
Mis à jour le: 11.01 - 2019 16:37Imprimez cette page    
Ci-dessus: Le projet éolien controversé de Foum El Oued, vu d'en haut. Le projet fournit de l'énergie au pillage par le Maroc de phosphates naturels à la mine de Bou Craa. Photo : Google.

La société française d'électricité ENGIE a récemment remporté un appel d'offres pour un contrat controversé concernant une usine de dessalement dans la ville occupée de Dakhla, selon le service de presse Africa Intelligence. L'appel d'offres a été remporté en partenariat avec la société Nareva, qui appartient à la holding du roi du Maroc.

WSRW et l'association française Apso ont écrit aujourd’hui à la société pour lui demander si elle avait obtenu l’accord des représentants du peuple sahraoui pour répondre à un appel d’offres marocain  sur le territoire occupé.

Les associations ont également demandé des informations sur deux autres projets récents entrepris par ENGIE.

Premièrement, la société aurait signé en 2016 un accord global [ou télécharger] avec le même Nareva dans le secteur des énergies renouvelables. Selon le site web thewindpower.net, la société a une participation en copropriété (avec NAREVA) dans deux parcs éoliens situés dans les territoires occupés du Sahara Occidental : les parcs éoliens de Foum El Oued [ou télécharger] et de Aftissat [ou télécharger].

Deuxièmement, ENGIE développe, selon son propre site Web [ou télécharger], un complexe universitaire marocain à 13 km de la capitale occupée du Sahara Occidental, El Aaiun. La société situe ce lieu "dans le désert marocain".

Le complexe est surnommé "la ville durable" et portera le nom de "Foum El Oued Technopole" [ou télécharger]. Il sera financé à 100% par l'entreprise nationale marocaine OCP [ou à télécharger] par le biais de sa Fondation Phosbucraa. Cette "ville durable" sera alimentée par le parc éolien de Foum El Oued, situé à proximité et dont ENGIE serait le copropriétaire.

Le projet de la "ville" est d’accueillir un complexe d’enseignement et de recherche, ainsi qu’une branche de l’Université polytechnique Mohamed VI, qui sera appelée "Université polytechnique Mohamed VI de Laayoune". D'après les photos publiées en ligne, la construction aurait commencé.

ENGIE a également essayé d'autres projets, qui ont échoué. En 2013, la société (à l'époque appelée GDF Suez) avait participé à l'appel d'offres pour les parcs éoliens de Tiskrad et de Boujdour, mais ne l'avait pas remporté. WSRW avait écrit à la société le 2 juillet 2013 au sujet de sa participation à l'appel d'offres, sans recevoir de réponse. La lettre était adressée à International Power PLC au Royaume-Uni - alors une filiale de GDF Suez, aujourd'hui renommée Engie Energy International, et détenue à 100% par ENGIE.



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

16.01 - 2019 / 16.01 - 2019Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure : le commerce au Sahara contre les efforts de paix UN
16.01 - 2019 / 16.01 - 2019La rapporteure demande un renvoi devant la Cour de justice de l'UE
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
15.01 - 2019 / 15.01 - 2019Les consommateurs UE, les Sahraouis, ignorés des législateurs de l'UE
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental
12.01 - 2019 / 12.01 - 2019Les groupes sahraouis, encore une fois, interpellent l'UE
11.01 - 2019 / 11.01 - 2019WSRW interroge ENGIE sur son éthique sociétale
09.01 - 2019 / 09.01 - 2019Un rapport INTA mensonger comme base de vote du Parlement
18.12 - 2018 / 18.12 - 2018Manifestation en Nouvelle-Zélande contre les phosphates conflictuels
11.12 - 2018 / 11.12 - 2018INTA approuve un accord malgré la condamnation des Sahraouis
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018Démission de la rapporteure PE pour l'accord commercial sur le Sahara
10.12 - 2018 / 10.12 - 2018La raison du refus de transparence du Conseil de l'UE sur le Sahara
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Airbnb met le Sahara Occidental occupé dans le Maroc
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018SiemensGamesa prolonge massivement son contrat éolien
09.12 - 2018 / 09.12 - 2018Le Conseil approuve un nouvel accord de pêche, la Suède s'oppose
05.12 - 2018 / 05.12 - 2018La Cour européenne de justice invalide l'accord aérien au Sahara
04.12 - 2018 / 04.12 - 2018Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Vigeo Eiris : deux ans sans répondre de son soutien à l'occupation
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Les ambassadeurs de l'UE approuvent l'accord de pêche du Sahara
28.11 - 2018 / 28.11 - 201895 groupes sahraouis : UE, ne prend pas nos poissons !
28.11 - 2018 / 28.11 - 2018Le Polisario au SEAE : de quoi est il vraiment question ?
25.11 - 2018 / 25.11 - 2018Révélation : agenda marocain pour la rapporteur du PE sur le Sahara
24.11 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Le Conseil UE doit divulguer ses avis juridiques sur le Sahara
22.11 - 2018 / 22.11 - 2018Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB
21.11 - 2018 / 21.11 - 2018Go ! La CE commence sa pression sur le PE pour le poisson volé
20.11 - 2018 / 20.11 - 2018L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée
14.11 - 2018 / 14.11 - 2018Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
12.11 - 2018 / 12.11 - 2018Le Maroc sort la carte terrorisme sur le commerce du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi