Les agriculteurs espagnols contre la fraude en pays occupé
daklha_invernadero.jpg

Le COAG, l'organisation représentative du secteur agricole espagnol, a déclaré que le Maroc s'employait à accroître les exportations de produits agricoles du Sahara Occidental occupé vers l'Union européenne.
Mis à jour le: 12.09 - 2019 19:57Imprimez cette page    
Ci-dessus : des plantations de tomates à Dakhla, au Sahara Occidental occupé, sont maintenant expédiées vers l'Union européenne.

L'association de producteurs espagnols COAG (Organisations de producteurs agricoles et éleveurs) a publié un communiqué de presse indiquant que le Maroc renforçait son système logistique afin d'accroître les exportations agricoles du Sahara Occidental occupé vers le marché de l'UE à travers l'ouverture d'une nouvelle ligne maritime entre les plantations sur le territoire vers les ports marocains et espagnols.

Plus précisément, la nouvelle route relie Dakhla - la région côtière du Sahara Occidental abritant des plantations agricoles marocaines - aux ports marocains Agadir, Casablanca et Tanger, et au port espagnol d’Algésiras. La route est exploitée par la compagnie maritime française CMA CGM.

label_and_liability_cover_300.jpgLisez le rapport de WSRW"Etiquette et responsabilité" expliquant comment les produits du Sahara Occidental occupé arrivent dans les supermarchés de l'UE estampillés Maroc.Western Sahara Resource Watch (WSRW) et son partenaire français APSO ont écrit deux fois à CMA CGM. La première lettre a été envoyée le 14 janvier 2019, à la suite de l'annonce de la compagnie qui annonçait l'exploitation des conteneurs réfrigérés pour produits frais, fruits et légumes, à partir des villes d'El Aaiun et de Dakhla, toutes deux situées dans le Sahara Occidental occupé. Une deuxième lettre a été envoyée le 1er mars de cette année, après l'info par  les médias marocains de la relance de la voie maritime de CMA CGM pour les produits de la pêche prévue pour juin 2019. La société n'a jamais répondu.

WSRW a surveillé le passage du cargo CMA CGM Agadir à Dakhla. Le navire est arrivé à Dakhla le 18 août 2019 et en est parti deux jours plus tard, le 20 août 2019, après avoir chargé. Le navire a navigué sous pavillon portugais jusqu'au 25 août 2019, avant de passer sous pavillon marocain. Selon le COAG, le CMA CGM Agadir a fait quelques escales dans les ports marocains avant de se rendre à Algésiras en Espagne, où il est arrivé le 29 août. Un autre cargo, le CMA CGM Tanger, se dirige actuellement vers Dakhla.

Le communiqué de presse du COAG fait état de "préoccupations concernant l'augmentation du volume de productions marocaines importées du Sahara Occidental. Elles causent de graves dommages aux producteurs espagnols, car ces volumes se chevauchent avec nos calendriers de production et sont destinés aux mêmes marchés".

"
Pour ces 23 eurodéputés : le Maroc avant les agriculteurs de l'UE
tn_agri_610.jpg
WSRW met au défi ces 23 eurodéputés de lire l’avis qu’ils ont choisi et de présenter un argument solide pour étayer leur vote. Les 23 proposent d'inclure le Sahara Occidental occupé dans un accord commercial avec le Maroc.
Cliquez pour en lire plus
Ils [les exportations, sic] exercent une concurrence déloyale compte tenu de leurs coûts moins élevés fondés sur des réglementations très permissives sur les aspects conditions de travail, couverture sociale et salaires des travailleurs, sur l'application de réglementations phytosanitaires, de sécurité et de qualité des aliments, etc. En outre, il s’agit également de consommateurs européens, qui ne sont pas respectés, car ils ne disposeront pas d’informations fiables sur l’origine de ces fruits et légumes importés ", a déclaré le responsable des fruits et légumes du COAG, Andrés Góngora. L’organisation demande à l’Union Européenne de mettre en place des contrôles stricts aux frontières sur les produits agricoles au Sahara Occidental et vendu comme s’ils venaient du Maroc, sans les précisions correspondantes dans l’étiquetage" ajoute Andrès Góngora.

Plus tôt cette année, l’Union européenne a conclu un accord révisé avec le Maroc, qui étend les avantages accordés aux produits provenant du Maroc à ceux venant de la partie du  Sahara Occidental que le Maroc occupe depuis 1975. La révision visait à tenir compte de la décision de la Cour de justice de l'Union européenne en décembre 2016, annulant l'application de l'accord commercial UE-Maroc au Sahara Occidental, qui est un territoire "séparé et distinct" sur lequel le Maroc n'a ni souveraineté ni mandat administratif. En outre, la Cour a souligné que le peuple du territoire a le droit de disposer d'eux-mêmes et donc que leur consentement pour tout accord concernant leur terre. Le peuple du Sahara occidental n'a jamais consenti à l'inclusion de leur pays dans les relations commerciales de l'UE avec le Maroc. Bien au contraire, ils ont toujours protesté contre cela.




Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Le salon allemand ne doit pas promouvoir Azura
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Les agriculteurs espagnols contre la fraude en pays occupé
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Contre les importations de phosphate sanglant de Ravensdown, suite
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Imports de phosphate sanglant par les agriculteurs néo-zélandais
17.06 - 2019 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
29.05 - 2019 / 29.05 - 2019Atlas Copco affirme que le pillage marocain du phosphate est légal
20.05 - 2019 / 20.05 - 2019Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé
11.05 - 2019 / 11.05 - 2019HeidelbergCement nous doit une réponse
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019À nouveau de la farine de poisson du Sahara Occidental en Allemagne ?
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Continental esquive la question sur le Sahara Occidental
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Un groupe de construction gréco-néerlandais s'installe à El Aaiun
02.05 - 2019 / 02.05 - 2019CJUE : Polisario contre Conseil UE sur l'accord agricole UE-Maroc
08.04 - 2019 / 08.04 - 2019Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental
21.03 - 2019 / 21.03 - 2019Le contrat de Continental au Sahara Occidental expire l'an prochain
28.02 - 2019 / 28.02 - 2019Voila les eurodéputés pour l'accord de pêche au Sahara Occidental
25.02 - 2019 / 25.02 - 2019Brême : importante importation controversée de farine de poisson
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Le PE ignore la Cour et adopte un accord de pêche marocain
12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Human Rights Watch pour avis de la cour sur l'accord de pêche UE-Maroc
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019110 députés pour le renvoi de l'accord de pêche UE-Maroc à la Cour
10.02 - 2019 / 10.02 - 2019Le PE traitera-t-il avec un territoire des moins libre du monde ?
06.02 - 2019 / 06.02 - 201998 groupes sahraouis appellent le PE à rejeter l'accord de pêche
04.02 - 2019 / 04.02 - 2019Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
03.02 - 2019 / 03.02 - 2019Ces eurodéputés ont voté pour le commerce avec le Sahara Occupé
01.02 - 2019 / 01.02 - 2019Les fermiers espagnols soucieux de l'accord UE pour le Sahara occupé
30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Le Conseil UE refuse la transparence sur l'avis pour l'accord de pêche
30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Nutrien garde des liens avec le Sahara Occidental via la chine
25.01 - 2019 / 25.01 - 2019Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Wolverine finalise l'acquisition d'une entreprise controversée
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions
23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Coromandel : nouvel acheteur de minerais du Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi