La litigieuse aquaculture turque en question


La Turquie est devenue le principal importateur de farine de poisson du Sahara Occidental occupé. La société d'aquaculture Gümüşdoğa transforme la farine en produits de la pêche de grande valeur pour le marché européen.
Mis à jour le: 10.11 - 2019 20:46Imprimez cette page    
Le 6 novembre 2019, Western Sahara Resource Watch (WSRW) a été témoin de l'arrivée du cargo Derya Aytekin au port de Gulluk, en Turquie. La cale du navire était entièrement chargée de sacs blancs de farine de poisson du Sahara Occidental occupé.

Une grande grue chargeait la farine vers les camions en attente, que WSRW a suivi depuis le port jusqu'à l'usine de Gümüşdoğa A.S, située à 15 minutes de route. L'importateur turc exploite une usine de fabrication de farine de poisson et des fermes d'élevage en cage pour la production de bar et de dorade.

Une douzaine de travailleurs étaient assis à l'extérieur de l'usine d'aliments pour poissons de Gümüşdoğa en attendant l'arrivée du premier camion. Vous pouvez suivre à droite l'intégralité de l'itinéraire du port à l'usine filmé sur la caméra de tableau de bord.

Le Derya Aytekin est le quinzième navire de ce type de transport entre El Aaiun et Gulluk rien qu'en 2019, d'après les recherches WSRW. À l'exception d'une livraison occasionnelle à Brême, le commerce avec la Turquie équivaut pratiquement à la totalité des exportations de farine de poisson du territoire. Jusqu'à cette semaine, WSRW ignorait ce qu'il advenait de la farine après son arrivée à Gulluk - Turquie.

WSRW considère que le Derya Aytekin pourrait avoir transporté une cargaison d'une valeur de plusieurs millions de dollars US. Si l’on tient compte de la capacité de chargement du navire d’environ 6 830 tonnes et que son navire a un tirant d'eau de 6,1 mètres (d'un tirant d'eau maximum de 6,91 mètres), il aurait pu contenir environ 5 200 tonnes de farine de poisson. Le prix de marché général de la farine de poisson selon Indexmundi est d'environ 1 500 USD / tonne. Une estimation prudente de 5000 tonnes à 1000 USD / tonne donne une valeur de 5 millions de $US pour la cargaison.

Selon l'Observatoire européen du marché de la pêche et de l'aquaculture (EUMOFA) - un outil d'information sur le marché développé par la Commission européenne - la Turquie était en 2017 le principal fournisseur de dorades royale et de bar européen (dont la plupart d'élevage) sur le marché de l'UE. Sur les 51 208 tonnes de daurades et de dorades européennes importées dans l'UE en 2017, 98% provenaient de Turquie, ce qui représente un volume d'importations « record historique ». Fait intéressant, la Grèce, qui était traditionnellement le plus grand pays producteur de la Méditerranée, a été " jusqu'en 2016-2017, jusqu’à ce que la production turque croissant rapidement la dépasse", selon EUMOFA.

Gümüşdoğa dit produire 27 000 tonnes de daurade et de bar, chaque année, dans 14 exploitations piscicoles en cage. Gümüşdoğa produit également 12 000 tonnes de truites arc-en-ciel dans ses 22 exploitations piscicoles. C’est l’un des plus gros producteurs et fournisseurs de cette espèce en Turquie, exporté vers l’Europe sous forme fraîche ou congelée.

En plus de celui de Gulluk, l’importateur turc possède également des usines d’alimentation des poissons à Milas et Keba.

Le commerce de Gümüşdoğa avec l'Europe semble être représenté par Dalga, une société commerciale basée à Athènes. Dalga prétend exporter sur 400 sites dans 20 pays européens. Ses clients sont des grossistes et des supermarchés.

Western Sahara Resource Watch a écrit à Gümüşdoğa pour lui demander de mettre fin à ses importations en provenance du Sahara Occidental occupé. WSRW a également écrit à Dalga demandant qu'il exige de son partenaire turc de suspendre le commerce.

WSRW estime que d'autres ports turcs déchargent de la farine de poisson du Sahara Occidental, soit Ambarli, Nemrut, Istanbul, Izmit, Colkuk et Eregli. WSRW ne connaît qu'un seul autre pays recevant de la farine de poisson du Sahara Occidental : l'Allemagne. Voir les articles précédents concernant les importations à Brême.

Batı Sahra'dan Türkiye'ye gelen balık unu ithalatı hakkında bir bilginiz var mı? S'il vous plait envoyez vos contribution à shipping@wsrw.org.

Le Maroc a développé une importante industrie de la farine et de l'huile de poisson au Sahara Occidental pour le compte de sociétés aquacoles internationales. Le commerce emploie des colons marocains dans le territoire occupé et contribue à soutenir financièrement et à légitimer politiquement l'occupation militaire du Maroc. Les importations turques financent directement l'occupation.

On ne sait pas quelle usine de fabrication de farine de poisson à El Aaiun, dans le Sahara Occidental, se trouve derrière la cargaison. On sait que le producteur de farine Copelit a déjà exporté à Gulluk.

Le navire Derya Aytekin bat pavillon du Panama, OMI 9136864. il est exploité par la petite compagnie maritime turque Efemey Shipping.

Des éléments de film originaux peuvent être téléchargés ici, gratuitement, pour utilisation : Film clip 0, Film clip 1,  Film clip 2, Film clip 3, Film clip 4, Film clip 5, Film clip 6, Film clip 7, Film clip 8, Film clip 9, Film clip 10, Film clip 11, Film clip 12.

Les images ci-dessous sont de WSRW et peuvent être utilisées librement. Aucun crédit n'est requis. Cliquez sur l'image pour la version haute résolution.

gumusdoga_06.11.2019_609.jpg

derya_aytekin_06.11.2019_609.jpg

derya_aytekin2_06.11.2019_609.jpg

derya_aytekin3_06.11.2019_609.jpg

derya_aytekin4_06.11.2019_609.jpg

derya_aytekin5_06.11.2019_609.jpg

gulluk_06.11.2019_609.jpg



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

30.03 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
11.03 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé
10.12 - 2019 / 10.12 - 2019La flottille cible un navire pilleur de phosphate
10.12 - 2019 / 10.12 - 2019WSRW : interrogez l'Espagne sur le Sahara Occidental pour l'EPU
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019 Une plage de conflits prend forme aux îles Canaries
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les inspecteurs néerlandais confirment l'huile de poisson controversée
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les dockers kiwis menacent de ne pas décharger une cargaison du Sahara
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Du sable de conflit pour couvrir la plage des Canaries
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019La COP 25 va-t-elle préciser si elle accepte des projets illégaux ?
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Enel signe un contrat pour la construction du parc éolien de Boujdour
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les dockers neozélandais alertent l'importateur kiwi de phosphate
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Hans Corell critique la pêche de l'UE au Sahara Occidental
10.11 - 2019 / 10.11 - 2019La litigieuse aquaculture turque en question
10.11 - 2019 / 10.11 - 2019CGG désigne Shell comme responsable de l'étude sahraouie




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi