Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
phosphate_bu_craa_610.jpg

Le contrat de la société d'ingénierie allemande Continental qui couvre les travaux de maintenance de la courroie transporteuse de phosphate au Sahara Occidental occupé expire dans cinq mois.
Mis à jour le: 19.01 - 2020 10:22Imprimez cette page    
Le 10 janvier 2020, Continental a indiqué dans un courrier à Western Sahara Resource Watch (WSRW) qu'elle négocie actuellement le renouvellement de son contrat de maintenance avec l'OCP, la compagnie nationale marocaine de phosphate qui gère les réserves de phosphate du Maroc, mais exploite également la mine de phosphate du Sahara Occidental occupé via sa filiale Phosboucraa.

Par le biais de sa propre filiale ContiTech, Continental joue un rôle clé dans l'entretien de la courroie transporteuse de 100 km de long qui transporte la roche phosphatée de la mine de Bou Craa jusqu'à la mer, d'où elle est expédiée à des clients à l'international. Le contrat actuel entre l'OCP et ContiTech, qui comprend les travaux sur la courroie transporteuse du Sahara Occidental, expire le 20 juin 2020.

De nombreux investisseurs internationaux ont mis sur liste noire les acheteurs de ces phosphates, car l'opération de l'OCP est considérée en violation du droit international. Le sujet a été soulevé lors de l'AG de Continentale en 2019.

WSRW avait demandé à Continental s’ils envisageaient d’insérer une clause au contrat potentiellement renouvelé les empêchant d’exécuter des travaux en dehors des frontières marocaines internationalement reconnues. L'entreprise a maintenant répondu qu'elle ne pouvait pas commenter les négociations contractuelles.

"Nous acceptons l'invitation de Continental à maintenir le dialogue, mais nous recommandons vivement à l'entreprise de considérer l'expiration de son contrat actuel avec l'OCP comme une opportunité de limiter son champ de travail au Maroc proprement dit", a déclaré Sara Eyckmans de WSRW. "Une entreprise qui se réfère si fortement à la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies n'a pas d'activité dans un territoire occupé."

Sur son site Internet, Continental écrit que "nous sommes convaincus qu'un engagement à respecter les droits de l'homme et le renforcement des libertés politiques encouragent le développement économique d'une société". Cependant, elle fait exactement le contraire tant qu'elle continue de servir la compagnie nationale marocaine de phosphate au Sahara Occidental occupé.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé
10.12 - 2019 / 10.12 - 2019La flottille cible un navire pilleur de phosphate
10.12 - 2019 / 10.12 - 2019WSRW : interrogez l'Espagne sur le Sahara Occidental pour l'EPU
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019 Une plage de conflits prend forme aux îles Canaries
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les inspecteurs néerlandais confirment l'huile de poisson controversée
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les dockers kiwis menacent de ne pas décharger une cargaison du Sahara
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Du sable de conflit pour couvrir la plage des Canaries
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019La COP 25 va-t-elle préciser si elle accepte des projets illégaux ?
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Enel signe un contrat pour la construction du parc éolien de Boujdour
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Les dockers neozélandais alertent l'importateur kiwi de phosphate
05.12 - 2019 / 05.12 - 2019Hans Corell critique la pêche de l'UE au Sahara Occidental
10.11 - 2019 / 10.11 - 2019La litigieuse aquaculture turque en question
10.11 - 2019 / 10.11 - 2019CGG désigne Shell comme responsable de l'étude sahraouie
18.10 - 2019 / 16.10 - 2019GeoEx vend les données sismiques des terres occupées
17.10 - 2019 / 17.10 - 2019L'huile de poisson du Sahara Occidental occupé importée aux Pays-Bas ?
17.10 - 2019 / 17.10 - 2019le Maroc va construire un port d'1 milliard de $ au Sahara Occidental
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Le salon allemand ne doit pas promouvoir Azura
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Les agriculteurs espagnols contre la fraude en pays occupé
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Contre les importations de phosphate sanglant de Ravensdown, suite
12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Imports de phosphate sanglant par les agriculteurs néo-zélandais
29.05 - 2019 / 29.05 - 2019Atlas Copco affirme que le pillage marocain du phosphate est légal
20.05 - 2019 / 20.05 - 2019Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé
11.05 - 2019 / 11.05 - 2019HeidelbergCement nous doit une réponse




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi