Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
smara_demo_12.01.05_610.jpg

Le Maroc a lancé un appel d'offres pour la construction de centrales solaires sur neuf sites différents, y compris au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 12.02 - 2020 23:03Imprimez cette page    
noor_pv_ii_sites_350.jpgUn nouvel appel d'offres, lancé par le gouvernement marocain le 29 janvier 2020, prévoit le développement de neuf centrales solaires photovoltaïques d'une capacité combinée de 400 MW sous l'en-tête "NOOR PV II". La photo de droite (cliquez pour une version agrandie) montre les sites du projet inclus dans l'offre. Sept des sites sélectionnés sont effectivement situés au Maroc.

Mais deux sites ne le sont pas : ils sont situés au Sahara Occidental occupé, à El Aaiun (Laayoune) et Boujdour.

Le projet NOOR PV II peut être considéré comme une suite de NOOR PV I, qui consistait à développer une capacité d'énergie solaire de 170 MW sur trois sites différents : 70 MW à Ouerzazate (au Maroc) et 100 MW au Sahara Occidental occupé - 80 MW à El Aaiun et 20 MW à Boujdour. Ce projet a été réalisé par ACWA Power, en consortium composé de Shapoorji Pallonji, Sterling & Wilson et Astronergy.

Le Maroc a reçu des éloges internationaux pour son investissement dans les énergies renouvelables. Cependant, le tableau présente un côté très sombre, car une part importante du potentiel énergétique vert du Maroc se développe en réalité en dehors de ses frontières internationalement reconnues et à l'intérieur des parties du Sahara Occidental qu'il maintient sous contrôle militaire. Le développement est profondément inquiétant, car il rend le Maroc encore plus dépendant de sa présence intenable au Sahara Occidental pour assurer ses propres besoins énergétiques - l'énergie produite au Sahara Occidental occupé est connectée au réseau électrique national du Maroc.

De plus, les installations d'énergie renouvelable au Sahara Occidental contribuent à la prise des ressources naturelles du territoire par le Maroc. Le parc éolien de Foum El Oued, par exemple, fournit 95% de l'énergie nécessaire à l'exploitation des mines de phosphate de Bou Craa.

Actuellement, la capacité installée de production marocaine d'énergie d'origine solaire au Sahara Occidental est modeste, à environ 100 MW. Mais le plan est d'augmenter substantiellement la capacité, à un niveau où le Sahara Occidental fournirait 40% de la production totale d'énergie solaire du Maroc.

"Les entreprises qui postuleront pour cet appel d'offres doivent comprendre dans quoi elles s'impliquent réellement. Toute entreprise qui développerait la production marocaine d'énergie au Sahara Occidental contribue à alimenter l'occupation", a déclaré Sylvia Valentin, présidente de Western Sahara Resource Watch, .

Au fil des ans, des institutions financières internationales telles que KfW, la Banque européenne d'investissement et la Banque mondiale ont précisé qu'elles n'investiraient pas dans des projets d'énergie renouvelable au Sahara Occidental. En conséquence, le Maroc a dû chercher d'autres moyens de financer le programme NOOR PV I - par le biais d'obligations vertes.

L'appel d'offres sera clôturé le 28 février 2020. Le gagnant de l'appel d'offres sera annoncé au deuxième trimestre 2020. Le dossier d'appel d'offres peut être téléchargé ici.



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
07.06 - 2020 / 07.06 - 2020Le navire de gaz norvégien détourné du Sahara Occidental
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi