L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
seatrade__asiatic__reload_b_610.jpg

Western Sahara Resource Watch présente pour la première fois un aperçu du transport de poissons congelés en provenance du Sahara Occidental occupé. Presque la totalité arrive dans les ports ouest-africains.
Mis à jour le: 13.04 - 2020 17:48Imprimez cette page    
Le 24 mars 2020, le Savanna Breeze, navire battant pavillon libérien (OMI 9791274) a quitté le port de Warri, au Nigéria, après en avoir terminé avec le transport d'environ 5000 tonnes de poisson congelé en provenance du Sahara Occidental occupé. En chemin, il avait déchargé de sa cargaison dans les ports d'Abidjan, de Tema et de Lagos.

Le bateau est un navire frigorifique (reefer en anglais) qui est spécialisé dans le transport de produits surgelés. La tournée du Savanna Breeze dans les ports ouest-africains est la dernière du genre pour la saison de pêche actuelle au large du Sahara Occidental, qui dure d'août à mars de chaque année.

Pour la première fois, Western Sahara Resource Watch (WSRW) présente des chiffres agrégés des transbordements reçus par ces navires frigo dans la zone de mouillage au large de la ville de pêcheurs de Dakhla, située le long de la côte médiane du Sahara Occidental. Un transbordement en mer, c'est le transfert d'une cargaison d'un bateau à un autre, dans ce cas d'un navire de pêche vers un frigorifique. La pratique des transbordements au large de Dakhla dure depuis des décennies. La zone où les transbordements ont lieu est aussi appelée "Lasarka". La photo ci-dessus montre un tel transbordement documenté en 2012.

D'après ce que WSRW a pu établir, 23 transbordements sur 19 navires frigorifiques différents ont eu lieu dans les eaux près de Dakhla au cours de l'année civile 2019. Téléchargez ici la liste des transports frigorifiques 2019.

Cela représente au total environ 139 000 tonnes de poisson congelé. L'estimation la plus prudente de WSRW de la valeur de cette quantité de poisson congelé - en utilisant le prix mondial des sardines comme point de référence - la situe à environ 100 millions de dollars américains.

Les destinations d'exportation sont principalement des pays africains : Côte d'Ivoire (Abidjan), Nigéria (Lagos / Warri / Port Harcourt / Bonny), Ghana (Tema), Togo (Lomé), Bénin (Cotonou), République Démocratique du Congo (Boma), et Maroc (Agadir). En outre, des navires frigorifiques se sont rendus à trois reprises à Kaliningrad, enclave russe en Europe.

L'article continue sous le graphique.

reefers2019_609.jpg

La plupart des poissons transportés à bord des navire frigo ont été capturés par des chalutiers russes. Depuis le 10 mars 2016, la Russie a conclu un accord de pêche avec le Maroc, pour une capture annuelle de 140 000 tonnes de poisson. L'accord a été appliqué au large du territoire occupé du Sahara Occidental, en violation du droit international. L'accord précise que 23% des captures devraient être des sardines / sardinelles et 75% du maquereau, du chinchard et de l'anchois. WSRW estime que la cargaison totale transportée sur les navires frigo pourrait donc être composée de 32 000 tonnes de sardine / sardinelle et 104 000 tonnes de maquereau.

Ni l'accord russo-marocain, ni les autres activités observées, n'ont été mis en œuvre après avoir obtenu l'autorisation des autorités sahraouies. La pêche, les transbordements et les exportations se font en violation du droit international.

Mi-mars 2020, les derniers bateaux de pêche russes ont quitté les eaux du Sahara Occidental pour quelques mois, interrompant ainsi temporairement les activités de transbordement de poissons au mouillage de Dakhla. La flotte devrait retourner dans les eaux du Sahara Occidental au cours de l'été.

En plus de la flotte russe, des transbordements ont également été observés depuis des deux navires de pêche lettons Marshal Vasilevskiy (à trois reprises) et Fishing Success (deux fois), ainsi que depuis le navire lituanien Ieva Simonaytite (une fois).

Le volume observé en 2019 est similaire à ce que WSRW avait observé l'année précédente. En 2018, WSRW a observé 25 cas de transbordements de poissons sahraouis sur un navire frigorifique dans le même ancrage de Dakhla, impliquant 20 reefers différents. La quantité a été estimée à environ 150 000 tonnes.

Les reefers impliqués dans le pillage illégal en 2019 étaient les Frio Chikuma, Frio Forwin, Frio Marathon, Frio Poseidon, Lagoon Phoenix, Libra, Montelaura, Nestos Reefer, Nor Cape, Nova Zeelandia, Novaya Zemlya, Noviy Svet, Orange Sea, Orange Strait, Prince Of Seas, Savanna Breeze, Scombrus, Taganrogskiy Zaliv et Water Phoenix.

Les navires russes impliqués dans des activités de transbordement étaient Kapitan Bogomolov, Vasiliy Lozovskiy, Zakhar Sorokin, Nikolay Telenkov, Aleksandr Mironenkov, Atlas, Pavel Kutakhov et l'amiral Shabalin.

Quatre événements particuliers sont à noter pour 2019 concernant cette activité de transport frigorifique :

  • Le frigorifique Green Glacier a transbordé dans les eaux de Dakhla fin 2018 et en janvier 2019, il a fait route vers l'Afrique du Sud après des escales pour décharger à Abidjan et à Tema. Les autorités sud-africaines, les médias et les militants ont été dûment informés de l'arrivée de la cargaison illégale. Le navire n'est pas allé jusqu'au port d'Afrique du Sud mais est retourné à Abidjan après avoir passé plusieurs heures au large du Cape sans aucune activité. WSRW a rendu compte de l'épisode à l'époque.

  • Ensuite à la fin du mois de janvier 2019, le navire frigorifique Yun Der a été annoncé pour Dakhla mais a changé de destination pour Nouadhibou où il a pris une cargaison. Il n'est jamais arrivé au Sahara Occidental.

  • Quelques jours plus tard, le Green Glacier, annoncé de retour à Dakhla après son déchargement à Abidjan, a également changé de cap. Le navire n'est jamais arrivé à Dakhla et n'y est plus retourné depuis.

  • En septembre 2019, le Montelaura est entré en collision avec un bateau de pêche marocain en arrivant au large de Dakhla. Plusieurs pêcheurs ont été portés disparus. Le navire frigo est resté dans le port de Dakhla pendant une semaine avant de partir pour Noudhibou. Il n'est pas clair s'il a pris une cargaison ou non à Dakhla.



    Puisque vous êtes là ...
    Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



  •     

    Haut de page
    Actualités:

    31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
    31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
    31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
    14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
    11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
    10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
    09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
    09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
    09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
    04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
    18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
    13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
    13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
    13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
    23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
    23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
    23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
    08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
    08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
    08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
    24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
    24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
    24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
    12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
    12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
    12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
    09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
    26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
    19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
    19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




    EN ES FR DE AR


    Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

    Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

    tn_law_hammer.jpg

    Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
    Soutenez Western Sahara Resource Watch

    tn_sjovik_demo_610.jpg

    Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
    Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

    tn_poweringplunder_fr_610.jpg

    Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

    Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





    WSRW.org Archives 2019
    WSRW.org Archives 2018
    WSRW.org Archives 2017
    WSRW.org Archives 2016
    WSRW.org Archives 2015
    WSRW.org Archives 2014
    WSRW.org Archives 2013
    WSRW.org Archives 2012
    WSRW.org Archives 2011
    WSRW.org Archives 2010
    WSRW.org Archives 2009
    WSRW.org Archives 2008
    WSRW.org Archives 2007
    WSRW.org Archives 2004-2006






    Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi