Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
police_rue_07.03.2010_gas_610.jpg

La société nationale norvégienne d’énergie Equinor "regrette" les exportations de gaz vers le Sahara Occidental et promet de ne plus recommencer.
Mis à jour le: 10.05 - 2020 23:01Imprimez cette page    
Illustration photo ci-dessus : le Gas Cerbeus photographié l'année dernière. (Photo: Gerolf Drebes)

En avril, un navire contenant du gaz liquéfié est arrivé au port d'El Aaiún, au Sahara Occidental occupé, expédié directement depuis le terminal de la société norvégienne d'énergie Equinor (anciennement "Statoil") à Kårstø, en Norvège. L'incident a été couvert aujourd'hui par le quotidien norvégien Dagsavisen.

Il s'agit du premier cas jamais documenté d'exportations de gaz norvégien vers le territoire occupé. Le 20 avril à 5 ​​h 41, le navire a jeté l'ancre en rade du port d'El Aaiún. Plus tard dans la même journée, il s'est rendu dans la capitale du Sahara Occidental pour décharger ses 4900 tonnes de gaz.

Dans un courrier adressé au Comité norvégien de soutien au Sahara Occidental le 24 avril, le vice-président d'Equinor confirme la cargaison. La société a déclaré qu'elle "regrettait" de ne pas avoir suivi les conseils commerciaux du gouvernement norvégien.

"Nous […] sommes en train de modifier nos procédures pour saisir la position norvégienne", a écrit le vice-président d'Equinor, Tor Martin Anfinnsen, au Comité de soutien norvégien au nom du président de la société, Eldar Sætre.

Equinor est la 12e plus grande compagnie d'énergie au monde et contrôlée au ⅔ par le gouvernement de la Norvège. Le ministère norvégien des Affaires étrangères exhorte les entreprises à ne pas s'impliquer sur le territoire.

En avril de l'année dernière, le ministre norvégien des Affaires étrangères a déclaré au Parlement d'Oslo que son gouvernement souscrivait aux décisions de la Cour de justice de l'UE : le droit international requiert le consentement préalable du peuple sahraoui sur les questions relatives aux affaires au Sahara Occidental . Equinor a désormais une position alignée sur celle d'autres sociétés détenues tout ou partie par le gouvernement norvégien, telles que Yara, Cermaq et Mesta.

La clarification d'Equinor répond à un courrier du Norwegian Support Committee au président de la société le 21 avril. Plusieurs questions du Comité norvégien de soutien n'ont pas reçu de réponse d'Equinor, notamment en ce qui concerne la personne qui a autorisé l'entreprise à expédier la cargaison dans le territoire occupé. Un deuxième courrier a donc été envoyé à Equinor le 25 avril. Sans encore de réponse.

Equinor a expliqué que le navire contenait une cargaison de butane à son client Gulf Petrochem - ou GP Global, dont la société a changé de nom. Le 24 avril, Western Sahara Resource Watch a écrit à GP Global pour savoir s'ils avaient obtenu le consentement du peuple sahraoui pour importer le gaz et si Equinor les avait interrogés sur l'aspect du consentement avant la transaction. La cargaison a été transportée à bord du pétrolier Gas Cerberus battant pavillon libérien. Le 25 avril, WSRW Grèce et le Norwegian Support Committee ont écrit à l'exploitant du navire, Stealth Corp. Aucun n'a reçu de réponse.

Equinor a précisé aujourd'hui au journal Dagsavisen que la cargaison avait été vendue à GP et que "cette cargaison a ensuite été revendue de GP à un autre client pour être livrée à Laayoune, et nous y avons expédié la cargaison pour GP".

Les données du bureau norvégien des statistiques Statistics Norway révèlent la valeur des exportations de gaz de la Norvège vers le Maroc au cours de la dernière décennie : en 2019, la valeur des exportations de butane était de 290 millions de couronnes (26 millions d'euros au taux de change de 2020), tandis que les exportations de propane ont atteint 357 millions de couronnes (32 millions d'euros). Les exportations se sont également poursuivies au cours des premiers mois de 2020. Il y a eu de petites exportations de condensats de gaz vers le Maroc en mai 2019, pour une valeur de 7 millions de couronnes.

On ne sait pas encore si le gaz exporté de la Norvège vers le Maroc est réexporté vers le Sahara Occidental.

gasmorocco2019_609.jpg


Selon les chiffres publiés par Western Sahara Resource Watch la semaine dernière, 15 cargaisons de gaz sont arrivées sur le territoire au cours de l'année civile 2019. Toutes venaient soit du Maroc, soit des alliés les plus proches des occupants - l'Espagne et la France. 5 des 15 transports sont entrés au Sahara Occidental en provenance du Maroc - qui n'est pas lui-même un pays producteur de gaz. Le 21 avril, le Comité norvégien de soutien a demandé à Equinor quel type de "diligence raisonnable" Equinor menait sur ses clients et comment elle envisageait une éventuelle réexportation de gaz du Maroc vers le Sahara Occidental. Ces questions n'ont pas reçu de réponse le 24 avril.




Le gaz Cerberus est entré dans le port d'El Aaiún le 20 avril en début d'après-midi.
gas_cerberus_20.04.2020_609.jpg



Le navire a quitté le port d'El Aaiún le 22 avril dans l'après-midi.
gas_cerberus_22.04.2020_1500_609.jpg



    

Haut de page
Actualités:

31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi