L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
fosboucraa_610.jpg

La banque publique allemande de développement ne financera pas de projets au Sahara Occidental.
Mis à jour le: 14.05 - 2020 15:35Imprimez cette page    
"Les contrats existants pour le crédit de développement susmentionné excluent explicitement le financement des activités économiques au Sahara Occidental." Telle est la réponse claire le 7 mai 2020 du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement en réponse aux questions posées par un membre du Parlement européen Eva-Maria Schreiber (die LINKE) sur la portée géographique d'un crédit accordé à la compagnie nationale marocaine de phosphate OCP SA.

La banque publique allemande de développement KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) a accordé un crédit de 200,147 millions d'euros pour un programme d'investissement de l'OCP dans le domaine de l'eau. L'OCP exploite les réserves de phosphate du Maroc, mais exploite également illégalement la mine de phosphate de Bou Craa au Sahara Occidental occupé - un territoire non autonome sur lequel le Maroc n'a aucune souveraineté ni mandat international. Eva-Maria Schreiber avait demandé au gouvernement fédéral de clarifier comment il garantirait que le crédit de développement d'OCP ne serait pas utilisé sur le territoire.

"Il est louable que la KfW prenne des mesures pour éviter de soutenir l'occupation du Sahara Occidental. Il convient de rappeler que toute l'opération d'OCP sur les terres occupées est facilitée par Continental et Siemens. Il est regrettable que l'industrie privée allemande agisse pour maintenir l'occupation militaire du Maroc", a déclaré Tim Sauer de WSRW Allemagne.

Continental assure la maintenance du système de tapis roulant de l'OCP dans le cadre d'un contrat qui expire en juin 2020. WSRW exhorte Continental à ne pas renouveler le soutien à l'industrie marocaine illégale du phosphate sur le territoire.

Ces dernières années, de nombreuses sociétés internationales ont cessé d'importer du minerai de phosphate du Sahara Occidental, suite à la pression croissante des investisseurs préoccupés par la légalité de l'opération et les violations des droits de l'Homme qui y sont liées. En 2019, seule une poignée d'importateurs étaient encore impliqués dans le commerce, et les chiffres des exportations du Maroc depuis le territoire qu'il occupe militairement sont tombés à leur plus bas niveau depuis des années. En savoir plus dans l'édition 2020 de P pour Pillage, notre rapport annuel pour 2019 de synthèse du commerce marocain du minerai de la zone de conflit du Sahara Occidental.

La déclaration que le gouvernement allemand vient de publier est une confirmation de la position de la banque sur le Sahara Occidental. En juillet 2016, la KfW a écrit à WSRW "nous ne finançons pas de projets au Sahara Occidental et nous ne prévoyons pas de le faire à l'avenir". La banque était à l'époque annoncée par les médias marocains comme cofinanceur des projets d'énergies renouvelables dans le territoire occupé. La KfW a clairement indiqué que ces allégations étaient fausses, qu'elle soutenait de tels projets au Maroc, mais pas au Sahara Occidental.

En novembre 2016, les médias marocains ont rapporté que la KfW avait soutenu des projets énergétiques dans les territoires occupés [ou télécharger ici]. Cette couverture était "erronée", selon un courrier envoyé par la KfW au WSRW le 3 mars 2017. "La KfW cofinance uniquement NOOR IV à Ouarzazate / Maroc et non NOOR Laayoune et NOOR Boujdour", écrit la KfW dans un courrier électronique.

La position de la KfW est également conforme à celle du gouvernement allemand. En 2017, le secrétaire d'État du ministère fédéral des Affaires économiques et de l'Énergie a précisé au Parlement allemand que "le gouvernement fédéral ne soutient pas les activités économiques des entreprises allemandes au Sahara Occidental et ne garantit pas les affaires par le biais de crédits à l'exportation et de garanties d'investissement".

Une analyse effectuée en 2019 par le département de recherche du Bundestag a conclu que le Maroc devait être considéré comme une puissance occupante au Sahara Occidental et que sa politique de colonisation - décrite comme le transfert de ses propres civils sur le territoire ainsi que l'existence de mesures indirectes de promotion de celui-ci - est une violation de la quatrième Convention de Genève.

La KfW doit maintenant encore préciser où se situe exactement le programme d'investissement en eau mentionné par l'OCP.



    

Haut de page
Actualités:

06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
07.06 - 2020 / 07.06 - 2020Le navire de gaz norvégien détourné du Sahara Occidental
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi