WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
bu_craa_conveyor_belt_610.jpg

Le contrat controversé de Continental au Sahara Occidental occupé est proche de son expiration. S'il est renouvelé, WSRW demande aux propriétaires de porter la question lors de la prochaine Assemblée Générale.
Mis à jour le: 25.06 - 2020 12:56Imprimez cette page    
Le 30 juin, le contrat de Continental AG avec la compagnie nationale marocaine de phosphate OCP expirera. L'accord entre les deux sociétés a permis à l'OCP de s'approvisionner en courroies de remplacement pour son système de convoyeur de 100 kilomètres de long qui transporte au Sahara occidental les minerais de la zone de conflit de la mine de Bou Craa jusqu'au terminal d'exportation sur la côte.

De nombreux investisseurs dans le monde ont exclu les importateurs de minerai de phosphate de la mine de Bou Craa pour leur soutien aux opérations de l’OCP. La multinationale allemande joue un rôle clé en assurant la maintenance de l'infrastructure du fonctionnement minier. Western Sahara Resource Watch (WSRW) appelle tous les propriétaires à se positionner auprès de Continental pour garantir qu'aucun autre accord ne sera signé.

Continental refuse depuis quelques mois de clarifier le statut de ses négociations en cours avec OCP pour un éventuel nouveau contrat qui pourrait inclure la fourniture de l'exploitation minière illégale du Maroc.

Deux semaines après l'expiration de l'accord actuel, et quand on pourrait croire qu'un nouvel accord est signé, Continental tiendra son Assemblée Générale annuelle des actionnaires en ligne.

"Nous appelons la communauté des investisseurs à soulever immédiatement la question du Sahara occidental avec la société. La compagnie nationale marocaine de phosphate, propriété du gouvernement, exploite la mine de phosphate du Sahara Occidental en violation flagrante des lois de l'occupation. Continental ne doit pas soutenir une telle activité et doit refuser de conclure un nouvel accord s'il n'exclut pas que ses systèmes soient utilisés au Sahara Occidental. Sinon, nous appelons la communauté des investisseurs à exiger une renégociation urgente de l'accord Continental-OCP lors de l'assemblée annuelle », a déclaré Tim Sauer de WSRW en Allemagne.

En 2019, les services de recherche du Bundestag allemand ont publié un avis sur les aspects de droit international du conflit du Sahara occidental, concluant que le Maroc doit être "considéré comme la puissance occupante" du Sahara Occidental.

Le gouvernement allemand parle d'un "statut non résolu" du Sahara Occidental et les institutions étatiques excluent explicitement le territoire de leurs activités avec le Maroc. Par exemple, la banque de développement allemande KfW a exclu explicitement le territoire dans un crédit accordé à l'OCP pour un projet hydraulique dans ses mines.

La controverse continentale a été couverte le 29 mai dans le quotidien allemand Die Tageszeitung.

Le mouvement de libération du Sahara Occidental, le Front Polisario, a écrit le 30 mars 2020 à Continental, demandant à la société de ne pas prolonger son contrat avec OCP au Sahara Occidental. Le Polisario a souligné le risque juridique pour l'entreprise s'il décidait de poursuivre sa participation à l'exploitation minière sur le territoire.

Le 16 mars 2020, plusieurs ONG ont demandé à l'entreprise d'exclure le Sahara Occidental d'un nouvel accord potentiel avec l'OCP.

Un récent courrier de Continental à WSRW datée du 28 mai clarifie les détails du rôle de l’entreprise.

S'il est clair que Continental fournit le système de bande transporteuse Phosboucraa avec des bandes en caoutchouc, on ne sait pas exactement ce que l'entreprise allemande a fait en termes de maintenance. Sa nouvelle lettre précise qu'elle "n'inclut aucune activité de maintenance dans les différentes mines OCP, y compris la mine Phosboucraa".

"Notre accord actuel avec OCP prévoit la fourniture de bandes transporteuses de remplacement à OCP qui n'est pas un contrat de maintenance. Veuillez accepter nos excuses si nous n'avons pas été suffisamment précis à ce sujet. Habituellement, les systèmes complets de bandes transporteuses peuvent se composer de plusieurs bandes transporteuses et qui sont reliées les unes aux autres. Lors de l'utilisation et du transport de tonnes de matériaux, la bande transporteuse elle-même peut s'user, ce qui peut entraîner un échange complet de la bande transporteuse endommagée ou de certaines parties de celle-ci. C'est ce que nous appelons les courroies de remplacement que nous fournissons pour remplacer celles endommagées. Pour connecter des pièces individuelles de bande transporteuse, un matériau appelé épissure est nécessaire. Nous livrons le matériel d'épissure sous forme de kits d'épissure aux opérateurs miniers ou aux sociétés de services qui s'occupent eux-mêmes des réparations d'épissure. Veuillez comprendre que nous ne sommes pas responsables de l'installation des bandes transporteuses de remplacement ni de la maintenance des systèmes de bandes transporteuses à la mine Phosboucraa", a écrit la société.

Le courrier de Continental répond à celui de WSRW du 25 mars 2020.

Le 10 janvier 2020, Continental avait qualifié l'accord avec l'OCP de "contrat de maintenance", et le 11 mars 2019, il faisait référence à "nos activités de maintenance dans la région du Sahara Occidental".

La première implication de la société au Sahara Occidental remonte à 1971, lorsque la bande transporteuse de phosphate a été construite pour la première fois sous la domination coloniale espagnole.



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

29.09 - 2020 / 05.09 - 202010 ans de prison injuste : libération immédiate du groupe Gdeim Izik
29.09 - 2020 / 29.09 - 2020DHL ignore les droits sahraouis pour 5 colis par jour
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Plans pour la troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Voltalia veut construire un parc éolien au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020AG de Deutsche Post : quid des opérations au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Une nouvelle entreprise indienne au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Continental doute sur l'approvisionnement au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020L'installation à Bitcoin garde le silence sur le parc éolien de Dakhla
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020La Namibie accuse l'Espagne de ne pas respecter les droits sahraouis
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
07.06 - 2020 / 07.06 - 2020Le navire de gaz norvégien détourné du Sahara Occidental
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi