Continental doute sur l'approvisionnement au Sahara Occidental
conveyor_610.jpg

Alors que le contrat de fourniture controversé de Continental au Sahara Occidental occupé a expiré, la société reste silencieuse sur un éventuel renouvellement - même face aux questions des actionnaires.
Mis à jour le: 03.08 - 2020 14:52Imprimez cette page    
"Le contrat de fourniture auquel vous faites référence n'a pas encore été prolongé. On ne peut pas dire à l'heure actuelle si un nouveau contrat sera conclu et, dans l'affirmative, quel en serait le contenu", a déclaré le Comité de direction de Continental AG lors de la conférence annuelle de la société. Assemblée générale du 14 juillet 2020.

Le contrat mentionné est l'accord de fourniture de Continental avec l'OCP, la compagnie nationale marocaine de phosphate qui exploite les mines de phosphate dans la partie du Sahara Occidental que le Maroc maintient sous occupation illégale. Dans le cadre du contrat, qui prévoit la fourniture à l'OCP de bandes transporteuses de remplacement, Continental a ainsi fourni des bandes de remplacement pour le système de transport de 100 kilomètres de long qui transporte les minerais de cette zone de conflit de la mine de Bou Craa au Sahara Occidental jusqu'au terminal d'exportation sur la côte.

De nombreux investisseurs dans le monde ont exclu les importateurs de phosphate naturel de la mine de Bou Craa pour leur soutien aux opérations de l’OCP. Continental joue un rôle clé pour empêcher l'infrastructure de fonctionner.

Le contrat de fourniture de la multinationale allemande avec OCP a expiré le 30 juin 2020.

«Il est regrettable que Continental ne puisse pas apporter la clarté nécessaire à ses actionnaires», déclare Tim Sauer de Western Sahara Resource Watch. "Nous appelons donc la communauté des investisseurs à rester vigilante : Continental ne doit pas conclure d'accord d'approvisionnement avec une société qui exploite illégalement les réserves de phosphate du Sahara Occidental, sans garanties claires que ses systèmes ne seront pas utilisés sur le territoire."

WSRW est en contact avec Continental sur le renouvellement prévu du contrat depuis des années. Les préoccupations et les questions de l'organisation ont été présentées à l'AG de Continental en collaboration avec l'ONG Dachverband der kritischen Aktionärinnen und Aktionäre. Union Investment, la branche d'investissement du groupe DZ Bank, a également soulevé des questions sur l'extension des relations commerciales de Continental avec l'OCP au Sahara Occidental et sur les raisons pour lesquelles la société n'a pas mis fin à cette pratique.

Retrouvez ici la déclaration et les questions soumises par WSRW et Dachverband der kritischen Aktionärinnen und Aktionäre. La réponse du Conseil d'administration de Continental est incluse dans le document. La transcription originale en allemand de nos questions et la réponse de Continental sont disponibles ici.

En 2019, les services de recherche du Bundestag allemand ont publié un avis sur les aspects de droit international du conflit du Sahara Occidental, concluant que le Maroc doit être "considéré comme la puissance occupante" du Sahara Occidental.

Le gouvernement allemand parle d'un "statut non résolu" du Sahara Occidental et les institutions étatiques excluent explicitement le territoire de leurs activités avec le Maroc. Par exemple, la banque allemande de développement KfW exclut explicitement le territoire dans un crédit accordé à l'OCP pour un projet d'eau de ses mines.

La controverse continentale a été couverte le 29 mai dans le quotidien allemand die tageszeitung.



    

Haut de page
Actualités:

19.11 - 2020 / 19.11 - 2020Le gouv. sahraoui : aucune activité au Sahara Occidental en guerre
18.11 - 2020 / 18.11 - 2020WSRW appelle à la suspension de l'accord de pêche UE-Maroc
17.11 - 2020 / 17.11 - 2020Commission Européenne : le Sahara Occidental est hors accord aérien
17.11 - 2020 / 17.11 - 2020En Nouvelle-Zélande des manifestants bloquent des usines controversées
13.11 - 2020 / 13.11 - 2020Le Maroc intervient militairement pour défendre le couloir du pillage
13.11 - 2020 / 13.11 - 2020Parole d'eurodéputés : l'UE doit mettre en garde Enel et Siemens
06.11 - 2020 / 06.11 - 2020La Cie suédoise d'énergies renouvelables Azelio muet sur le Sahara
06.11 - 2020 / 06.11 - 2020DNV GL quitte son projet au Sahara Occidental, et ne reviendra pas
06.11 - 2020 / 06.11 - 2020Siemens Gamesa signe un nouvel accord majeur pour le Sahara Occidental
06.11 - 2020 / 06.11 - 2020La flotte UE-Mauritanienne contourne le barrage routier sahraoui
12.10 - 2020 / 12.10 - 2020La pêche Russe toujours absente du Sahara Occidental
07.10 - 2020 / 07.10 - 2020Reprise des imports controversés de poisson en Afrique de l'Ouest
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Fin des fournitures suédoises pour la mine de Bou Craa
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Le pillage allemand des eaux au Sahara Occidental est important
29.09 - 2020 / 05.09 - 202010 ans de prison injuste : libération immédiate du groupe Gdeim Izik
29.09 - 2020 / 29.09 - 2020DHL ignore les droits sahraouis pour 5 colis par jour
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Plans pour la troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Voltalia veut construire un parc éolien au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020AG de Deutsche Post : quid des opérations au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Une nouvelle entreprise indienne au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Continental doute sur l'approvisionnement au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020L'installation à Bitcoin garde le silence sur le parc éolien de Dakhla
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020La Namibie accuse l'Espagne de ne pas respecter les droits sahraouis
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi