La pêche Russe toujours absente du Sahara Occidental
vasilylozovskiy_kapitanbogomolov_12.10.2020_610.jpg

L'importante flotte de chalutiers russe qui zigzague normalement les eaux au large du Sahara Occidental occupé à cette période de l'année est introuvable.
Mis à jour le: 12.10 - 2020 23:04Imprimez cette page    
Lors d'une année normale, la flotte russe aurait commencé sa pêche controversée et illégale au large du territoire du Sahara Occidental fin juillet, en vertu d'un accord avec le Maroc qui occupe le territoire.

Cette année, cependant, le calendrier en est mois d'octobre, et la flotte de chalutiers russe n'est toujours pas arrivée dans les eaux occupées pour sa saison de pêche d'automne. Les navires qui participent normalement à la pêche russe ont migré vers les eaux mauritaniennes, l'océan Pacifique ou restent à quai en Espagne.

Quatre navires sont en ce moment même à quai à Arinaga et Las Palmas sur les îles Canaries. La photo ci-dessus montre deux des navires, les Vasily Lozovskiy et Kapitan Bogomolov, photographiés aujourd'hui, 12 octobre 2020.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) ne sait pas encore pourquoi les Russes sont absents mais suppose qu'aucun nouvel accord n'a encore été conclu entre Moscou et Rabat. Les deux parties n'ont peut-être pas été en mesure de renouveler leur précédent accord de pêche.

En mai 2020, WSRW signalait qu'un nouvel accord de pêche entre les gouvernements de la Russie et du Maroc était à venir et que des délégations de haut niveau s'étaient réunies en ligne  le 9 mai pour discuter d'un nouveau partenariat. Après cela, aucune information n'a été publiée à ce sujet sur les sites Internet du gouvernement russe, de l'institut russe des pêches, ni dans les médias internationaux, ni sur la page Facebook de l'ambassade de Russie à Rabat. WSRW considère donc qu'il est probable que la saison de pêche ait commencé sans la conclusion d'un nouvel accord de pêche.

Pas plus tard qu'en avril 2020, plus d'un an après le début des pourparlers entre les deux parties, la Russie et le Maroc n'étaient toujours pas en mesure de s'entendre sur le montant des quotas et la compensation financière.

Le Maroc occupe illégalement le territoire du Sahara Occidental, mais propose toujours des accords internationaux aux gouvernements étrangers pour pêcher dans les eaux du Sahara Occidental. Les Russes ont établi plusieurs accords consécutifs avec le Maroc, et la saison de pêche d'automne débute normalement avec l'arrivée de la flotte russe au cours des derniers jours de juillet de chaque année. Même si les accords étaient conclus avec le Maroc, toutes les activités de pêche se déroulaient uniquement dans les eaux du Sahara Occidental, en violation du droit international. WSRW a publié en mars 2020 que la plupart des captures russes étaient exportées sur des navires frigorifiques vers les marchés des pays d'Afrique de l'Ouest.

La flotte de grands chalutiers russes qui opère normalement au Sahara Occidental est désormais localisée partout.

Dans les eaux mauritaniennes : Nikolay Telenkov (numéro OMI 8607139), Atlas (numéro OMI 8802997), Armenak Babaev (numéro OMI 8859940), Staryy Arbat (numéro OMI 8721064). Certains d'entre eux pêchent dans ce qui sont clairement les eaux maritimes du Sahara Occidental, même sans accord avec le Maroc, dans la zone entre Bir Ganduz et Cabo Blanco.
Amarré aux îles Canaries, Espagne : Aleksandr Mironenko (IMO 8607177), Zakhar Sorokin (IMO 8607256), Vasiliy Lozovskiy (IMO 8607323), Kapitan Bogomolov (IMO 8607402)
Dans les eaux russo-pacifiques : Pavel Kutakhov (IMO 8607282)
Dans les eaux sud-coréennes : Aleksandr Kosarev (numéro OMI 8607153
Dans les eaux chiliennes : Admiral Shabalin (OMI 8607165)


kapitanbogomolov_12.10.2020_610.jpg
Kapitan Bogomolov, Arinaga, Iles Canaries Islands, 12 octobre 2020.


vasilylozovskiy_12.10.2020_610.jpg
Vasily Lozovskiy, Arinaga, Iles Canaries Islands, 12 octobre 2020.


aleksandrmironenko_12.10.2020b_610.jpg
Aleksandr Mironenco, Las Palmas, 12 octobre 2020.


aleksandrmironenko_12.10.2020e_610.jpg
Aleksandr Mironenko, Las Palmas, 12 octobre 2020.


zakharsorokin_12.10.2020_610.jpg
Zakhar Sorokin, Las Palmas, 12 octobre 2020.


vasiliyfilippov_12.10.2020c_610.jpg
Les deux navires Aleksandr Mironenko et Zakhar Sorokin sont amarrés juste derrière le chalutier Vasiliy Filippov, Las Palmas, 12 octobre 2020.






    

Haut de page
Actualités:

12.10 - 2020 / 12.10 - 2020La pêche Russe toujours absente du Sahara Occidental
07.10 - 2020 / 07.10 - 2020Reprise des imports controversés de poisson en Afrique de l'Ouest
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Fin des fournitures suédoises pour la mine de Bou Craa
05.10 - 2020 / 05.10 - 2020Le pillage allemand des eaux au Sahara Occidental est important
29.09 - 2020 / 05.09 - 202010 ans de prison injuste : libération immédiate du groupe Gdeim Izik
29.09 - 2020 / 29.09 - 2020DHL ignore les droits sahraouis pour 5 colis par jour
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Plans pour la troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé
30.08 - 2020 / 30.08 - 2020Voltalia veut construire un parc éolien au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020AG de Deutsche Post : quid des opérations au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Une nouvelle entreprise indienne au Sahara Occidental occupé
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020Continental doute sur l'approvisionnement au Sahara Occidental
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020L'installation à Bitcoin garde le silence sur le parc éolien de Dakhla
03.08 - 2020 / 03.08 - 2020La Namibie accuse l'Espagne de ne pas respecter les droits sahraouis
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Les supermarchés suisses interdisent les produits du Sahara Occidental
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020HeidelbergCement cite les bénéfices locaux et ignore le consentement
06.07 - 2020 / 06.07 - 2020Farine de poisson : les données allemandes confirment la controverse
26.06 - 2020 / 26.06 - 2020Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020Ces navires transportent le carburant de l'occupation
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020En Nouvelle-Zélande barrage de routes contre les minerais de conflit
25.06 - 2020 / 25.06 - 2020WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental
07.06 - 2020 / 07.06 - 2020Le navire de gaz norvégien détourné du Sahara Occidental
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi