Le Polisario condamne l'approbation du Conseil
girl_protest_eu.jpg

Le mouvement de libération du Sahara Occidental, le Front Polisario, a publié une déclaration condamnant la décision prise aujourd'hui par le Conseil de l'UE d'inclure le Sahara Occidental dans l'accord commercial du Maroc. Le Polisario appelle le Parlement européen à ne pas en faire de même, et menace d'autres poursuites judiciaires si nécessaire. Lisez la déclaration complète ici.
Mis à jour le: 17.07 - 2018 00:17Imprimez cette page    
Déclaration du Polisario, le 16 juillet 2018

Communiqué

Le Front Polisario prend note de la décision prise aujourd’hui par le Conseil de l’Union Européenne de signer un amendement à l’accord d’association UE-Maroc, destiné à s’appliquer au territoire du Sahara Occidental, et condamne fermement cette décision.

Après les arrêts de la CJUE de 2016 et 2018, toutes les parties avaient fini par reconnaître l’autorité des décisions de justice : un accord conclu par l’Union européenne et le Maroc ne s’applique pas sur le territoire du Sahara Occidental. Pour qu'il y ait application sur ce territoire, il faut un acte distinct, reposant sur le consentement du représentant du peuple Sahraoui.

Dès le lendemain des décisions de justice, le Front Polisario s'est adressé aux dirigeants politiques européens pour permettre la conclusion d'un tel accord.

Or, la Commission européenne, mandatée par le Conseil, a refusé tout contact et s'est limitée à prendre acte des manœuvres grossières du Maroc, puissance militaire occupante du Territoire.

Ainsi, l'UE tourne le dos à la justice pour protéger des intérêts politiques et financiers à court terme, entrave les efforts de paix de l'Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara Occidental M. Hurst koehler, opte pour la poursuite du conflit international qui pèse sur la stabilité et la sécurité dans la région et fait endurer de nouvelles années de souffrance au peuple Sahraoui.

Dans l'immédiat, le Front Polisario en appelle au Parlement européen à assumer toutes ses responsabilités et à rejeter cette proposition illégale de la Commission. Le Parlement, organe démocratique est une représentant institutionnel du droit, et doit condamner la dérive de la Commission.

Si le passage en force devait l'emporter, le Front Polisario n'aurait d'autre solution que d'attaquer cette décision devant la CJUE.

Par ailleurs, compte tenu de cette position du Conseil, le Front Polisario a demandé à ses avocats de déposer un recours en responsabilité devant la CJUE pour le dommage causé au peuple Sahraoui. L'UE refusant tout dialogue, il n'y a plus aucune raison d'attendre, et le Front Polisario demande à ses avocats d'agir avec la plus grande détermination.

Ces procédures prendront fin dès que les dirigeants européens accepteront d'appliquer l'arrêt de décembre 2018 : le consentement du Front Polisario  pour tout accord concernant le territoire.

Bir Lahlou, le 16 juillet 2018



    

Haut de page

Archives:
29.10 - 2018Les diplomates marocains distribuent la propagande dans le PE
28.10 - 2018L'UE redessine les frontières pour commercer avec le Sahara Occidental
24.10 - 2018Un groupe irlandais lance une plainte auprès de l'OCDE contre San Leon
23.10 - 2018Le Polisario s'attaque à de grandes banques françaises
20.10 - 2018Doute des juristes du Parlement sur l'accord commercial avec le Sahara
20.10 - 2018 Le président de Brême : rejetez l'accord commercial sur le Sahara
19.10 - 2018Rapport de mission du PE sur le Sahara : tout politique, zéro commerce
19.10 - 2018Le rapporteur AGRI préoccupé mais favorable au commerce sur le Sahara
19.09 - 2018Plainte du Polisario contre une Cie française de produits de la mer
18.09 - 2018Pour comprendre la controverse Neo-Zélandaise sur les phosphates
18.09 - 2018Les litigieuses importations US du Sahara Occidental c'est fini
17.09 - 2018Poisson congelé volant du Sahara Occidental occupé vers l'Espagne
02.09 - 2018Mission d'information du Parlement européen au Sahara Occidental
22.08 - 2018ISOCARD fait marche arrière sur la conférence chameaux hors du Sahara
22.08 - 2018La Suède : l'accord commercial UE-Maroc va contre la justice UE
14.08 - 2018Bitcoins : controverse sur le parc éolien géant au Sahara occupé
03.08 - 2018Le Maroc n'accorde aux Sahraouis que 5% des permis de pêche à Dakhla
26.07 - 2018La Cour confirme : l'accord de pêche UE-Maroc n'inclut pas le Sahara
26.07 - 2018Vaste étude pétrolière russo-sino-britannique au Sahara Occidental
25.07 - 2018Nouvel accord de pêche UE-Maroc : le Sahara Occidental est inclu




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi