De la farine de poisson du Sahara occupé déchargée en Allemagne
Un chargement de 3000 tonnes de farine de poisson chargé au Sahara Occidental occupé est déchargé le 19 juillet dans le port de Brême, en Allemagne. "Comment cela cadre-t-il avec le jugement de la CJUE sur le commerce avec le Sahara Occidental ?", demande WSRW.
Mis à jour le: 25.07 - 2018 10:56Imprimez cette page    
bente_19.07.2018c_350.jpgLes images ci-dessus et à droite montrent la farine de poisson déchargée du Bente à Brême le 19 juillet 2018 à 09h00. Photo: Michael Braunschädel.

Cet article est en construction, seront publiées dès que possible d'autres images et vidéos de Bente à Brême.

Le 19 juillet 2018 à 6 heures du matin, le Bente, battant pavillon néerlandais, s'est amarré au port de Brême, en Allemagne. Le navire avait quitté le port d'El Aaiún, la capitale du Sahara Occidental occupé, le 10 juillet, après y avoir pris une cargaison de farine de poisson.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a des raisons de croire que la cargaison se compose de 3000 tonnes de farine et que l'importateur est Köster Marine Protein GmbH, actuellement le seul fournisseur de farine de poisson provenant de pays tiers en dehors de l'UE et du nord de l'Europe. Köster Marine Protein (KMP) possède un terminal au port de Brême - le terminal où le Bente est à l'ancre. L'entreprise indique en outre sur son site internet qu'elle importe du "Maroc" [ou téléchargez]. WSRW a envoyé aujourd'hui un courrier à KMP à ce sujet, demandant comment les importations peuvent être conformes à un arrêt rendu en 2016 par la Cour de justice de l'UE.

fishmeal2008_350.jpg
La farine de poisson est exportée depuis le port du Sahara Occidental depuis plusieurs années. Cette image d'illustration, vieille de dix ans, montre l'exportation de farine de poisson emballée dans des sacs.
La gestion de la cargaison par les autorités douanières allemandes reste en suspend. En décembre 2016, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a jugé que l'accord commercial avec le Maroc ne pouvait être appliqué au Sahara Occidental, le Maroc n'ayant aucune souveraineté sur le territoire. La Cour a déclaré que l'accord UE-Maroc ne peut affecter le territoire sahraoui qu'avec le consentement du peuple du Sahara Occidental. Le peuple du Sahara Occidental n'a jamais consenti à ce qu'un accord UE-Maroc soit appliqué à sa terre occupée.

En mars 2017, la Commission européenne a publié une note d'orientation destinée aux autorités douanières des États membres de l'UE, décrivant les implications de l'arrêt : "Les marchandises importées dans l'UE, dont l'origine est le Sahara Occidental, doivent être déclarées (le code approprié mentionné dans la déclaration en douane est EH). Les préférences tarifaires ne peuvent être réclamées dans la déclaration en douane et ne sont pas accordées. Les taux de la nation la plus favorisée s'appliquent". En outre, la Commission a indiqué que "en cas de doute raisonnable sur l'authenticité des preuves d'origine et l'exactitude des informations fournies dans ces documents, l'autorité douanière de l'État membre d'importation envoie une demande de vérification aux autorités marocaines compétentes."

Dans le cas du Bente, la documentation accompagnant l'envoi aura vraisemblablement été délivrée par les autorités marocaines. Mais comme elles n'ont pas de souveraineté au Sahara Occidental, comme le dit le jugement de la CJUE, elles ne peuvent pas accomplir des actes qui découlent de la capacité souveraine, comme la délivrance des certificats nécessaires pour la cargaison du Bente. Par conséquent, la farine de poisson du Sahara Occidental ne peut pas être reçue en Allemagne.

La déclaration de KMP selon laquelle il importe du "Maroc" souligne que les importations pourraient être traitées sous un mauvais régime de tarifaire. Il n'y a aucune référence au "Sahara Occidental" sur le site Web de KMP.

Le 17 juillet, le Polisario - la représentation politique du peuple du Sahara Occidental reconnue par l'ONU - a envoyé un courrier au Ministère des Affaires Etrangères allemand demandant que la cargaison ne soit pas autorisée à débarquer en Allemagne.

Le 18 juillet, des membres du Parlement européen, dont Barbara Lochbihler et Helga Trüpel d'Allemagne, ont envoyé une lettre à la Commission européenne, appelant à une intervention urgente pour "saisir les autorités allemandes compétentes en vue de prendre les mesures appropriées, notamment en application de la note de la Commission sur les implications douanières de l'arrêt de la CJUE".

L'organisation Freiheit für die Westsahara e.v., membre de WSRW, a envoyé une lettre aux autorités douanières de Brême, leur demandant d'examiner de près la validité des documents accompagnant la cargaison. (Les annexes à ce courrier sont ici.)

laayouneproteine_website_19.07.2018_380.jpgAvant de poursuivre son transport, la farine de poisson est stockée pendant 72 heures dans des silos situés dans les installations portuaires et pouvant stocker jusqu'à 50 000 tonnes de farine de poisson. Le silo semble appartenir en partie à KMP, avec J. Müller..

Le producteur de la farine de poisson est probablement Laayoune Protein, situé à El Aaiún. Laayoune Protein bénéficie d'une coopération avec une société appelée "Koster Marine AB", en lien avec une entreprise suédoise portant ce nom. Cette dernière est cependant une petite entreprise suédoise qui exploite un service de ferry entre les îles de la côte ouest de la Suède. WSRW voit cela comme un partenaire improbable de Laayoune Protein, et que le véritable partenaire est la compagnie de farine de poisson à Brême, en Allemagne. Laayoune Protein désigne également Olvea comme partenaire, la société d'importation d'huile de poisson en Normandie, connue notamment dans l'affaire Key Bay en 2017.


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page

Archives:
29.10 - 2018Les diplomates marocains distribuent la propagande dans le PE
28.10 - 2018L'UE redessine les frontières pour commercer avec le Sahara Occidental
24.10 - 2018Un groupe irlandais lance une plainte auprès de l'OCDE contre San Leon
23.10 - 2018Le Polisario s'attaque à de grandes banques françaises
20.10 - 2018Doute des juristes du Parlement sur l'accord commercial avec le Sahara
20.10 - 2018 Le président de Brême : rejetez l'accord commercial sur le Sahara
19.10 - 2018Rapport de mission du PE sur le Sahara : tout politique, zéro commerce
19.10 - 2018Le rapporteur AGRI préoccupé mais favorable au commerce sur le Sahara
19.09 - 2018Plainte du Polisario contre une Cie française de produits de la mer
18.09 - 2018Pour comprendre la controverse Neo-Zélandaise sur les phosphates
18.09 - 2018Les litigieuses importations US du Sahara Occidental c'est fini
17.09 - 2018Poisson congelé volant du Sahara Occidental occupé vers l'Espagne
02.09 - 2018Mission d'information du Parlement européen au Sahara Occidental
22.08 - 2018ISOCARD fait marche arrière sur la conférence chameaux hors du Sahara
22.08 - 2018La Suède : l'accord commercial UE-Maroc va contre la justice UE
14.08 - 2018Bitcoins : controverse sur le parc éolien géant au Sahara occupé
03.08 - 2018Le Maroc n'accorde aux Sahraouis que 5% des permis de pêche à Dakhla
26.07 - 2018La Cour confirme : l'accord de pêche UE-Maroc n'inclut pas le Sahara
26.07 - 2018Vaste étude pétrolière russo-sino-britannique au Sahara Occidental
25.07 - 2018Nouvel accord de pêche UE-Maroc : le Sahara Occidental est inclu




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi