ERC exige l’arrêt de l’accord de pêche
Le 8 décembre dernier, le groupe parlementaire Espagnol "Esquerra Republicana" de Catalogne (ERC) a exigé du Parlement l’arrêt de l'accord de pêche entre l'Union Européenne et le Maroc, qui inclut les eaux du Sahara Occidental.
Mis à jour le: 15.01 - 2010 16:43Imprimez cette page    
Les députés du ERC, Joan Ridao et Joan Tardà, ont présenté le 8 décembre dernier à la commission mixte de l’Union Européenne, à travers le groupe parlementaire ERC-IU-ICV, une proposition de loi sollicitant l’arrêt de l‘accord de pêche UE-Maroc.

La proposition demandait au gouvernement Espagnol, notamment pendant la présidence Espagnole de l’Union Européenne qui a commencé le 1er janvier 2010, que la condition des renégociations sur la pêche au Sahara Occidental soit la solution du conflit dans ce territoire, toujours en attente de décolonisation.

Le texte exhorte d’autre part le Gouvernement Espagnol à "défendre devant l'Union Européenne l'illégitimité du Gouvernement Marocain dans les négociations sur l'exploitation des ressources du Sahara Occidental occupé".

En lire plus sur SERVIMEDIA, le 8 décembre 2009 :

Sahara. ERC demande que l’accord de pêche UE-Maroc dépende d’une solution pacifique au conflit du Sahara.

Les députés de « Esquerra Republicana » de Catalogne (ERC) Joan Ridao et Joan Tardà ont présenté une proposition de loi sur l’exploitation des ressources halieutiques des Sahraouis, dans laquelle ils demandent que les négociations de l’accord de pêche entre l’Union Européenne et le Maroc soient conditionnées à la « solution pacifique du conflit avec le Sahara Occidental ».


La proposition, à laquelle a eu accès Servimedia, a été inscrite par le Groupe Parlementaire ERC-IU-ICV pour son débat dans la Commission Mixte pour l'Union Européenne.

La proposition presse le Gouvernement à "défendre devant l'Union Européenne l'illégitimité du Gouvernement Marocain dans les négociations sur l'exploitation des ressources du Sahara Occidental occupé ".

De plus, elle lui demande de défendre devant l’Union Européenne, et notamment pendant la présidence espagnole, « le conditionnement des négociations  de l’accord de pêche de l’UE-Maroc à une solution pacifique du conflit avec le Sahara Occidental ».

Le texte presse aussi le gouvernement à défendre devant l’Union Européenne « la nécessité de dialoguer avec les représentants de la République Arabe Sahraouie  Démocratique pour tenter d’obtenir un accord légitimé par le peuple Sahraoui, qui permettrait l’exploitation de ses ressources halieutiques».

Traduction WSRW France



    

Haut de page


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi