Les pêcheurs russes ont encore perdu leur géographie
russian_map.jpg

Un chalutier russe qui a pêché au large des côtes du Sahara Occidental occupé une grande partie de l'année dernière, a maintenant été saisi par les autorités sénégalaises pour pêche illégale.
Mis à jour le: 11.01 - 2014 13:09Imprimez cette page    
Le Oleg Naydenov est une usine flottante de poissons d'une capacité de plus de 7500 tonnes, appartenant à la flotte Murmansk Trawl. Le navire a pêché dans les eaux du Sahara Occidental pour de longues périodes de l'année dernière, sous couvert d'un accord de pêche de quatre ans entre la Russie et le Maroc. Depuis la signature de l'accord début de 2013, les 10 navires russes autorisés à opérer par l'accord ont exclusivement pêché dans les eaux au large du Sahara Occidental, et non au Maroc.

Le Maroc a envahi le Sahara Occidental en 1975, et continue à occuper une large partie du territoire, en violation flagrante du droit international.

Actuellement, les 10 chalutiers russes ne peuvent pécher dans les eaux marocaines ou occupées, puisque le gouvernement marocain procède à une révision annuelle de la mise en œuvre de l'accord de pêche. La commission des affaires étrangères du parlement marocain a approuvé jeudi dernier, 2 janvier 2014, un projet de loi qui permet à la pêche de continuer.

En conséquence, les chalutiers russes ont été déployés ailleurs. Et encore une fois, il semble que les Russes ont perdu leur géographie.

Le Oleg Naydenov pêchait officiellement en Guinée-Bissau, mais a été capturé le samedi 4 janvier par le gouvernement sénégalais, pour pêche illégale dans ses eaux.

La pêche illégale, la plupart du temps par les chalutiers de l'ancien bloc soviétique, coûte au Sénégal 250 millions de dollars l'année, selon les chiffres officiels, indique un article de Reuters.

Le chalutier a été mis en fourrière dans le port de Dakar, recevra une lourde amende et son matériel de pêche sera saisi en conformité avec la loi sénégalaise, a déclaré à Reuters le ministre sénégalais de la pêche, ajoutant que c'est la troisième fois que ce chalutier est condamné à payer une amende.

Greenpeace a inscrit le Oleg Naydenov sur la liste noire il y a quelques années. L'organisation a également taggé le navire alors qu'il pêchait illégalement au Sénégal en 2012. Ironie du sort , cela a eu lieu avec l'Arctic Sunrise, un navire de campagne de Greenpeace actuellement mis en fourrière par le gouvernement russe.



    

Haut de page


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi