Greenpeace : le Parlement Européen doit voter non à la pêche au Sahara
39ccgreenpeace_610.jpg

Greenpeace International publie un rapport qui montre une augmentation du nombre des navires privés marocains au Sahara Occidental. La combinaison de cette flotte avec un nouvel accord de pêche de l’UE avec le Maroc n'est pas viable, selon Greenpeace, qui appelle le Parlement Européen à rejeter le nouveau protocole de pêche européen dans les eaux occupées.
Mis à jour le: 03.12 - 2013 10:33Imprimez cette page    
En novembre, Western Sahara Resource Watch a publié des images choquantes du navire Adrar, qui rejetait en mer 60 tonnes de sardines, uniquement parce qu'elles étaient trop petites pour la conserverie. Durant l’année en cours, ce seul navire aurait déversé dans les eaux au large du Sahara Occidental 1000 tonnes de poissons, pêchés pour rien.

Mais l’Adrar n’est que l’un des nombreux vaisseaux d'une importante flotte privée marocaine opérant au large des côtes du Sahara Occidental. En 2010, la Commission européenne a commandité un rapport d'évaluation du protocole d’accord de pêche dont la conclusion est que, en ce qui concerne le Sahara Occidental, l’accord était insoutenable vu la surexploitation des réserves halieutiques. Par la suite, dès Noël 2012, le Maroc a signé un substantiel accord de pêche de 200.000 tonnes/an avec la Russie. En outre, et à l’insu des accords internationaux,  la flotte privée marocaine a explosé.

Greenpeace International a publié le rapport «Exportation de l’exploitation – Comment d’anciens navires de pêche européens dévastent les réserves halieutiques de l’Ouest africain et sapent les droits des populations locales» . La publication fait état de  21 navires utilisés par le Maroc au Sahara Occidental ces seules dernières années. Parmi eux, 12 ont été exportés par des États de l'UE.

Greenpeace «exige que l'UE cesse d'exploiter les zones de pêche au large des côtes du Sahara Occidental et du Maroc, jusqu'à ce qu'on puisse s'assurer que les stocks de poissons sont gérés de manière durable et que la pêche tient compte des désirs des habitants du territoire et des bénéfices qui leurs sont dus» .

Télécharger ici le rapport de Greenpeace  “Exporting Overfishing”

Greenpeace demande en outre aux États membres de l'UE :
• de réduire la surpêche par la démolition ou la conversion à des fins autres des navires ayant un grand impact en termes de surpêche et de destruction des habitats marins ;
• d’accorder les droits de pêche d'une manière qui récompense les pêcheurs minimisant les impacts environnementaux et maximisant les avantages socio-économiques pour les communautés locales ; et
• d’empêcher le transfert de surcapacités de pêche vers d'autres régions .

Pour en savoir plus RDV sur les pages Web de Greenpeace.



    

Haut de page
Actualités:

18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018La Commission européenne veut pêcher au Sahara Occidental
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
10.03 - 2018 / 10.03 - 2018Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara
03.03 - 2018 / 03.03 - 2018Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental
02.03 - 2018 / 02.03 - 2018Que fait HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé ?
01.03 - 2018 / 01.03 - 2018La compagnie maritime des Bermudes abandonne le Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'Afrique du Sud contre le pillage du Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'UE et le Maroc annoncent un partenariat de pêche durable
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le PE condamne les pourparlers de la Commission sur le Sahara
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le Polisario est ouvert à des négociations UE - Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Les réfugiés sahraouis célèbrent la victoire à la Cour européenne
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018La Cour de l'UE arrête l'accord de pêche UE-Maroc au Sahara Occidental
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018La Cour Sud-africaine nie au Maroc la propriété du P sahraoui
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Les États membres de l'UE sont en désaccord sur les engrais toxiques
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Vigeo Eiris revient sur une fausse déclaration
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018Des eurodéputés préoccupés par le rapport à la loi de la Commission
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018La Suède votera contre les négociations sur l'accord de pêche UE-Maroc
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Pourquoi WSRW refuse de participer à la consultation UE sur le Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018Condamnation unanime de la Commission UE par des groupes du Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018L'UE fait un accord sur le Sahara qui viole le jugement de sa cour
02.02 - 2018 / 02.02 - 2018Siemens en AG ne répond pas à la question du Sahara Occidental
01.02 - 2018 / 01.02 - 2018Le Polisario pour des compensations de l'UE, et il avertit Nutrien




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi