Glencore au bénéfice de 2 licences pétrolières au large du Sahara
glencore_610.jpg

Une filiale de Glencore Xstrata a obtenu deux licences au large du Sahara Occidental occupé. La multinationale situe faussement l’emplacement des blocs - les plaçant au Maroc, pays occupant.
Mis à jour le: 17.10 - 2014 11:39Imprimez cette page    
Carte ci-dessus: Glencore méconnaît la géographie en localisant ses licences au Sahara occupé, territoire occupé par le Maroc.

Le 13 septembre 2013 déjà Glencore a annoncé lors d’une conférence avoir obtenu la direction opérationnelle et 38,25% de participation à la licence pour le bloc  offshore Boujdour Shallow. L’annonce (The presentation)a été faite paol le directeur de Glencore Alex Beard, l’un des hommes les plus riches du monde.  

glencore_342.jpgL’attribution de cette licence avait échappé à l'attention de WSRW et des médias jusqu’à ce jour.

Même si Glencore a communiqué  en septembre de l'année dernière à la communauté des investisseurs avoir signé l'accord, la licence n'a pas été affichée sur la carte publiée par la société pétrolière d'Etat marocaine ONHYM le 23 octobre 2013, , une carte qui a été en ligne sur les pages Web de l'ONHYM depuis. Voir la carte.

Le bloc offshore Boujdour Shallow est situé au nord-est de la  licence offshore Cap Boujdour, exploitée par Kosmos Energy, où le forage débutera en novembre. Ces licences sont accordées en violation flagrante du droit international, tel que décrit par l'ONU en 2002. Par la signature d'accords avec le Maroc pour des zones qui ne relèvent pas des eaux territoriales du Maroc – situées à l'intérieur du territoire du Sahara Occidental que le Maroc occupe - les compagnies pétrolières portent atteinte aux efforts de paix de l'ONU et violent les droits humains fondamentaux de la population des territoires occupés. La situation des droits de l'homme dans le territoire sous occupation est précaire. Comme signalé le 29 septembre 2014, le défenseur des droits humains Hassana Elwali est mort dans une prison marocaine dans le territoire occupé. Toutes les organisations qui revendiquent le droit à l'autodétermination du Sahara Occidental ou l’accès aux ressources naturelles sont privées de légalisation. Le secrétaire général du Comité pour la protection des ressources naturelles, et d'autres leaders militants,  a été condamné à la prison à vie par un tribunal militaire marocain l'an dernier.  

WSRW a d'abord révélé, en juillet 2013, à propos de la licence offshore Boujdour Shallow que deux entreprises liées ont affirmé avoir la propriété ou sur des «vues» sur le bloc offshore du territoire occupé. Ces deux petites entreprises, Teredo et Imara, ne sont pas mentionnées dans les fichiers de Glencore. On pourrait supposer que l'une ou les deux ont encore une participation dans le bloc.

Cependant, il ne s’agit pas de la seule licence que Glencore semble avoir signé récemment.

Le 13 mai 2014, lors d'une présentation de Glencore à une réunion à Miami, une licence adjacente au sud avait été attribuée au portefeuille de Glencore - une participation de 18,75% dans le bloc offshore  Foum Ognit. Cette présentation a été donnée par le directeur général Ivan Glasenberg.

Le Journal officiel du gouvernement marocain a annoncé le 19 juin 2014 que la «licence d'exploration» pour Foum Ognit  a été attribuée à Glencore le 21 février 2014.

La licence Foum Ognit a été présentée d'abord comme "en cours de négociation" sur les cartes de l'ONHYM au cours du premier trimestre de 2013.  Alors que le bloc Boujdour est situé dans les eaux peu profondes sur la côte juste en face de la capitale El Aaiun,  Foum Ognit se trouve un peu plus au large.

Les deux aquisitions de Glencore mentionnées ci-dessus sont toutes deux publiées au nom de Glencore Xstrata Plc, la société mère de Glencore Exploration & Production (Maroc) Ltd, qui détient les licences. Glencore Xstrata est une société multinationale enregistrée en Suisse.

Le partenaire de Glencore pour Foum Ognit est une compagnie appelée  New Age Morocco Limited,selon le Journal officiel du gouvernement marocain. En outre, la compagnie pétrolière d'Etat marocain, ONHYM, a également bénéficié d’un pourcentage de participation.

New Age Maroc Limited est une société discrètement enregistrée à Jersey par un mandataire. Cela signifie qu'il est en principe impossible d’en connaître les véritables propriétaires. Ses administrateurs et propriétaires ne sont pas mentionnés dans le registre de la société à Jersey. La compagnie a été fondée en 2012 sous le nom de "New Age Rift Limited", mais changea de nom en "New Age Maroc Limited" le 12 février 2013, date exacte à laquelle la licence Foum Ognit a été mentionnée comme faisant  "l'objet de négociations" sur les pages Web de l’ONHYM

Les recherches de WSRW montrent que New Age Maroc Limited, titulaire de la licence, est détenu à 100% par New Age (African Global Energy) Limited. La société mère a été constituée le 22 juin 2007 et a son siège social dans la même maison que New Age Maroc Limited, à Jersey, avec des bureaux administratifs au 8 Lancelot Place, Londres, et à De Vries House, 93 Protea Road, Chistlehurston, Johannesburg, Afrique du Sud. Les comptes publics de la société mère de 2012 (page 35) et 2013 (page 34)montrent qu'elle détient 100% de New Age Maroc Ltd.

Trouvez ici tous les documents déposés à Jersey   par New Age Maroc et sa société mère.

Le fondateur, CEO et président de New Age est Stephen Lowden, anciennement titulaire de postes de haut niveau dans Marathon Oil et Premier Oil. Lowden occupe également une position de dirigeant dans Taipan Resources. La plupart des propriétaires de New Age sont basés dans des paradis fiscaux (Annual Return 2014). Outre le président Stephen Lowden, le conseil d'administration de New Age se compose des éléments suivants (Comptes Publics 2013): Najib Ibrahim Mohd Al Zarooni (homme d'affaires émirati de Dubaï), Joao Pedro Felix Saraiva E Silva (investisseur professionnel du Portugal), Tajinder Singh Sidhu (investisseur professionnel du Royaume-Uni, André Cilliers (directeur d'Afrique du Sud avec adresse à Windhoek, Namibie), CFO Mark Akers, Philip Jackson, Ivor Orchard, Chris Joly, Mark Cutis, Kai Wang, Alexander Dzhaparidze, administrateur de sociétés, NTC services Ltd, BVI et enfin directeur  de Nautilis Corporate Services Ltd.

Les comptes publics de 2013 présentent un point intéressant. Ce rapport fait référence à une garantie bancaire pour l'exercice 2013 d'un montant de 4,25 millions USD. "La garantie bancaire représente une garantie accordée conjointement avec l'ONHYM sur le Bloc F Maroc. Elle est basée sur un engagement de travaux d'exploration qui ne devraient pas être réalisés d’ici 2016" (Comptes publics Y.E.13 (page 32))

Si WSRW a bien compris, le bloc F est normalement considéré comme faisant partie de la région de Tiznit, qui est juste au nord de la frontière internationale entre le Maroc et le territoire qu'il occupe au sud. Pourtant, il pourrait théoriquement aussi s’agir de Foum Ognit. Le "Bloc F" lui-même ne figure pas sur les cartes de licence de l'ONHYM.

    
Actualités:

16.10 - 2017 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.10 - 2017 / 13.10 - 2017Wärtsilä va construire une centrale électrique au Sahara Occidental
09.10 - 2017 / 09.10 - 2017Le Maroc annonce plus 500% de zone agricole à Dakhla occupée
03.10 - 2017 / 03.10 - 2017L'UE semble ignorante des niveaux d'importation du Sahara Occidental
02.10 - 2017 / 02.10 - 2017Rapport WSRW : la Suède doit conseiller ses entreprises sur le Sahara
07.09 - 2017 / 07.09 - 2017Les groupes sahraouis contrent l'UE sur les négociations avec le Maroc
19.07 - 2017 / 19.07 - 2017Un tribunal civil suit un militaire contre des militants sahraouis
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Le Sahara Occidental gagne le cas du cargo en Afrique du Sud
14.07 - 2017 / 05.07 - 2017Stop aux négociations commerciales UE-Maroc sur le Sahara Occidental!
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Siemens est inconstant dans son soutien aux occupations militaires
06.07 - 2017 / 06.07 - 2017Le solaire du Sahara Occidental opérationnel en 2018
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017Le Dura Bulk décharge le sable sahraoui à Tenerife
22.06 - 2017 / 22.06 - 2017Le Polisario aux Cies maritimes : d'autres arraisonnements à venir
20.06 - 2017 / 20.06 - 2017La Cie maritime de l'Ile de Man sort le Sahara Occidental
16.06 - 2017 / 16.06 - 2017Nouveau rapport : les Cies qui transportent le minerai du conflit
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Sahraouis gagnent le 1er tour dans le dossier judiciaire
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Wisby continuent à alimenter l'occupation du Sahara Occidental
12.06 - 2017 / 12.06 - 2017Une banque suédoise exclut l'industrie des phosphates sahraouis
06.06 - 2017 / 06.06 - 201715 questions à Atlas Copco : zéro réponse
04.06 - 2017 / 04.06 - 2017Le gouvernement marocain confirme la sortie de Glencore de Foum Ognit
02.06 - 2017 / 02.06 - 2017Ballance : une cargaison controversée pour remplacer le navire retenu
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Le Pacte mondial élimine l'affaire Vigeo Eiris de son propre fait
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Manifestations à Palma de Majorque contre les importations de sable
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Sahara Occidental: réponses de l'UE sur les négociations commerciales?
25.05 - 2017 / 25.05 - 2017Le navire pour le Canada avec des minéraux de conflit a été libéré
18.05 - 2017 / 18.05 - 2017Le jugement relatif au fret de la Nouvelle-Zélande pour le 9 juin
18.05 - 2017 / 18.05 - 2017Un navire danois et sa cargaison de pillage coincée à Panama
12.05 - 2017 / 12.05 - 2017L'UE veut ignorer l'arrêt de la Cour de justice sur le Sahara
11.05 - 2017 / 11.05 - 2017Glencore sort du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi