Arretez l'eploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental!
camps_610.jpg

Communiqué de presse: L'Observatoire des ressources naturelles du Sahara Occidental (WSRW) se félicite de la quatrième rondel’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental  de discussions entre le Maroc et le Front Polisario, et exige l'arrêt immédiat de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental.
Mis à jour le: 10.03 - 2008 15:23Imprimez cette page    
Communiqué de presse
L''Observatoire des ressources naturelles du Sahara Occidental (Western Sahara ressource Watch - WSRW)
10/03/08

Arretez immédiatement l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental occcupé par le Maroc!

L’Observatoire des ressources naturelles du Sahara Occidental (WSRW, selon sa dénomination en anglais) se félicite de la quatrième ronde de discussions entre le Maroc et le Front POLISARIO, dont la tenue est prévue aux Etats-Unis du 16 au 18 mars prochain, dans le but de parachever la décolonisation du Sáhara Occidental.

WSRW demande au Front POLISARIO, au Maroc et aux Nations unies de mettre à l’ordre du jour des entretiens le sujet des ressources naturelles dans les territoires occupés par le Maroc.

“L’exploitation marrocain du Sahara Occidental contribue au maintien et à l’enracinement de la domination coloniale dans le territoire et aux souffrances de la population, en faisant obstacle au règlement du conflit.”, rappelle le coordinateur international de l’Observatoire, Javier García Lachica.

“Pour cette raison”, déclare García Lachica, “WSRW lance un appel à tous les Etats et acteurs économiques de la communauté internationale pour leur demander de s’abstenir de participer par leurs investissements au maintien de la situation coloniale au Sahara Occidental. Renoncer à des investissements dans les territoires occupés du Sahara Occidental est une manière constructive de soutenir le processus de négociations en cours.”.

Lors de la troisième ronde de négociations qui a eu lieu en janvier passé, les deux parties ont décidé de mettre à l’ordre du jour de la rencontre suivante un sujet central du processus de décolonisation: la gestión des importantes ressources naturelles dont regorge le Sahara Occidental.

Ces ressources comprennent avant tout la pêche et les phosphates. L‘Union européenne et le gouvernement du Maroc ont signé un accord de pêche qui permet aux Européens de pêcher dans les territoires occupés. Des producteurs de fertilisants, surtout des USA, d’Australie et d’Espagne, importent des phosphates du Sahara Occidental. Et deux compagnies pétrolières – Kosmos Energy des USA et Island Oil & Gas d’Irlande – détiennent des licences d’exploration d’hydrocarbures.

En vue des négociations actuelles, l’Observatoire demande aux pays et entreprises concernées de mettre un terme à leurs investissements afin de soutenir le processus de paix et aux Nations unies de mettre en place les mesures nécessaires, conformes à la légalité internationale, qui permettent de préserver les ressources naturelles du territoire en attente d’une solution durable du conflit.

WSRW est une organisation internationale non gouvernementale qui défend le respect du droit international, soutient la décolonisation du Sahara et la souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources naturelles. Voir: www.wsrw.org.

Pour plus d’informations et commentaires, prière de contacter:

Javier García Lachica
(+34) 615 917 339 / j.g.lachica@gmail.com

    

Haut de page
Actualités:

18.07 - 2018 / 18.07 - 2018Pris en flagrant délit au Sahara Occidental occupé
17.07 - 2018 / 17.07 - 2018Le Polisario condamne l'approbation du Conseil
17.07 - 2018 / 17.07 - 2018Conseil UE ok : Sahara Occidental inclus à l'accord commercial Maroc
16.07 - 2018 / 16.07 - 2018Les navires UE chez eux : pas de nouvel accord de pêche UE-Maroc
06.07 - 2018 / 06.07 - 2018Le PE soutient l'autodétermination - scission sur l’arrêt de la CJUE
05.07 - 2018 / 05.07 - 2018Berlin sceptique - trompé par la Commission européenne
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Les Sahraouis contre les plans commerciaux de l'UE pour le Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018C'est ainsi que la Commission européenne viole la décision de la CJUE
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le Maroc exige deux fois plus d'argent pour la pêche de l'UE au Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le PE critique l'approche de la Commission au Sahara Occidental
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Maersk lâche les transports du minerai litigieux du Sahara occupé
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouvelle action en justice Polisario contre accord de pêche UE-Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Polisario / Conseil UE devant la Cour : accord aérien avec le Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouveau livre sur le pillage du Sahara Occidental
25.06 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
17.06 - 2018 / 17.06 - 2018La CE trompe les États de l'UE sur les échanges avec le Polisario
16.06 - 2018 / 16.06 - 2018Ici, la Commission européenne ment sur WSRW - et 93 autres groupes
11.06 - 2018 / 11.06 - 2018Comment la Commission veut traiter le commerce du Sahara Occidental
11.06 - 2018 / 11.06 - 2018Manifestation des Sahraouis devant la Commission européenne
03.06 - 2018 / 03.06 - 2018Des investisseurs black-listent Nutrien du fait du Sahara Occidental
26.05 - 2018 / 26.05 - 2018Exclusif : les groupes marocains consultés par l'UE
26.05 - 2018 / 26.05 - 2018La Commission européenne ferme les yeux sur l'arrêt Sahara Occidental
03.05 - 2018 / 03.05 - 2018Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc
24.04 - 2018 / 24.04 - 2018Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi