APS: Des desputés appellent compagnie à cesser le commerce
bulk_saturn_june_2007_tauranga_610.jpg

Des parlementaires du Royaume-Uni, de la Norvège, du Japon et de la Nouvelle-Zélande ont appelé vendredi la compagnie britannique de transport Gearbulk à cesser le commerce du phosphate extrait du Sahara Occidental occupé par le Maroc.
Mis à jour le: 18.09 - 2007 13:27Imprimez cette page    
APS: Des députés appellent une compagnie britannique de transport à cesser le commerce de phosphate

Aps 30 Juin 2007
Londres

Dans une lettre intitulée "cessez le commerce du phosphate volé du Sahara" et adressée à la compagnie Gearbulk sise à Londres, les députés ont souligné que cette firme "coopère avec un occupant illégal, contribuant ainsi à accroître l'instabilité et le risque de recrudescence des conflits armés ainsi qu'au prolongement de la souffrance du peuple sahraoui".

Le document, dont une copie est parvenue à l'APS a également appelé Gearbulk à "publier sans délai un communiqué dans lequel elle annonce l'arrêt du transport du phosphate provenant du Sahara Occidental occupé". Cet appel intervient après que la compagnie britannique se soit engagée depuis un certain temps dans le transport du phosphate sahraoui vers d'autres destinations.

La dernière livraison en date est assurée par le cargos Saturn, relevant de la même compagnie, et dont le destinataire est la société néo-zélandaise Yara spécialisée dans la production de fertilisants.

Les parlementaires ont également mis en garde la compagnie britannique contre le "vol" du phosphate sahraoui qui "sape les efforts des Nations Unies pour le règlement du conflit du Sahara Occidental", avant d'estimer que la coopération de Gearbulk avec le gouvernement marocain dans l'exploitation du phosphate "ne fait que légitimer l'occupation marocaine" du Sahara Occidental.

Le député du parti travailliste britannique, David Drew, signataire du document, s'est pour sa part dit "déçu" de la coopération d'une compagnie britannique avec l'occupation marocaine. La participation des compagnies étrangères dans l'exploitation des ressources sahraouies doit cesser car elle constitue "un soutien au commerce de l'occupation et un vol des ressources du peuple du Sahara Occidental", a-t-il ajouté en substance.

Le parti des "Verts" avait déclenché, rappelle-t-on, une campagne il y a un an, contre l'importation par la compagnie de productions de fertilisants Yara du phosphate en provenance du Sahara Occidental occupé. Les Verts néo-zélandais avaient alors soulevé l'affaire devant le Parlement démontrant au passage l'implication de la compagnie britannique de transport.

Le porte-parole des Verts, Keith Locke, a, de son coté, relevé que des investisseurs norvégiens détiennent 60 % des parts du cargos Bulk Saturn battant pavillon des Bermudes alors que les 40 % restants reviennent à des investisseurs japonais.

http://www.aps.dz/fr/pageview.asp?ID=163070
http://www.elmoudjahid.com/stories.php?story=07/06/29/3626159

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi