Les consommateurs de l'UE complices de l’occupation sans le savoir
label_liability.jpg

Le rapport de Western Sahara Resource Watch renseigne sur la façon dont des produits de l'agro-industrie controversée dans le territoire occupé, se retrouvent dans les paniers de clients européens non avertis.
Mis à jour le: 18.06 - 2012 00:23Imprimez cette page    
Western Sahara Resource Watch et Emmaus Stockholm
18 juin 2012


Le 1er juillet, un nouvel accord agricole entre l'UE et le Maroc devrait entrer en vigueur. L’approximation de son champ d'application territorial permettra l’entrée dans le marché de l'UE d’importants volumes de produits frais venant du Sahara Occidental occupé.

Le nouveau rapport de Western Sahara Resource Watch sorti aujourd'hui renseigne sur la façon dont des produits de l'agro-industrie controversée dans le territoire occupé, se retrouvent dans les paniers de clients européens non avertis. Les produits sont fabriqués dans les plantations détenues par le Roi du Maroc ou par des conglomérats franco-marocains.

"Les bénéfices et les emplois générés par ces terres riches ne bénéficient qu’à la puissance occupante. Cela sabote directement les efforts de l'ONU pour résoudre le conflit ", a déclaré Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch.

label_and_liability_cover_300.jpgLe rapport, « Label and Liability» (étiquette et responsabilité), révèle en outre comment l'industrie est florissante sous une fausse déclaration systématique des pays d'origine, ce qui laisse les clients dans l’ignorance.
"Il y a une erreur systématique dans l'étiquetage des tomates en provenance des territoires occupés dans les supermarchés de l'UE. Ceci est en violation directe d'une directive clé de l'UE qui donne aux consommateurs le droit d'être correctement informés sur le pays d'origine des produits ", a déclaré Eyckmans.

En outre, l'ensemble du commerce semble incontesté par l'UE. Les produits sont certifiés comme «marocains» localement dans les territoires occupés et par le ministère marocain de l'Agriculture. Ces bureaux sont remarquablement approuvés par l'UE. Par cette pratique, l'UE a une approche complètement différente pour les produits originaires du Sahara Occidental et pour la production des mêmes légumes par les colonies israéliennes en territoire palestinien occupé.

Le rapport cite également les étiquettes de légumes dont les consommateurs doivent se méfier lors de leurs achats dans les magasins locaux.

"Puisque son nouvel accord commercial avec le Maroc entre en vigueur, l'UE doit cesser immédiatement les importations de produits agricoles en provenance du territoire occupé", a déclaré Eyckmans.

Le rapport est publié par l'organisation internationale Western Sahara Resource Rights Watch avec Emmaüs Stockholm en Suède, et peut être téléchargé ici.

Contacts:
Erik Hagen, Western Sahara Resource Watch, Oslo, info@vest-sahara.no
Sara Eyckmans, Western Sahara Resource Watch, Bruxelles, coordinator@wsrw.org


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi