Manifestation contre la pêche Espagne/UE au Sahara : nombreux blessés
bf1efpa_demo5_610.jpg

Plusieurs Sahraouis ont été blessés par la police marocaine samedi soir lors d’une manifestation contre les plans de l'UE de pêcher au Sahara Occidental occupé. Le Parlement Européen votera mardi sur un accord illégal de pêche avec le Maroc, couvrant le territoire occupé. Les populations locales du Sahara Occidental sont énervées ne pas avoir été consultées alors que l'ONU le requiert.
Mis à jour le: 09.12 - 2013 19:32Imprimez cette page    
Photo ci-dessus: Blessé dans la rue suite à la manifestation contre les projets de l'UE de pêcher au Sahara Occidental occupé. Le 7 déc 2013.

"Lors d'une manifestation à 18 heures ce soir 7 décembre, les Sahraouis sont descendus dans la rue Smara de El Aaiun, au Sahara occidental, pour protester contre les projets de l'UE d'exploiter les ressources halieutiques du territoire. La police est intervenue et a blessé plusieurs d'entre eux.

"Tandis que les manifestants criaient des slogans, des hordes de policiers marocains sont venus en courant vers eux. Plusieurs ont été battus. Un vieil homme dans la soixantaine, a un bloc de maison de là où j'étais, a été frappé sur la tête avec un bâton", a déclaré Hodan Gulaid de Norvège en visite dans la ville.

Elle a été témoin de la manifestation elle-même, dans cette même rue où elle était à El Aaiun.

"La police est venue l'assaut en voitures de police. Ici, les gens semblent très insatisfaits des projets de l'UE, et que l'Union européenne n'ait pas demandé leur consentement pour la négociation de cet accord ", dit-elle. Les premiers rapports sahraouis arrivent déjà samedi soir. L’agence de presse Equipe Média recense plus d'une dizaine de blessés. Certains ont été emmenés à l'hôpital d'El Aaiun.

"Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc. Mais le Maroc exploite les ressources du territoire comme si elles étaient les sienne. En attirant l'UE à pêcher au Sahara Occidental, le gouvernement marocain ne va pas seulement gagner 160 millions d'euros, mais il va aussi marquer des points politiques. Le Maroc a explicitement déclaré que cette affaire est avant tout importante politiquement pour eux. L'occupation d’une partie du Sahara Occidental par le Maroc a été condamnée par l'ONU.

Selon l'ONU, le peuple du territoire doit consentir aux transactions qui ont lieu sur le territoire du Sahara occidental pour que de tels accords soient légaux.

Cependant, la Commission Européenne a signé un accord de pêche avec le Maroc qui sera appliqué dans les eaux du Sahara Occidental. À aucun moment au cours des négociations ils n’ont pris en compte le peuple sahraoui.

Toutes les organisations sahraouies (illégales, étant donné que ces organisations ne sont pas autorisées par le Maroc) ont écrit à l'UE pour leur demander de ne pas pêcher dans leurs eaux. Ils affirment qu'ils ne veulent pas, ni qu'ils n’y ont intérêt.

Jusqu'à présent, les protestations contre les illégalités de l'UE ont été de nature pacifique. Cette semaine, quelques 10.000 réfugiés sahraouis en Algérie faisaient la queue pour signer une lettre au Parlement Européen. Il y a eu des manifestations dans les camps de réfugiés et dans les territoires occupés au cours des dernières semaines.

L'UE se prononcera sur l'opportunité ou pas d'ignorer les droits du peuple sahraoui le 10 décembre - la Journée des droits de l'homme.

Plusieurs personnes de hauts rangs tels que le Président du Parlement Panafricain, et l'ex conseiller juridique des Nations Unies ont affirmé que par cet accord l'Union Européenne mine les efforts de l'ONU pour la paix dans le territoire.

Les images suivantes sont libres d’utilisation, mais à créditer « Équipe Média ». Cliquez sur chaque image pour la version haute résolution :
fpa_demo1_609.jpg

fpa_demo2_609.jpg

fpa_demo3_609.jpg

fpa_demo4_609.jpg

fpa_demo6_609.jpg

4724fpa_demo12_609.jpg

fpa_demo13_609.jpg

fpa_demo10_609.jpg

fpa_demo11_609.jpg

fpa_demo15_609.jpg

fpa_demo16_609.jpg

fpa_demo7_609.jpg

fpa_demo8_609.jpg

fpa_demo9_609.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi