Avis juridique Union Africaine sur le pillage du Sahara Occidental
au_flag.jpg

... qui qualifie de violation du droit international l’exploration et l'exploitation en cours des ressources du territoire.
Mis à jour le: 19.10 - 2015 23:40Imprimez cette page    
Un Avis juridique qui circulait depuis quelques semaines déjà a été publié sur le site de l'Union Africaine le 14 octobre 2015 [télécharger]. L'Avis traite de façon claire et sans ambigüité de la légalité de l'exploration et l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc.

« Le Maroc n'a aucun droit légal, selon la Charte des Nations Unies et le droit international, d’occuper ou gouverner le territoire du Sahara Occidental », peut on lire. L’avis accorde au Maroc le statut de «puissance occupante», car il ne constitue pas une puissance administrante, conformément à la Charte des Nations Unies. L'avis poursuit en affirmant que « seul le peuple du Sahara Occidental a le droit à la souveraineté permanente sur ses ressources naturelles. »

« En conséquence, le peuple du Sahara Occidental et ses représentants légitimes ne doivent pas seulement être consultés, mais ils doivent consentir et participer efficacement à l’établissement de tout accord qui implique l'exploitation des ressources naturelles dans le territoire du Sahara Occidental », conclut l'avis.

Ainsi, l'avis conclut que « toute exploration et l'exploitation des ressources naturelles, renouvelables ou non, par le Maroc, tout autre Etat, groupe d'Etats ou entreprises étrangères au Sahara Occidental, est contraire à la Charte des Nations Unies, au droit international coutumier et donc illégale car en violation du droit internationale. »

L'avis invite les États membres des Nations Unies et leurs entreprises à respecter leurs obligations internationales et à ne pas investir ou explorer et/ou exploiter les ressources du Sahara Occidental sous couvert d’accords avec le Maroc comme « puissance occupante », qui ne font que contribuer à « poursuite ou la légitimation de la situation coloniale au Sahara Occidental ».

"Le Maroc et toute autre entité doivent être tenus responsables des accords/contrats pour l'exploration et/ou d'exploitation des ressources naturelles renouvelables ou non renouvelables qui ont été conclus dans le territoire du Sahara Occidental et doivent veiller à ce que tous les bénéfices reviennent au peuple du Sahara Occidental, conformément au droit international ».

L’Avis juridique de l'Union africaine contient un fort appel à l'ONU : « L'ONU doit assumer ses responsabilités politiques et juridiques et protéger les ressources naturelles renouvelables et non renouvelables des Sahraouis comme elle l'a fait au Timor oriental et en Namibie jusqu'à ce que le peuple du territoire exprime sa volonté et choisisse son destin par un référendum libre et équitable », indique l’avis.

« Le Conseil de sécurité de l'ONU et le conseil de sécurité et de la paix de l'UA pour doivent exercer leurs responsabilités et faire pression sur le Maroc pour s'assurer que l'exploration et l'exploitation illégales des ressources naturelles du Sahara Occidental cessent jusqu'à ce qu'une solution juste, durable soit atteinte par les parties par le biais d'un référendum d’autodétermination. "

La semaine dernière, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l'ONU a adressé au Maroc un ensemble de recommandations fortes, appelant au respect du droit du peuple sahraoui à être consulté, qu’il consente et tire profit des activités sur les ressources de leur territoire. Le Maroc a rejeté ces recommandations.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi